Que penser de cette offre de crédit personnel ?

lopali

Modérateur
Staff cBanque
#1
Bonjour,

Certainement comme beaucoup d'entre nous, j'ai reçu hier soir dans ma boîte mail cette offre d'une banque en ligne :


"0.95 % (1) TAEG fixe jusqu'à 48 mois pour financer vos projets : travaux, études, électroménagers, TV, Véhicule neuf ou d'occasion... ET EN PLUS ! Pas besoin de justificatifs de dépenses !!!

Profitez d’un Prêt Personnel au TAEG fixe de 0,95 %(1) jusqu'à 48 mois !
Exemple d'offre de Prêt Personnel multi projets :
Exemple hors assurance facultative.
Montant emprunté 10 000 € au Taux Annuel Effectif Global fixe de 0,95 % (1) sur une durée de 48 mois.
Vous réglez 48 mensualités de 212,38 €. Montant total dû 10 194,24 €. Coût total du crédit (intérêts) 194,24 €. Taux débiteur fixe 0,946 %"


Le (1) n'apporte rien de plus :

"(1) Offre valable pour toute demande de Prêt Personnel XXXXXX individuel ou joint finalisée entre le 07/09/2016 et le 28/09/2016 réservée à toute personne cliente de XXXXXX, sous réserve de conformité et de complétude du dossier. Offre sous réserve d’étude et d’acception du dossier par XXXXXX. Conformément à la réglementation, vous disposez d’un délai de rétractation de 14 jours."


Le but serait bien entendu de réinvestir la somme empruntée sur un support plus rémunérateur. Avec un produit sans aucun risque, les intérêts de la première année semblent déjà couvrir le coût total du crédit. Et pour que le gain soit significatif les années restantes, le montant emprunté devra à mon avis être élevé.

Mais les crédits ce n'est pas vraiment ma tasse de thé. Alors est-ce d'après vous une réelle opportunité si l'emprunt accordé est important ? Ou est-ce que cela a de grandes chances d'être une opération blanche qui va juste me faire perdre mon temps ?

Merci pour vos avis. :)
 

poam5356

Modérateur
Staff cBanque
#2
Le problème est bien celui que vous posez : Réinvestir sur un support plus rémunérateur.
Est-ce qu'il en existe un à horizon 4 ans qui rapportera assez pour que l'opération soit suffisamment gagnante?
Le niveau des taux conditionne les rendements des obligations et les prix de l'immobilier, donc 2 des principaux supports sur lesquels investir avec un minimum de risques : les AV et les SCPI.
Les frais étant élevés sur les SCPI, il ne reste, à mon avis, que l'AV.
En 1 an, avec une AV à 2% de rendement, vous avez déjà récupéré les 4 ans d'intérêts du crédit. Votre gain sera alors constitué par les intérêts de 3 années d'AV.
Si on fait un calcul simple:
Le prêt de 10 000€ coûte 200€ pour les 4 ans.
Ces 10 000€ placés à 2% rapportent 200€ par an, soit 800€ après 4 ans.
Gain = 800 – 200 = 600€ sur 4 ans, ce qui donne, grosso-modo, 150 € par an, soit un rendement annuel de 1,5% pour 10 000€ placés.
Les taux étant très bas, le risque est d'investir sur des supports qui seront au plus haut et qui baisseront si les taux remontent.
Perso, je pense que c'est jouable mais le gain risque d'être minime alors que le remboursement du crédit pendant 4 ans risque d'altérer votre capacité d'investissement pour profiter d'opportunités qui pourraient se présenter dans la période.
 

jodel140

Contributeur régulier
#4
le gain risque d'être minime alors que le remboursement du crédit pendant 4 ans risque d'altérer votre capacité d'investissement pour profiter d'opportunités qui pourraient se présenter dans la période.
Il serait raisonnable d'imputer sur le rendement brut de l'opération le coût de la ressource nécessaire au remboursement mensuel puisque la somme obtenue par emprunt est supposée non disponible ....
 

moietmoi

Top contributeur
#5
je vois éventuellement une autre utilisation de telles liquidités, le remboursement pseudo anticipé d'un crédit immobilier sur de la RP

Si on a la la capacité de remboursement de mensualité plus élevée que la mensualité actuel du crédit en cours; emprunt de 60 000 sur 4 ans à 0,95; remboursement du CRD des 60 000 du crédit initial avec les 60 000 empruntés (sans IRA); Bilan substitution du crédit immo avec ADI ( jugée chère) par un crédit plus court et moins cher;
 

lopali

Modérateur
Staff cBanque
#6
(y) Tout d'abord, merci pour vos avis. :)


Le problème est bien celui que vous posez : Réinvestir sur un support plus rémunérateur.
Sans trop m'avancer, cela ne devrait pas poser de soucis.


Est-ce qu'il en existe un à horizon 4 ans qui rapportera assez pour que l'opération soit suffisamment gagnante?
Oui, le problème c'est bien le "suffisamment".


En 1 an, avec une AV à 2% de rendement, vous avez déjà récupéré les 4 ans d'intérêts du crédit. Votre gain sera alors constitué par les intérêts de 3 années d'AV.
En profitant de primes, les gains pourraient même démarrer dès le premier jour d'investissement.


le remboursement du crédit pendant 4 ans risque d'altérer votre capacité d'investissement pour profiter d'opportunités qui pourraient se présenter dans la période.
Je ne suis de toutes les façons pas très chaud pour les opportunités auxquelles vous pensez.


non.........mais le différentiel risque d’être peu important .
Oui, à moins d'investir sur des supports avec un potentiel plus rémunérateur tel que le PEA ou des UC dans une AV. Mais aussi plus risqués...


Il serait raisonnable d'imputer sur le rendement brut de l'opération le coût de la ressource nécessaire au remboursement mensuel puisque la somme obtenue par emprunt est supposée non disponible ....
On peut considérer ce prêt comme une avance de la ressource à venir qui devra de toutes les manières être investie. Donc l'idée de tirer prématurément des bénéfices de quatre ans d'économies que je n'ai pas encore mais qui vont arriver me plaît bien. Qui plus est sans aucun risque si je le souhaite.


je vois éventuellement une autre utilisation de telles liquidités, le remboursement pseudo anticipé d'un crédit immobilier sur de la RP
C'est en effet une bonne idée, mais je ne suis pas dans cette situation.
 

buffetophile

Modérateur
Staff cBanque
#7
Oui, à moins d'investir sur des supports avec un potentiel plus rémunérateur tel que le PEA ou des UC dans une AV. Mais aussi plus risqués....
effectivement . il faut mesurer le risque . ceci dit s'il s'agit d'une somme " restreinte " (10 à 20k ) ca peut se tenter.

par contre si tu fais ca tu m'enlèves un de mes gros argumentaires qui est de dire qu'on ne peut emprunter pour investir que pour de l'immo......;):ange:
 
Haut