Les SCPI renouent avec les collectes record en 2019

Immeuble de bureaux
© Roman Sigaev - Fotolia.com

Les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) voient leur collecte nette s’envoler à 2 milliards d’euros au 1er trimestre 2019. Les fonds immobiliers bénéficient des mauvaises performances des marchés bousiers en 2018.

Après une année 2017 record, et une année 2018 marquée par un « retour à la normale », les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) voient leur collecte nette s’envoler à nouveau en 2019. La collecte trimestrielle a presque doublée (+79%) par rapport au 1er trimestre 2018 : en drainant plus de 2 milliards d’euros, les SCPI dites « de rendement » s’approchent du record du 1er trimestre 2017 (2,4 milliards).

Les fonds immobiliers bénéficient par effet ricochet des mauvaises performances des marchés bousiers en 2018, les investisseurs ayant probablement cherché à se fier à une valeur « refuge ». L’Aspim, association professionnelle des sociétés de placement immobilier, estime plus généralement que les investisseurs ont été rassurés par « l’éloignement de la perspective d’une remontée prochaine des taux d’intérêts », et qu’ils sont « sensibles à la bonne santé des différents marchés locatifs immobiliers, en particulier celui des bureaux ».

L’autre famille de fonds immobiliers, les OPCI « grand public », principalement souscrits via des contrats d’assurance vie, enregistre une collecte trimestrielle nette de 542 millions d’euros, en hausse de 18% par rapport aux trois premiers mois de 2018.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Mai 2019