psa

Effondrement d'immeubles à Marseille : 70 habitants réintégrés dans 18 immeubles

Marseille en 2011
CC - Wikimedia commons / Tobi 87

Soixante-dix personnes ont reçu mardi l'autorisation de réintégrer leur logement dans 18 immeubles de la rue d'Aubagne et d'une rue adjacente évacués après l'effondrement de deux bâtiments qui a fait huit morts il y a un mois dans ce quartier populaire du centre-ville

L'eau, le gaz et l'électricité avaient été coupés dans ces immeubles après le drame du 5 novembre, a précisé lors d'une conférence de presse Julien Ruas, adjoint au maire de Marseille, délégué à la prévention des risques urbains. Les habitants ont commencé à regagner leur domicile mardi, a-t-il ajouté. En tout, 199 immeubles avaient été évacués à Marseille après le drame de la rue d'Aubagne, soit 1.561 personnes.

« On est assez optimiste sur la réintégration dans le périmètre de la rue d'Aubagne », a dit M. Ruas selon lequel « une première échéance de réintégration » pourra être établie « d'ici à la fin de la semaine ou en début de semaine prochaine ».

De nouvelles évacuations d'immeubles devraient avoir lieu dans la cité phocéenne car 200 dossiers de signalement pour insalubrité sont « en attente », a toutefois poursuivi l'adjoint au maire.

Selon M. Ruas, en un mois, la municipalité a pris 45 arrêtés de péril soit quasiment autant que pour l'ensemble de l'année 2017 (48 arrêtés). 250 à 300 signalements ont été enregistrés en un mois, autant que le nombre de signalements par an, à Marseille.

Parmi les logements évacués figurent 95 appartements de la cité Corot, dans les quartiers Nord de Marseille. Trente familles concernées « seront relogées dans un délai extrêmement bref, d'ici à la fin de la semaine », a ajouté Arlette Fructus, adjointe au maire en charge de la rénovation urbaine.

Interrogés sur la présence de représentants de la municipalité à la cérémonie d'hommage organisée mercredi rue d'Aubagne, un mois jour pour jour après le drame, les deux élus ont répondu qu'aucun membre de la majorité n'y serait. En revanche, une minute de silence sera observée lundi au début du dernier conseil municipal de l'année.

Partager cet article :

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 Agence France-Presse.

Commentaires

Soyez le premier à réagir à cette actualité !

Ajouter un commentaire