SCPI : nue-propriété vraiment intéressante ?

moietmoi

Top contributeur
En principe seulement!
Ils pourraient être bloqués de la même manière qu'en direct sur le principe retenu pour les fonds euros et la loi Sapin 2.
non, je ne parlais pas de crise systémique, mais simplement d'une forte baisse de l'immobilier comme on l'a connu en 1992/98, sans autre signe de crise sur l'économie, ni sur la finance; Cependant à l'époque pendant une longue période mes scpi n'avaient aucun acheteur, je ne pouvais pas vendre, qui plus est pour une scpi à capital fixe;Alors que mes AV étaient totalement libre;ou bien une forte baisse des actifs immobiliers d'un secteur , par exemple les murs commerciaux de centres villes ou de grandes surfaces, les scpi spécialisées dans ces domaines pourraient être exposées;
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Oui, sauf que je pense qu'il y a un bien plus grand risque aujourd'hui à cause des sommes très importantes qui sont parties en AV sur des SCPI. Les souscripteurs pensant que les SCPI étaient un nouvel eldorado pour remplacer les fonds euros au rendement en berne. Comme dans les mouvements de foule, l'effet de masse peut se révéler catastrophique. Beaucoup pourraient vouloir en sortir si jamais l'immo baissait sérieusement. Après tout, on leur à vendu le produit comme étant aussi sûr et liquide qu'un fonds euros.
Mais ceci est une autre histoire, comme aurait dit un certain Kipling!
 

moietmoi

Top contributeur
Les souscripteurs pensant que les SCPI étaient un nouvel eldorado pour remplacer les fonds euros au rendement en berne. Comme dans les mouvements de foule, l'effet de masse peut se révéler catastrophique. Beaucoup pourraient vouloir en sortir si jamais l'immo baissait sérieusement.
oui, et c'est là, où je pense que en AV il y aurait un avantage; l'assureur devant, même si il ne trouve pas à réaliser la contrepartie,honorer le rachat partiel de l'assuré; et je ne vois pas l'état, alors qu'il n'y aurait aucune crise, faire autre chose que de mettre l'assureur devant ses responsabilités de gestionnaire, la part des SCPi ne présentant pas de danger systèmique pour l'assureur;
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Oui, s'il s'agit d'un assureur en particulier. S'il y a un problème général, hausse sensible des taux par exemple, ne doutons pas que banques et assurances vont rapidement solliciter le gouvernement pour que la loi Sapin 2 entre en application. dans ce cas là, l'assureur ne sera plus tenu de racheter les parts des SCPI.
 

paal

Top contributeur
Ne doutons pas que banques et assurances vont rapidement solliciter le gouvernement pour que la loi Sapin 2 entre en application.
Dans ce cas là, l'assureur ne sera plus tenu de racheter les parts des SCPI.
Du moins durant un certain temps, car cette suspension n'est prévu que pour une durée de 6 mois dans le principe ; vous me répliquerez que c'est largement suffisant pour faire n'importe quoi !!! :unsure:
 

moietmoi

Top contributeur
S'il y a un problème général, hausse sensible des taux par exemple, ne doutons pas que banques et assurances vont rapidement solliciter le gouvernement pour que la loi Sapin 2 entre en application. dans ce cas là, l'assureur ne sera plus tenu de racheter les parts des SCPI.
en cas de problème systémique, personne ne sera à l'abri; mais je n'évoquais pas cette question: Direct Versus AV pour les scpi: en cas de coup dur ,sur les actifs immobiliers cibles de la scpi, l'AV est gagante du point de vue de la liquidité;
 
Haut