Immobilier : vos charges de copropriété sont-elles plus élevées que la moyenne ?

Ascenseur
© Kasia Biel - Fotolia.com

L'Observatoire des charges de copropriété vient de publier un palmarès des villes où elles sont le plus importantes. Et il y a des surprises ! Selon cette étude, les charges qui ont bondi de 3,1% l'an dernier devraient encore progresser cette année.

De sacrés écarts. Selon le dernier Observatoire des charges de copropriété réalisé par MeilleureCopro qui s’est intéressé aux 11 villes les plus peuplées de France, le prix moyen des charges annuelles de copropriété a atteint l’an dernier 25,8 euros par m2 Carrez. Dans le détail, c’est à Paris que l’on bat des records : 40,4 euros par m2. Nice prend la deuxième place de ce classement avec 32,6 euros par m2 . Lille est à la troisième place avec 25,7 euros par m2, devançant d’un poil Marseille (25,1 euros) et Strasbourg (24,9 euros). Viennent ensuite Montpellier (23,2 euros), Lyon (22,6 euros), Rennes (22,4 euros), Toulouse (22,2 euros), Nantes (21,9 euros) et Bordeaux (19,6 euros).

« Si l’on prend l’exemple d’un logement de 60 m², les charges représentent en moyenne, par an, 2 426 euros à Paris, 1 957 euros à Nice, 1 542 euros à Lille ou encore 1 175 euros à Bordeaux », illustre cette enquête basée sur l’analyse de 208 000 copropriétés en France, soit 26% du parc national.

Forte hausse des charges en 2018

Autre constat, la hausse moyenne des charges entre 2017 et 2018 a atteint 3,1%, bien plus que les 1,8% d'inflation. Pourtant, elle a été très limitée à Paris (+0,3%). Et l’explication tient à la météo particulièrement douce durant l’hiver en Ile-de-France. C’est à Montpellier que les charges ont augmenté le plus (+5,7%), suivie de Toulouse (+ 5,6%) et Marseille (+ 4,6%). « Trois facteurs justifient cette hausse : l’explosion des sinistres (dégâts des eaux : + 20% en 2018), la hausse des honoraires de syndic (jusqu’à + 20,6% à Lyon !) et les fortes variations des températures !», explique MeilleureCopro.

Et tout laisse à penser que les charges vont continuer à progresser cette année : bond de 5,9% des tarifs réglementés d’électricité en juin, hausse récurrente de la Taxe Intérieure sur la Consommation de gaz naturel, interdiction d’utiliser des produits phytosanitaires comme le glyphosate dans les copropriétés, explosion des impayés (+29% en 10 ans)... A tous ces éléments pourrait s’ajouter, à terme, le versement d’un 13ème mois pour les gardiens. Leur rémunération augmenterait alors de 7%.

Lire aussi : le coût des charges de copropriété s'est envolé en 10 ans

Partager cet article :

© cbanque.com / MB / Juin 2019