Immobilier : le prix du neuf augmente moins vite que l'ancien

Trousseau de clés
© carballo - Fotolia.com

Les prix des appartements et maisons ont bondi de près de 3%, début 2019, par rapport au premier trimestre de 2018. Cette hausse touche davantage les logements anciens que les constructions récentes.

Un écart important persiste. Les appartements neufs se vendent en moyenne 25% plus cher que les biens anciens, selon le dernier baromètre LPI-SeLoger. Mais cet écart se résorbe, petit à petit : les prix des logements neufs grimpent moins rapidement que les prix dans l’ancien, d’après les données publiées ce 26 juin par l’Insee. Ainsi, au premier trimestre 2019, les vieux biens immobiliers se sont monnayés 3% de plus par rapport à l’année dernière. En comparaison, les logements nouvellement construits ont vu leur prix progresser en moyenne de 2,4%.

Dans l’ensemble – biens neufs et anciens confondus – l’immobilier s’est vendu 2,9% plus cher sur les trois premiers mois de l’année 2019 qu’au premier trimestre 2018. Toutefois, en dépit de cette tendance haussière, l’institut de statistiques note une certaine accalmie ces dernières semaines. En effet, comparés cette fois au quatrième trimestre de 2018, les prix moyens de l’immobilier n’ont pas bougé.

Partager cet article :

© cbanque.com / MEF / Juin 2019