Résiliation d'un crédit La Banque Postale

dav44

Nouveau membre
Bonsoir à tous,

Je me permet de vous contacter afin d'obtenir des renseignements sur un crédit immobilier que nous avons signé avec La Banque Postale pour la construction d'une maison neuve.
Pour vous donner le contexte :
Nous avons fait appel à un conseiller (étant parti en retraire en plein millieu du montage de l'offre de prêt...) à qui nous avions dit que nous ne voulions pas mettre d'apport personnel dans notre prêt. Une première simulation a donc été effectuée avec un apport personnel à 1.89€.
Puis en avançant dans le pret ce conseillé nous a demandé d'établir des devis concernant divers travaux que nous ferons nous-même.
Nous avons donc effectué des devis approximatifs dépassant de 14000€ le prix de la maison (sans nous en soucier). Or sur l'offre de prêt qui nous a été envoyée, figure alors cette enveloppe de 14000€ en tant qu'apport personnel.
N'y ayant pas prêté attention nous avons signé l'offre de prêt.
Or récemment (lors du premier versement pour pouvoir acheter le terrain) la banque postale nous explique qu'il ne débloquerons les fond qu'après avoir entièrement débloqué notre apport personnel. Ne souhaitant pas du tout y toucher, nous avons pour le moment suspendus toute transaction avec le notaire pour l'achat du terrain.
Nous souhaiterions donc savoir s'il était tout simplement possible d'annuler notre offre de prêt, et en resigner une avec la banque postale ? Si oui, avez-vous une estimation des frais engendrés ? Je ne sais pas ou je pourrais trouver cette information sur notre offre de prêt signée.
En vous remerciant par avance.
Cordialement,

David.
 

Aristide

Top contributeur
Bonjour,

Ce n'est pas forcément impossible mais ce n'est cependant pas sans éventuels problèmes.

En effet vous avez signé un compromis pour l'achat du terrain et un contrat de construction lesquels contiennent une condition suspensive "d'obtention d'un crédit" avec les caractéristiques qui y sont mentionnées.

Or vous avez bien reçu une offre de prêt et l'avez acceptée; dès lors la condition suspensive est réalisée et vous êtes définitivement engagé vis à vis du vendeur et du constructeur.

Il en ressort que l'annulation de la première offre en vue de l'émission d'un seconde ne peut - à mon avis - ne s'envisager qu'avec l'accord de vous fournisseurs et prestataires.

En effet, bien que sans doute théorique, dans l'absolu, si une nouvelle offre vous était adressée, quelle seraient les conséquences si vous décidiez de ne pas l'accepter ???

En ce qui concerne les frais, votre offre désormais devenue contrat puisque vous l'avez acceptée, prévoit probablement que si le contrat principal objet du crédit (= contrat achat terrain et contrat de construction) n'est pas signé dans le délai de quatre mois à compter de votre acceptation de l'offre, vous devrez payer à la banque des "frais d'étude" de 0,75% du montant du crédit avec plafond de 150€.

Cependant, d'une manière générale et à fortiori dans la situation que vous évoquez, votre banque pourrait très bien vous en exonérer.

Cdt
 
Haut