Hello Bank!

Savoir qui se "cache" derrière un prélèvement

Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

pedro13

Contributeur
Bonjour,

Le numéro 417492 correspond aux assurances IARD de la Banque Populaire.

Pour les autres numéros (973452,100413,031403), je n'ai pas trouvé d'infos.
 
U

user29808

Bonjour,

Lorsqu'un prélèvement est débité de votre compte il arrive que l'on ne se souvienne plus à quoi cela correspond.
Et paf en plein dans le mille !
Hier 13/08/2013 je pointe mon relevé de compte et un petit prélèvement de 12 euros chaque mois me titille le neurone Je demande donc à ma banque s' il s' agit bien de taxes ou impôts obligatoires sur mes placements. Réponse non... :
la société est REMISES ET REDUCTIONS ce qui ne me dit pas grand chose. Du cout je tape sur internet FORUM REMISES ET REDUCTIONS... la surprise est de taille avec les commenaires de 60 MILLIONS DE CONSOMMATEURS et de QUE CHOISIR. Du coup je contacte cette fameuse société en lui demandant le double du contrat me liant et en la sommant de stopper immédiatement les prélèvements et de me rembourser le montant global. Réponse : accord de stopper les prélèvements et de me rembourser la totalité. Pour le contrat c' est très simple : pensant que le questionnaire était celui de PRICE MINISTER où j' avais commandé un CD... j' ai remplis le formulaire mais ce dernier était celui ce la fameuse société car toutes les 2 sont sur le même site ce qui prête à confusion. La pire des choses est que ma banque ne trouve pas cette démarche anormale ... c' est à croire qu' ils sont tous complice pour plumer le pigeon ! D' après vous que dois je faire auprès de la direction de cette banque pour mettre un terme à cette métode plus que douteuse ?... Une liste de toutes les sociétés commerciales par internet utilisant les services de REMISE ET REDUCTIONS devrait être rendu public de façon à se méfier quand on passe commande... Merci de vos conseils pour les futures vicitimes...
 
Dernière modification par un modérateur:
U

user28029

Pour le contrat c' est très simple : pensant que le questionnaire était celui de PRICE MINISTER où j' avais commandé un CD... j' ai remplis le formulaire mais ce dernier était celui ce la fameuse société car toutes les 2 sont sur le même site ce qui prête à confusion. La pire des choses est que ma banque ne trouve pas cette démarche anormale [...] D' après vous que dois je faire auprès de la direction de cette banque pour mettre un terme à cette métode plus que douteuse ?
Bonjour,

Je ne vois pas bien pourquoi la banque aurait à intervenir dans un tel cas, et encore moins comment ?

Nous sommes apparemment dans le cas d'une société indépendante (rien ne lie la société que vous citez et votre banque n'est ce pas ?) qui vend ses services de façon sournoise semble-t-il, mais rien ne dit que certains de ses clients les achètent en toute connaissance de cause.
Partant de là, pourquoi et comment (et de quel droit) la banque pourrait-elle se permettre d'intervenir ?

La seule chose à faire serait effectivement de faire connaître cette société, et plus généralement inciter les gens à être plus méfiants et plus méticuleux avec leurs finances personnelles (9 fois sur 10 - voire plus - ce genre "d'arnaque" s'appuie sur le manque de vigilance ou la négligence de la victime).
 

Aristide

Top contributeur
Bonjour,

Effectivement la banque n'a rien à voir dans cette pratique douteuse.

Par contre une alerte de la Direction de la Consommation, Concurrence et répression de Fraudes pourrait peut-être permettre d'y remédier.

Cdt
 
U

user29808

C' est votre analyse, la mienne est différente, il y a des principes d' honnèteté à défendre, si une banque doit accepter que des sociétés commerciales puissent faire des prélèvements automatiques chez ses propres clients sachant que le procédé est limite alors il est normal d' aller voir ailleurs...
 
U

user29808

Je répète que je trouve anormal qu' une banque accepte que des sociétés commerciales Internet puissent faire des prélèvements automatiques chez ses propres clients sachant que le procédé est limite.
 
Dernière modification par un modérateur:

Aristide

Top contributeur
Par contre une alerte de la Direction de la Consommation, Concurrence et répression de Fraudes pourrait peut-être permettre d'y remédier.
Il me semble pourtant que je vous ai suggéré une solution qui pourrait être utile ?

Si vous avez du temps à perdre et le prix d'un timbre à dépenser, vous pouvez toujours écrire à votre banque mais ce sera garanti à 100% inefficace.

Fin d'échange sur le sujet pour ce qui me concerne.

Cdt
 
U

user28029

Je répète que je trouve anormal qu' une banque accepte que des sociétés commerciales Internet puissent faire des prélèvements automatiques chez ses propres clients sachant que le procédé est limite.
Votre solution serait donc d'interdire le commerce en ligne ? :p
Car si les prélèvements effectués par des sociétés commerciales Internet (Amazon, Cdiscount, etc.) sont systématiquement rejetés par les banques de leurs clients, ces sociétés mettent la clé sous la porte.
D'autre part, personnellement en tant que client ça m'embêterait de ne plus pouvoir payer mes places de théâtre ou mon abonnement Meetic par prélèvement bancaire.
 
Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
Haut