Immobilier : les Français accusés de faire flamber les prix… au Portugal !

Drapeau du Portugal
© Piotr Mitelski - Fotolia.com

Les Français sont de plus en plus nombreux à investir au Portugal. Un hebdomadaire influent a récemment tiré la sonnette d’alarme avec cette phrase choc en une : « Les millionnaires français qui sont en train de racheter le Portugal ».

L’immobilier, une passion très, très française. Les Français adorent la pierre. C’est même notre placement numéro 1. Un attrait qui explique en partie la flambée des prix de l’immobilier ces dernières années, accentuée par un niveau de taux très bas permettant de s’endetter à moindre coût.

Mais non contents d’investir dans l’Hexagone, nos compatriotes sont de plus en plus nombreux à investir au Portugal. Début février, le journal influent Visão tirait la sonnette d’alarme avec cette phrase choc en une, sur fond de drapeaux tricolores hissés haut sur Lisbonne : « Les millionnaires français qui sont en train de racheter le Portugal ». « Ils offrent des millions pour des tours résidentielles, des copropriétés et des bâtiments à réhabiliter. En quelques années, ils ont révolutionné le marché immobilier national, qui continue d’augmenter », expliquait l’hebdomadaire, dans un extrait rapporté par Courrier international.

Un statut fiscal avantageux pour les retraités

En effet, au-delà de la douceur de vivre et du soleil garanti qu’offre le pays, les prix de l’immobilier sont beaucoup plus sages qu’en France. Ils y sont inférieurs de 50% en moyenne. Pour le prix d’un 31 m² à Paris, on peut s’acheter un 85 m² à Lisbonne où le prix du m² tourne autour de 3 500 euros. « Le Portugal est l'un des marchés les plus intéressants d'Europe et continue d'attirer de multiples nationalités », vient d’expliquer à l'AFP Patricia Barao, chargée de l'immobilier résidentiel au sein du cabinet JLL. L’an dernier, les acheteurs étrangers ont représenté 57% des transactions conduites par cette structure. Et les Français font partie du trio de tête, aux côtés des Brésiliens et des Britanniques.

Sur les trois premiers trimestres de 2018, plus de 132 000 biens immobiliers ont été vendus au Portugal, dont 47 000 dans la seule région de Lisbonne. Cette hausse annuelle de 22%, selon les données de l'Institut national des statistiques, a généré un volume de transactions de 17,9 milliards d'euros, 30% plus élevé comparé à la même période de 2017.

Selon l’AFP, qui cite des experts immobiliers locaux, la tendance n’est pas prête de s’inverser. La part des investisseurs étrangers pourrait encore augmenter de 5% à 10% en 2019 entraînant une flambée des prix de 12% à 20%. La Chambre de commerce et d’industrie franco-portugaise estime que 50 000 Français sont expatriés au Portugal. Les plus de 60 ans sont particulièrement nombreux, attirés par un statut qui permet aux retraités étrangers de ne pas payer d’impôts sur leurs pensions pendant 10 ans.

Partager cet article :

© cbanque.com / MB / Février 2019