Prêter à une sélection de petites et moyennes entreprises françaises...

Tomas466

Contributeur régulier
Ça me fait penser au fonctionnement de Prêt d'Union. Qui commence à avoir un peu de recul... et donc de défauts. Notamment sur les fonds "courts", c'est à dire des prêts à 2-3 ans, dont les premiers prêts atteignent des maturités d'1 an et demi. On est loin des rendements annuels annoncés :

• conservateur court (= sélection sévère des emprunteurs) : 4,30% espérés avant frais et défauts - 3,40% espérés après frais et défauts - 2,86% actuels

• équilibré court (= moindre sélection des emprunteurs mais taux plus élevé) : 6,30% espérés avant frais et défauts - 4,60% espérés après frais et défauts - 3,74% actuels

Le tout hors fiscalité.

Pas de souci pour la plateforme qui, elle, gagne à tous les coups. Et qui ne publie toujours pas les stats de défauts, qui sont la base même du système, sans doute pour ne pas faire peur aux investisseurs...
 

lopali

Modérat'or
Staff MoneyVox
Ci-joint fichier Excel qui devrait répondre à tes questions.
Super, merci Aristide.


=> TEG emprunteur = 11,14%
Ah ouaih, quand même. On se rapproche du taux d'emprunt de la Grèce... ;)


Pour la rentabilité prêteur tenant compte de 3,50% d'impayés j'ai pris deux hypothèses
L'hypothèse 1 semble la plus proche de la réalité.


Taux de rendement emprunteur de 7,48%.
Donc avec un TMI à 30%, cela donne un rendement de 4,19% net.

Et avec les 6,12% d'incidents actuels, le rendement tombe à 6,33% brut, soit 3,54% net avec TMI à 30%.


Je continuerai donc à préférer une bonne grosse action du CAC40 avec dividende sur mon PEA. ;)
 

2PassaG

Contributeur régulier
Ah ouaih, quand même. On se rapproche du taux d'emprunt de la Grèce... ;)
Et ça ne vous semble pas normal ?
Une toute petite entreprise, ayant du mal à se financer sur les marchés conventionnels... à combien imagineriez vous qu'elle puisse emprunter ?

Les premiers retours de défauts montrent que ce taux est même probablement inférieur au taux qui devrait être appliqué pour cette classe de risque.

Oui, la vraie bonne affaire elle est bien là...
Quel est le problème ?
Sans cette plateforme, les prêteurs ne prêteraient pas, et les PME emprunteuses seraient forcées de louper de bonnes occasions de financement/expansion. Vous pensez que le boulot de la dizaine d'internes de leur société ne mérite pas de salaire ?
 

lopali

Modérat'or
Staff MoneyVox
Et ça ne vous semble pas normal ?
En comparant cela à la Grèce avec étonnement, je voulais juste souligner finement et avec une pointe d'ironie que ce taux reflète bien le caractère risqué de ce genre de placement (comme déjà dit au début de cette discussion).


Quel est le problème ?
Où avez-vous lu que j'avais écrit qu'il y avait un problème ?


Sans cette plateforme, les prêteurs ne prêteraient pas, et les PME emprunteuses seraient forcées de louper de bonnes occasions de financement/expansion. Vous pensez que le boulot de la dizaine d'internes de leur société ne mérite pas de salaire ?
Sans banque, les emprunteurs ne pourraient pas emprunter. Mais pour autant, elles ne se prennent pas autant de marge alors qu'elles prennent plus de risques et ont aussi à payer leurs centaines/milliers d'employés.

Cette plateforme se prend 5% de commission en faisant endosser 100% du risque par le prêteur. Je réaffirme que c'est donc vraiment une très bonne affaire.
 

2PassaG

Contributeur régulier
Sans banque, les emprunteurs ne pourraient pas emprunter. Mais pour autant, elles ne se prennent pas autant de marge alors qu'elles prennent plus de risques et ont aussi à payer leurs centaines/milliers d'employés.
Il faut se renseigner sur les introductions en bourse pour s'apercevoir que votre propos n'est pas aussi vrai que vous pouvez le penser (pour twitter, 3.5% de commission, et ce n'en est pas une élevée)
 

lopali

Modérat'or
Staff MoneyVox
Il y a même des plateformes que pour l'immo :

"Devenir copropriétaire d’un appartement à partir de quelques milliers d’euros. Investir dans la promotion immobilière avec un ticket de 1.000 euros. Profiter d’un rendement annuel avoisinant les 10%. Les sites de financement participatif immobilier se multiplient et les slogans accrocheurs avec. Est-il raisonnable de sauter sur l’occasion les yeux fermés ? Sûrement pas. Les clés pour éviter les mauvaises surprises."

Crowdfunding immobilier : ce qu'il faut vérifier avant d'investir son argent


8 à 12% de rendement, c'est quand même mieux que les SCPI... ;) Hein mon Buffeto ! ;)
 

buffetophile

Modérateur
Staff MoneyVox
8 à 12% de rendement, c'est quand même mieux que les SCPI... ;) Hein mon Buffeto ! ;)
bah je vais attendre un peu pour voir les fortunes qui vont etre dégagées et au cas où ...j'ai toujours un peu de liquidité pour un bon coup .....( bon là j'avais prévu quelquechose mais en raclant les fonds de tiroir je dois pouvoir trouver ;))
 

Tuyo

Membre
J'ai jeté un coup d’œil au site Finsquare... cela semble sérieux en prime abord.

Par contre, il y a une question que je me pose. Si l'on prête à un taux de 7 % par exemple. Lorsque le montant prêté est remboursé en 6 mois, après déduction des impôts, ... cela peut s'avérer rentable (sans évoquer le risque potentiel).
En revanche, si l'on applique le même taux, soit 7 %, sur un prêt d'une durée de 24 mois, les gains après impôts, ... seront certainement plus faible que sur une assurance vie avec des fonds en euros par exemple non ?
Dites moi si je fais une erreur :p.
 
Haut