Prélévements sociaux sur AV ...

gm43

Contributeur
Je vais demander, mais les connaissant déjà, on verra ce que je reçois (ou pas surtout) ...

Oui le problème c'est que recevoir des informations détaillées de la part de la CNP est mission quasi-impossible. Ils sont super lents, ils faut les relancer sans cesse, c'est une catastrophe et surtout indigne d'un des plus gros assureurs européens voire mondiaux….
 

paal

Top contributeur
Je pensais même que je devrais sortir davantage, pour justement aller au seuil de mon imposition (au delà de l'abattement fiscal de l'AV, positiver/profiter de mon absence d'imposition actuelle dû à mon manque de revenu de travail), sortir le maximum de ce vieux contrat obsolète et replacer ensuite au mieux ailleurs.
Oui, mais le problème, c'est que le simulateur officiel fiscal ne vous donne pas cette info-là en direct ...

C'est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles, j'ai repris ce simulateur sous une feuille de calcul Excel (une par année), et y intégrant les différentes tranches d'imposition et taux correspondants, ce qui permet au passage de connaître, tranche par tranche, ce qu'il reste à consommer avant de passer dans la suivante ...

Et plus et dans votre cas, il pourra y avoir l'incidence de la décote …..

C'est toujours possible avant la fin de l'année ...
Bien entendu !!! :cool:
 

john2

Contributeur
Oui j'y pense fortement.
ça me parait infiniment plus simple à calculer que le montant des PS dues sur un contrat AV avec les variations historiques de % et pires avec les différents retraits/rachats/réinvestissents sur la durée du contrat.
Et plus encore avec cet assureur :( (car très peu de documents sont fournis sur la vie du contrat)
 

paal

Top contributeur
Oui j'y pense fortement.
ça me parait infiniment plus simple à calculer que le montant des PS dues sur un contrat AV avec les variations historiques de % et pires avec les différents retraits/rachats/réinvestissents sur la durée du contrat
Si vous voulez, et comme vos données seront confidentielles par nature, vous avez la faculté de me les adresser en message privé, et je regarde ce que donne mon application (et bien entendu, je vérifierai avec le simulateur officiel ...)
 

john2

Contributeur
Et oui mais pour mon imposition 2019, il me faudrait déjà savoir ce qu'il me reste précisément de revenu à percevoir sur l'année. Je travaille en mission, et quelques 2 à 3 semaines (ou + de travail) peuvent me faire faire la grande culbute .... Travail / pas travail, pour le moment c'est le black out mais .... c'est la rentrée et il reste 3 mois 1/2 (c'est une très mauvaise année ceci-dit, je doute comme jamais)
C'est aussi pour cela que je ne me suis pas cassé la tête sur le calcul précis de l'abattement AV ...
 
Dernière modification:

paal

Top contributeur
Et oui mais pour mon imposition 2019, il me faudrait déjà savoir ce qu'il me reste précisément de revenu à percevoir sur l'année. Je travaille en mission, et quelques 2 à 3 semaines (ou + de travail) peuvent me faire faire la grande culbute .... Travail / pas travail, pour le moment c'est le black out mais .... c'est la rentrée et il reste 3 mois 1/2
Nous sommes quelques semaines / mois un poil trop tôt, mais il vaut mieux cela que l'inverse ...

Je suppose que vous n'avez qu'un seul employeur et (peut-être ?) êtes-vous toutefois mensualisé ....
Il faudrait donc mener cet exercice entre fin octobre et fin novembre, mais si on le faisait courant octobre, en considérant (de façon très pessimiste) que vous n'aurez plus de revenu d'activité d'ici la fin de l'année (ou une activité la plus réduite possible), cela donnerait une première base maximale de produits d'assurance-vie pour faire un ultime rachat en décembre 2019 ....

Quelle est donc cette activité que vous menez à présent à temps partiel ??
 

john2

Contributeur
Et non, 3 employeurs en CDD d'usage, et aucunement mensualisé. (là ils se battent en duel question absence)
D'ici mi-novembre j'aurais une meilleure visibilité, et il restera suffisamment de temps pour agir sur mes placements (j'ai encore une marge de revenu à atteindre avant imposition).
 

paal

Top contributeur
Et non, 3 employeurs en CDD d'usage, et aucunement mensualisé. (là ils se battent en duel question absence)
D'ici mi-novembre j'aurais une meilleure visibilité, et il restera suffisamment de temps pour agir sur mes placements (j'ai encore une marge de revenu à atteindre).
Alors refaites signe d'ici mi-novembre, car j'ai aussi quelques autres projets qui me prennent un certain temps ....
Avec la généalogie (au sens large), c'est relativement consommateur de temps ....
 

john2

Contributeur
Bon, je précise qu'un calcul ultra simple est possible, A CONDITION qu'il n'y ait jamais eu d'UC dans le contrat.
Il suffit de calculer l'assiette taxable. Cette assiette est constituée par la somme des produits de 2003 à 2010.
Si vous rachetez la totalité du contrat le 1ier mars 2019 et qu'il n'est pas prévu de verser des intérêts entre le 1ièr janvier et le 1ier mars 2019, les PS seront tout simplement égaux au produit de cette assiette par 17.2%.
S'il y a des intérêts en 2019, il suffit de les rajouter à l'assiette.
Pas besoin de reconstituer l'historique dans ce cas.
Si le rachat est partiel, il suffit de proratiser le résultat obtenu en fonction de la part de contrat rachetée.
Bon, un rapide calcul (il y a eu quelques mouvements et j'ai moyenné), avec les infos que j'avais relevé sur le tableur quand elles me revenaient du prestataire (rarement)...
me donne une approximation globale très proche du prélèvement PS actuel.
ça me rassure, même si je pensais le rachat net de frais (j'avais oublié ou je n'ai jamais su/surveillé/vraiment vu que les PS n'était pas prélevées chaque année sur ce contrat jusqu'en 2011), à l'époque je n'avais pas grand chose.
Merci encore de toutes ces infos : j'apprends, j'ai du temps en ce moment, et je fais le tri :)
 
Dernière modification:
Haut