Prêter à une sélection de petites et moyennes entreprises françaises...

#1
Bonjour,

"Prêter son argent à une sélection de petites et moyennes entreprises françaises et de recevoir chaque mois des intérêts" c'est ce que propose UNILEND que je découvre pour la 1ère fois.

Assez séduisant dans le principe d'autant qu'il semble possible de diversifier, mais que faut-il en penser ? Lequel/laquelle d'entre-vous a tenté ou est tenté par ce type de placement dont les intérêts sont des produits de placement à revenu fixe ?

Merci d'avance :p:p:p
 

lopali

Modérateur
Staff cBanque
#2
Bonjour,

Assez séduisant dans le principe d'autant qu'il semble possible de diversifier, mais que faut-il en penser ?
Lequel/laquelle d'entre-vous a tenté ou est tenté par ce type de placement dont les intérêts sont des produits de placement à revenu fixe ?
C'est du crowfunding : une entreprise (exotique ou pas) emprunte à des particuliers à un taux prohibitif car les banques ne l'ont pas suivie. Rien de nouveau semble-t-il.

Rendement entre 5 et 10% avec un risque de perte potentielle de 100%.

Personnellement, je préfère prendre des actions du CAC40 avec dividende sur un PEA.


En tout cas, quand on voit le nombre de plateformes qui font leur apparition en ce moment, on sait à qui cela rapporte vraiment, et sans aucun risque en plus :

Crowdfunding : 58 plateformes de financement participatif immatriculées en France


Et pour conclure, comme dirait l'autre : "Il n’existe pas de rendement élevé sans risque élevé." :

Crowdfunding : l'AMF appelle à la vigilance envers certaines plateformes


Mais tout cela n'est que mon avis. ;)
 

lopali

Modérateur
Staff cBanque
#4
Source Unilend :

Nombre de projets avec incidents de remboursement à date :
138 sans aucun incident de remboursement
2 en liquidation judiciaire
1 en redressement judiciaire
2 en recouvrement (2 échéances consécutives impayées)
4 en retard (inférieur à 30 jours)
Soit :

=> 93,88% des projets sans incident (pour le moment)

=> 6,12% des projets avec incident
 

buffetophile

Modérateur
Staff cBanque
#5
Lequel/laquelle d'entre-vous a tenté ou est tenté par ce type de placement dont les intérêts sont des produits de placement à revenu fixe ?
j'ai étudié la chose sans passer à l'acte .....
au final je trouve qu'il existe suffisamment de placements et investissements " classiques " , d'autant que les risques ne sont supportés que par l'investisseur . (les plateformes que j'ai consultées ne sont que des intermédiaire mais ne s'engagent en aucune manière au coté de l'investisseur ...donc merci bien ).

dans ces conditions , autant que j'investisse sur des supports dont j'assume seul le risque ( immobilier par exemple )
 
#6
J'ai ouvert un compte et commencé à prêter de petites sommes pour voir.

C'est un placement risqué, aucune garantie sur le capital, en contrepartie d'un rendement élevé, les prêts tournant autour de 9%. Le principe d'Unilend, c'est l'enchère inversée (chaque prêteur propose son montant et son taux, les moins disant sont sélectionnés à concurrence du montant total demandé), donc le taux dépend du nombre des prêteurs intéressés.

Par ailleurs, la fiscalité est maximale. CSG à 15.5% + Impôt sur le revenu (dont l'acompte de 24% prélevé à la source). Avec mon TMI à 30%, j'ai un potentiel de rendement maximal de l'ordre de 4.9% (sur une base de 9%).

C'est un placement qu'il faut suivre régulièrement: comme il n'y a que 2 ou 3 nouveaux projets chaque semaine, il faut du temps pour diversifier ses prêts et comme le capital est remboursé au fur et à mesure, il faut faire régulièrement de nouveaux prêts pour que l'argent ne dorme pas trop.

Mais il reste la satisfaction d'investir dans l'économie réelle du coin de la rue, en aidant des PME à réaliser des projets concrets (bien que je ne sois pas aller vérifier si mes emprunteurs réalisent vraiment les projets qu'ils ont présentés :ange:).

Pour la petite histoire, j'expérimente actuellement mon premier retard de remboursement qui, si ça finit mal, pourrait aboutir à une perte de capital correspondant à 2.5% de mon investissement (1 prêt sur 40) et mon rendement 2015 pourrait bien au final être moins bon qu'un fond en euros d'assurance-vie (défiscalisée).

Conclusion: c'est un placement pour ceux qui aiment le risque, pour investir un capital dont on est certain de ne pas avoir besoin (non seulement il n'est pas garanti, mais il est impossible de le récupérer par anticipation, il faut attendre les remboursements des PME, avec des prêts de 2 à 5 ans, il faut être prévoyant quand on veut retirer ses billes). Le vrai intérêt c'est de savoir ou va vraiment son argent et d'espérer une petite rente.
 

lopali

Modérateur
Staff cBanque
#7
Encore moi (y'a un voyage à gagner à Palmyre cette année à pour le plus gros posteur :ange:).


Un petit exercice pour Aristide ou autres volontaires :

Somme totale empruntée (entre 10 k€ et 500 k€) : 100.000 €.
Durée (entre 2 et 5 ans) : 5 ans.
Taux du prêt (rendement prêteur) : 9%.
Frais de départ sur la somme totale empruntée : 4%.
Frais par an du capital restant dû étalé sur les remboursements mensuels : 1%.

Quel est le coût total pour l'emprunteur et donc le TEG de ce prêt ?
Quel est le rendement brut pour les prêteurs avec 3,5% de défaut sur les remboursements ?


Merci.
 

2PassaG

Contributeur régulier
#9
les plateformes que j'ai consultées ne sont que des intermédiaire mais ne s'engagent en aucune manière au coté de l'investisseur ...donc merci bien
Comme tous les brokers, gestionnaires de fonds, agences immobilières ou plateformes de petites annonces...
Je n'ai jamais trop compris cet argument concernant le crowdfunding: ils se font payer pour le service qu'ils rendent, comme absolument tous les autres fournisseurs de service.

En ce qui concerne Unilend, j'ai prêté environ 10K€ sur la plateforme, fait face à 2 défauts et 2 incidents en cours.
En supposant que tous les incidents actuels sont des pertes, je suis grosso-modo à l'équilibre.

Ce n'est pour le moment pas un investissement très intéressant, d'autant plus que la popularité croissante du site fait baisser les taux. Si vous le voyez comme une aide (éventuellement rémunératrice) aux PME, pourquoi pas.
En tant que placement, la fiscalité et les défaut en font un support très incertain.

Donc pourquoi pas y placer une petite partie de ses avoirs, pour le "fun". Mais pas à recommander à Mme Michu.
 

Aristide

Top contributeur
#10
Un petit exercice pour Aristide ou autres volontaires :
Durée (entre 2 et 5 ans) : 5 ans.
Périodicité ? (mensuelle si j'en crois la dernière information concernant les frais???)

Taux du prêt (rendement prêteur) : 9%.
Taux nominal proportionnel ???

Frais de départ sur la somme totale empruntée : 4%.
A la charge de l'emprunteur je suppose....mais sans doute pas au profit du prêteur ???

Frais par an du capital restant dû étalé sur les remboursements mensuels : 1%.
Ce n'est pas clair ?

100.000€ à 9% proportionnel sur 60 mois donnent une mensualité de 2.075,84€

Tel que c'est dit cela signifierait que le pourcentage de 1% s'applique - au mois le mois - au capital dû après paiement de chaque échéance.

Donc le 1er mois les frais seraient de 1% * 100.000€ / 60 = 16,67€ à ajouter à la première échéance soit 2.075,84€ + 16,67€ = 2.092,51€

Au taux de 9% après paiement de cette 1ère échéance le solde serait de 98.674,16€
Donc le 2è mois les frais seraient de 1% * 98.674,16€€ / 59 = 16,72€ à ajouter à l'échéance soit 2.075,84€ + 16,72€ = 2.9256€

Etc.....

C'est bien ainsi ?
...........et au profit de qui ???

Quel est le rendement brut pour les prêteurs avec 3,5% de défaut sur les remboursements ?
Défauts de paiement appliqués sur quoi/comment ?

Cdt
 
Dernière modification:
Haut