Petition - victimes des placements immobiliers defiscalises

eolie

Nouveau membre
#1
Bonjour,

L'association de défense des propriétaires de la Résidence toulouse l'Hers (ADPRETH), victime d'Appart'City, lance une pétition sur le site AVAAZ : https://secure.avaaz.org/fr/petitio...abus_des_placements_immobiliers_defi/?mSksYjb

Signez la pétition,faites-la signer par vos proches et écrivez à votre député ! Battons nous tous ensemble !

Le texte de la pétition est le suivant :

APPEL A L’ETAT ET AU LEGISLATEUR POUR METTRE UN TERME AU BOURBIER FINANCIER SUBI PAR LES VICTIMES DES PLACEMENTS IMMOBILIERS DEFISCALISES

Duflot-Pinel, Censi-Bouvard, Malraux…. L’Etat promeut avec insistance de nombreux placements immobiliers défiscalisants, censés améliorer la retraite des Français, le jour venu.
Si la réduction d’impôt et le remboursement de la TVA lors de l’acquisition du bien sont attractifs et bien réels, ces montages s’avèrent pourtant de véritables pièges en l’état de la législation.

IL FAUT QUE L’ETAT ET LE LEGISLATEUR INTERVIENNENT POUR LIMITER LES ABUS DES GESTIONNAIRES, PROTEGER LES PROPRIETAIRES ET EVITER DE NOUVELLES VICTIMES

IL FAUT QUE DE NOUVELLES DISPOSITIONS LEGISLATIVES BLOQUENT LES PIEGES MIS EN PLACE PAR LES PROMOTEURS ET LES GESTIONNAIRES :

I. Les produits sont vendus au-dessus du prix du marché ! Les acquéreurs s’endettent pour des biens « dopés », qu’ils ne pourront pas revendre ou qui sont situés dans des secteurs où la demande locative est faible.
II. Les gestionnaires ne paient pas leurs loyers ou très en retard, en toute impunité ! Les propriétaires ne peuvent alors plus faire face à leurs échéances de crédit !
III. A la fin du bail, voire en cours de bail, les gestionnaires imposent aux propriétaires des baisses de loyer ainsi que des travaux à des coûts excessifs en menaçant de partir ou de se placer en liquidation judiciaire (s’ils refusent,
IV. En cas de congé donné par le propriétaire, les gestionnaires appliquent une indemnité d’éviction dont le montant représente 2 à 3 années de chiffre d’affaires du bien considéré !

En 2011, la DGCCRF a ouvert une enquête sur les placements immobiliers défiscalisants mais 3 ans plus tard, rien n’a été fait.

Nous ne voulons pas une nouvelle « Affaire APOLLONIA » qui a ravagé un millier de familles en les surendettant alors qu’elles pensaient préparer leurs retraites avec un placement immobilier défiscalisé.

Cordialement.

L'ADPRETH
 

ZRR_pigeon

Top contributeur
#2
Nous ne voulons pas une nouvelle « Affaire APOLLONIA » qui a ravagé un millier de familles en les surendettant alors qu’elles pensaient préparer leurs retraites avec un placement immobilier défiscalisé.
L'Etat ne risque rien, tout le risque est supporté par l'investisseur, qui en général n'y connait rien.
si les risques se matérialisent (absence de locataire, etc...) l'avantage fiscal est annulé et remboursé à l'Etat.

L'Etat aurait donc tout à perdre à annuler ces systèmes défiscalisants qui lui sont bénéfiques.

Ou alors il faudra supposer que l'intérêt premier de l'Etat est de protéger le contribuable..mais alors là on nage ne pleine science fiction.

c'est un peu comme penser que votre garagiste a pour but que votre voiture ne tombe pas en panne....;)
 

Cresus93

Contributeur régulier
#3
"L'Etat aurait donc tout à perdre à annuler ces systèmes défiscalisants qui lui sont bénéfiques."

Par définition, la défiscalisation coûte tout de même de l'argent à l'Etat, qui en récupère grâce au soutien de croissance supposé. Il faudrait pouvoir faire un bilan des deux. compliqué...
 

ZRR_pigeon

Top contributeur
#4
Par définition, la défiscalisation coûte tout de même de l'argent à l'Etat, qui en récupère grâce au soutien de croissance supposé. Il faudrait pouvoir faire un bilan des deux. compliqué...
mais si on rajoute le fait que cela lui évite d'avoir a lui même construire des logements sociaux avec ses fonds propres (qui n'existent pas, les caisses sont vides depuis 30 ans)...alors là ca devient un très bon plan pour l'état.
 

Juloup

Contributeur régulier
#5
Je ne vois pas en quoi ça concerne l'état, il n'est pas responsable du fait que des investisseurs peu avisés se soient fait avoir par le miroir aux alouettes.

Produits vendus au dessus du marché ? Ce n'est pas à l'état qu'il appartient de déterminer le prix du marché, mais aux investisseurs eux-mêmes. Quand on propose un produit plus cher que le marché, la seule bonne réaction, c'est de ne pas l'acheter. S'il y a des investisseurs qui sont capables d'acheter un bien sans vérifier le prix du marché au préalable, ils tendent le bâton pour se faire battre.

Loyers payés en retard ? Les tribunaux sont là pour ça.

Indemnité d'éviction ? Idem, ce sont les tribunaux qui en déterminent la valeur.
 

ZRR_pigeon

Top contributeur
#6
Je ne vois pas en quoi ça concerne l'état, il n'est pas responsable du fait que des investisseurs peu avisés se soient fait avoir par le miroir aux alouettes.
si on raisonne comme cela, pourquoi l'AMF procède a des controles (et a des mises en garde) de tous les placements pour eviter que les candidats investisseurs se fassent escroquer ?

on pourrait dire aussi que c'est a l'investisseur de savoir...
 

buffetophile

Modérateur
Staff cBanque
#7
il faut savoir ce que l'on veut ......

quand je vois que certains sont préts à payer des sommes folles juste pour pouvoir bénéficier d'une défisc , il ne faut pas en rendre l'état responsable après .
il ne viendrait pas à l'esprit d'un investisseur responsable d'acheter un appart dans une résidence étudiante située à Guéret par ex( je n'ai rien contre les creusois je précise :cool:) et pourtant ....s'il s'en construisait une , je suis prèt à parier qu'il y aurait des gogos pour y foncer , pour peu que le vendeur leur fasse miroiter une belle défisc....

dans ces conditions , seraient ils fondés de demander les secours de l'état ? non bien entendu ....

il existe bien entendu des escroqueries mais dans l'ensemble je suis partisan de dire que chacun doit assumer ses choix de gestion.
 

ZRR_pigeon

Top contributeur
#8
il existe bien entendu des escroqueries mais dans l'ensemble je suis partisan de dire que chacun doit assumer ses choix de gestion.
en tant qu'individuel, a-t-on même accès aux informations nécessaires qui permette de se faire une idée ?
c'est tout l'interêt des normes, des labels émises par des pouvoirs publics qui ont plus facilement accès aux informations et aux compétences pour les interpréter.

quand vous achetez un preservatif "NF", vous devriez vous sentir en confiance, cela vous permet de ne pas avoir a vérifier par vous mêmes.