Quid des bitcoins???????

poam5356

Modérateur
Staff cBanque
#31
il est difficile de penser que par exemple l'ancien ministre du trésor américain se soit allié avec le fondateur de Visa, et l'ancien président de Citibank(il sont tous 3 membres de la direction d'un des moyen de paiement par carte en bitcoin) uniquement pour monter une escroquerie ( à moins d'être friand de la théorie du complot)
ça me fait penser à une autre histoire :
Né le 29 avril 1938, cet autodidacte, membre du Palm Beach Country Club, va créer l’une des principales sociétés d'investissements à Wall Street qui sera l'une des plus actives dans le développement du Nasdaq, et dont il sera le président de 1990 à 1993.
Homme de grande notoriété, il sera pourtant à l'origine d'une escroquerie gigantesque de 50 milliards USD.
Son nom : Bernard Madoff
 
#33
humm il me semble que le bitcoin est un plus sérieux que tout cela

il est difficile de penser que par exemple l'ancien ministre du trésor américain se soit allié avec le fondateur de Visa, et l'ancien président de Citibank(il sont tous 3 membres de la direction d'un des moyen de paiement par carte en bitcoin) uniquement pour monter une escroquerie ( à moins d'être friand de la théorie du complot)

Que par ailleurs, comme pour les diamants qui sont bien réels, des filous, gangters, escrocs, tentent et réussissent à monter des opérations frauduleuses autour des ces produits qui ruinent le quidam non avertis, c'est un fait;
ça me paraît un excellent résumé : bon produit mais écosystème autour malsain pour l'instant, à base de croyance dans la possibilité de l'argent facile.

Je ne sais pas si vous avez vu passer ça mais la promotion du bitcoin par la starlette Nabila souligne bien ce qui ne va pas dans le bitcoin actuellement (j'insiste sur le actuellement) : comme ça a monté facilement, ça a attiré les intermédiaires malhonnêtes, qui font désormais business sur le dos des crédules. Ceux qui sont visés par la promotion du bitcoin par ces intermédiaires, ce sont pas les investisseurs avisés, qui ne jouent pas au casino. Ce sont désormais les gogos. La bulle peut surement encore durer un peu, tant que les gogos y vont. Mais ça me paraît tout sauf sain. Et personnellement j'investis mon argent, je ne le joue pas à la roulette.
 
Dernière modification par un modérateur:

buffetophile

Modérateur
Staff cBanque
#34
les trois gendarmes européens de la finance, l'Autorité bancaire européenne (ABE ou EBA en anglais), l'Autorité européenne des marchés financiers (Esma en anglais) et l'Autorité européenne des assurances et des pensions professionnelles (Eiopa) ont lancé ce lundi soir un avertissement destiné au grand public sur les risques liés à l'achat et à la détention de monnaies virtuelles, "des produits hautement risqués et non réglementés, et qui ne conviennent pas aux investissements, à l'épargne ou à la préparation de la retraite."
 

poam5356

Modérateur
Staff cBanque
#35
C'est bien beau, mais il y a quand même une monstrueuse entourloupe autour du bitcoin que nos gendarmes, ou du moins nos autorités gouvernementales, ne font rien pour contrer ou interdire.
Tous les jours je reçois des pub vantant les avantages du bitcoin avec, en image, une pièce de monnaie dont le centre a été remplacé par un B doublement barré (par analogie au $ ou à l'€).
Je suis persuadé que beaucoup de particuliers croient acheter une vraie monnaie qui existe matériellement.
Ils n'achètent que du vent organisé autour d'une spéculation orchestrée par des mafieux et autres escrocs de tous poils!
Bon, au final, tant pis pour eux.. Mais la prose officielle me paraît très bisounours.
 

chrishouv

Contributeur régulier
#36
Je me dis la même chose tous les mois quand je reçois ma paye.

Les caisses de l'Etat sont vides. Ma paye c'est du vent même si je fabrique des billets et des pièces quand j'utilise du liquide.

On va finir par nous faire croire que la vraie monnaie c'est le Bitcoin, et que celle que nous utilisons au quotidien est une entourloupe.
 
#37
tiens je n'avais pas vu ce sujet
j'en étais resté à celui-ci
https://www.cbanque.com/forums/fil/la-blockchain-et-le-bitcoin.30616/
sujet sur lequel j'avais essayé de contribuer. mais ce n'est pas dans la culture des conseillers en gestion de patrimoine donc j'ai abandonné l'idée de donner des bonnes infos ici. CBanque n'est pas le lieu (beaucoup envoient railleries, suspiscion et négativisme). Dommage (ma position de forumiste est que si on connait on peut critiquer, mais quand on ne connait pas on étudie d'abord avant de donner des idées préconçues).

Aucun placement n'est exempt de risque ; il y a donc une répartition entre faibles risques, risques moyens, et risques très importants, et quand à moi j'ai 13% de mes valeurs mobi en cryptomonnaies et je ne m'en plaint pas bien au contraire, même si la période y est historiquement exceptionnellement difficile pour tous. il n'est pas grave de faire -80% quand vous avez fait +1500%. changement de paradigme patrimonial. Cet univers est impitoyable et demande un changement de mentalité à ceux qui s'y frottent.

Sur ce sujet, les louanges sont aussi stupides que les critiques acerbes. Pour avoir un avis, il faut avoir une posture extrèmement documentée, ce qui demande des efforts d'investigation que peu fournissent. Et ce n'est pas en lisant capital ou forbes ou autres presse spécialisée qu'on trouve l'info adéquate, leur infos sont affligeantes et très en retard ou très décalées. En presse francophone, il n'y a encore aucun support d'information digne de ce nom.

Heureusement la position du gouvernement devient constructive (B.Lemaire semaine dernière) et le mouvement s'ammorce
manquerait plus que les français deviennent constructifs, non méééééé
;)
 

moietmoi

Contributeur régulier
#38
Blockchain attire autant que .com en 2000.
On connait la suite.
effectivement on connait la suite, un monde complètement changé, l'ensemble des relations humaines en entreprises révolutionnées, des interventions médicales à distance, le début des voitures autonomes, des lanceurs de fusées spatiales privés concurrençant les états., les marchés des produits dérivés à la portée de Monsieur Lambda, donc que nous réserve la Blockchain....?:)

Le principe de certification collaborative, sans centre d'authentification et de certification marquera l'histoire;

sur le reste du post, je suis bien d'accord
 

MRGT34

Contributeur
#39
Salut,

pour bien comprendre ce qu'il va se passer avec ces crypto monnaies, il faut (et suffit) de regarder au plan historique ce que sont devenues toutes les aventures monétaires "privées", c'est à dire hors toute ingérence de la puissance publique (cf. les assignats, la banque Law, ..)

Au début, un gars ou une groupe d'individus mettent au point une monnaie = instrument permettant de facilité les échanges, d'acheter et de vendre des biens et des services.

Puis, cette monnaie, en quantité physique toujours insuffisante face au volume croissant des affaires, se met à prendre de la valeur, par rapport aux autres devises qui ont court légal et forcé. A ce moment-là, cet instrument d'échange devient une réserve de valeur.
La fonction première de cette monnaie - faciliter les échanges- va être alors détournée : au lieu de servir dans les échanges, elle va devenir un instrument spéculatif.

Là, des gens - les fondateurs du système et ceux du premier cercle (qui ont acheté au début du système) - comprennent qu'il y a un coup à jouer en faisant entrer dans la danse des innocents qui vont acheter cette "monnaie" à un prix de plus en plus élevé, car ils espèrent des gains importants et rapides.

Sauf que ceux du premier cercle (les initiés) qui tirent les ficelles provoquent de temps en temps un fort crash en vendant massivement. Cela fait chuter brutalement le cours, des gars prennent peur et décident de vendre à perte, d'autres attendent, ... bref, c'est la panique.
Quand le cours a suffisamment baissé (on dit "purgé"), les initiés rachètent massivement à une valeur très en dessous de celle à laquelle les derniers entrants ont acheté.
De coup, le cours remonte, et de nouveaux entrants achètent à nouveau, oubliant la purge car séduits par des promesses de plus value encore plus rapides et importantes.

Quand le cours a bien flambé, hop, à nouveau, les initiés retirent le tapis sous les pieds de ceux qui n'ont pas bien compris le jeu. Le marché purge, les plus - values s'évanouissent, les gogos casquent et les initiés s'enrichissent à nouveau en rachetant à un cours très bas, après avoir vendu à des cours très élevés.

Au bout d'un certain temps, quand il y a trop de gens qui ont perdu des fortunes, quand des drames apparaissent, l'Etat finit par intervenir pour mettre de l'ordre et faire cesser ces spéculations folles et irrationnelles, basées sur du vent, sur la naïveté et la cupidité humaine (denrées très répandues à la base de toutes les escroqueries imaginables).

A ce moment de l'histoire, les pouvoirs publics se trouvent dans l'obligation de choisir entre : soit c'est une "monnaie" sans avenir et on l'interdit, soit elle présente des aspects novateurs et intéressants et on la légalise : la gestion de la quantité de monnaie est confiée à une autorité publique (dite banque centrale), le cours avec les autres devises (parité) est surveillé pour éviter des à-coups trop important sur le coûts des importations et les recettes attachées aux exportations, ... elle a cours légal et forcé, ..., bref, ça devient une vraie monnaie (je ne suis pas sûr qu'on en ait besoin à ce jour !).

Pour le cas des Bitcoins (il y a d'autres crypto monnaie), quand des gens se seront bien faits rincer, les pouvoirs publics vont déclarer cette pseudo monnaie illégale en raison du trouble manifeste à l'ordre public, qu'elle échappe à tout contrôle (et donc facilite des transactions dont la source est plus qu'incertaine ...) et que la quantité disponible est physiquement limitée, donc pas en capacité d'accompagner un volume croissant d'échanges.

D'une belle idée technologique, l'histoire va conserver les traces d'une aventure qui, comme d'habitude, en aura enrichi quelques-uns au détriment de beaucoup d'autres.

Ou alors, après le désastre prévisible de tous ceux qui auront cru pouvoir s'enrichir sans rien faire, et après que les pouvoirs publics y ait mis bon ordre, gageons que de brillants esprits trouveront le moyen de faire prospérer dans l'intérêt de la collectivité la brillante idée à l'origine de cette crypto monnaie.
Là, j'ai un peu plus confiance !
 

paal

Contributeur régulier
#40
Salut,
Sauf que ceux du premier cercle (les initiés) qui tirent les ficelles provoquent de temps en temps un fort crash en vendant massivement. Cela fait chuter brutalement le cours, des gars prennent peur et décident de vendre à perte, d'autres attendent, ... bref, c'est la panique.
Quand le cours a suffisamment baissé (on dit "purgé"), les initiés rachètent massivement à une valeur très en dessous de celle à laquelle les derniers entrants ont acheté.
De coup, le cours remonte, et de nouveaux entrants achètent à nouveau, oubliant la purge car séduits par des promesses de plus value encore plus rapides et importantes.
......
D'une belle idée technologique, l'histoire va conserver les traces d'une aventure qui, comme d'habitude, en aura enrichi quelques-uns au détriment de beaucoup d'autres.
je ne sais pas pourquoi, mais cette histoire de Bit-Coin ma rappelle un fait historique de collectionneur de coquillages ...

Dans la fin des années 60 du siècle passé, et alors que nous résidions sur une île malgache, nous avons connu un collectionneur de coquillages, qui nous vantait un coquillage particulier, qui a pour nom la Volute Dellessertiana (google, c'est quand tu veux !)

Il y avait à l'époque peu de collectionneurs internationaux qui n'en avaient qu'un ou deux exemplaires, et notre collectionneur local en avait une bonne centaine qui soient de valeur ... ; la cote de l'unité valait alors plus de 500 USD pièce (selon la couleur, l'épaisseur de la lèvre, etc ..), et il hésitait à en vendre/échanger avec d'autres collectionneurs ...

Puis un jour il se décida, et en vendit un grosse dizaine répartie entre 4 ou 5 collectionneurs dans le monde ; résultat le cours chuta brutalement de 500 à 50 USD ....

Puis l'office malgache des timbres postes sortit en 1970 une nouvelle collection de timbres sur les coquillages, et là, cette volute fut connue du monde entier au travers des enveloppes premier jour ....

Nous sommes restés jusqu'en 1976, et avant notre départ, nous avons trouvé de ces coquillages (plus petits que ceux qui valaient 500 USD), mais montés en fourchettes à escargots ou comme pique olive ....

Nous les avons encore, ne nous en servons que peu, mais ils ont davantage d'avoir une valeur souvenir ....
 
Dernière modification:
Haut