responabilité des commercialisateurs

verolain

Membre
il semble incontestable que le commercialisateur et la banque conseil aient une part de responsabilité dans les galères que nous subissons tous avec la gestion RT.
Y a t il des exemples ou ils ont reconnu cette responsabilité ?

Pour notre part c'est AFEDIM, filiale du CREDIT MUTUEL et du CIC, qui a présenté le package incluant le gestionnaire en question.

D'autres membres du forum ont ils eu à faire à eux?
 

stunt38

Contributeur régulier
le sujet a déja été évoqué dans la rubrique...

si votre promoteur fait faillite, est ce que vous allez assigner la banque qui vous a financer le projet pour récupérer vos billes ?
pourquoi pas l'état aussi, après tout c'est lui qui a fait les lois de défisc...

A moins que les entités fassent partie d'une seule et même société de type holding ou qu'elles étaient au courant d'une défaillance de la boite il n'y a aucunes chances d'obtenir gain de cause.

si vous voulez par contre des conseils pour combattre le gestionnaire de façon efficace et objective sans vous disperser, rapprochez vous des membres qui sont la depuis plus d'1 an et se battent au quotidien.

Cdt
 

investNancy

Contributeur régulier
Pour VEROLAIN

:cool:Il y a trois types de commercialisateurs :

  • :ples "petits" vendeurs qui ont été utilisés dans le circuit et qui ont eux mêmes acheté ou vendu à des proches, je suis limite indulgent avec eux sauf lorsque certains continuent à "conseiller" leur anciens clients pour qu'ils acceptent un repreneur ou autre solution ou à vedre des fichiers clients à des avocats inféodés à des repreneurs.
  • :eek:les cabinets de défisc : plusieurs d'entre eux ont les reins solides et sont attaquables pour défaut de conseil

  • :mad:les grosses structures dont les banques qui font et vendent de l'immobilier défiscalisé qui n'est pas leur métier. Ceux là pas de cadeau surtout lorsqu'on leur a proposé de participer à des solutions de sortie honorables qu'ils ont refusé avec mépris. C'est le cas du CME cité dans le post précédent ainsi que sa filière AFEDIM : nous les avons assignés (sur plusieurs points) et ne les lâcherons pas avec le dossier et les preuves que nous avons. Surtout que nous sommes trés nombreux sur plusieurs résidences à avoir eu "confiance" avec "le bon sens prés de chez vous" !! Vu ce qu'ils encaissent (commission à la vente, intérêts bancaires quasiment la défisc revenus en zrr, adossement assurance vie avec 2% à chaque dépôt, etc...) il s'agit de gouttes d'eau pour eux que de nous dédommager des préjudices subis.
N'hésitez donc pas car nous sommes nombreux face à cette banque, nosa vocats respectifs pourront échanger entre eux (à moins que ce ne soient les mêmes).
 
Haut