Litige avec Banque concernant prêt immobilier "non capé"

Bonjour,

j'aimerais vraiment savoir comment ont évolué ces fameux prets à taux variables avec la baisse des taux.
Je ne vois plus grand monde se plaindre sur le forum, dois je en déduire que finalement il ne s'agissait pas d'une si mauvaise affaire ?

Si quelqu'un peut me répondere cela m'interresse beaucoup, merci.
 

avocatlex

Contributeur
Bonjour,

j'aimerais vraiment savoir comment ont évolué ces fameux prets à taux variables avec la baisse des taux.
Je ne vois plus grand monde se plaindre sur le forum, dois je en déduire que finalement il ne s'agissait pas d'une si mauvaise affaire ?

Si quelqu'un peut me répondere cela m'interresse beaucoup, merci.


La baisse des taux a provisoirement tarit les difficultés rencontrées par les emprunteurs et, par voie de conséquence, leurs protestations.

L’accalmie arriver à son terme et procèderait de l’apparence trompeuse de « l’oeil du cyclone » si l’on en croit les travaux de l’Observatoire Crédit Logement - CSA, déc. 2010.

L'heure est en effet à la remontée des taux et à l'allongement de la durée des prêts alors que, jusqu'en novembre dernier, la baisse des taux s'était accompagnée d'une réduction des durées associées.

Selon l'observatoire, une telle évolution a libéré un potentiel de relèvement des durées qui devrait permettre, à l'avenir, de compenser une nouvelle progression des taux, comme cela est attendu dans le courant de l'année 2011, avec l'augmentation du coût des ressources obligataires et monétaires et la nécessité d'élever les marges sur la production nouvelle dans le cadre de la mise en oeuvre des nouvelles règles prudentielles.

Par ailleurs, le coût relatif des opérations se relève et est de 3,90 années de revenus en décembre 2010, revenant pratiquement à son maximum atteint au printemps 2007.


En décembre 2010, les taux du secteur concurrentiel se sont établis en moyenne 3,25 % pour l'accession dans le neuf et à 3,29 % pour l'accession dans l'ancien. Comme en décembre 2009, les taux des prêts ont donc remonté, mais l'étude évoque désormais la fin de la baisse.

En décembre 2010, la durée moyenne des prêts s'est établie à 208 mois, contre 207 mois en novembre soit 231 mois pour l'accession dans le neuf et 223 mois dans l'ancien.

Il s'agit donc d'une augmentation de l'ordre de 1 mois en décembre, alors que sur l'ensemble de l'année 2010 la durée moyenne s'est réduite de 4 mois.


Bref, c’est maintenant que vont arriver les véritables turbulences.

Quand vous aurez perçu l’importance de la tromperie dont ont été victimes les souscripteurs de tels crédits à "taux révisables", il sera tard, bien tard... pas trop, peut-être... si vous savez agir enfin.

Vobis
 

riomar

Membre
il y a eu de nombreuses procédures contre ces fameux prêts peu lisibles et peu expliqués à l'emprunteur à l'époque, certaines de ces procédures ont conduites à la condamnation des organismes préteurs .Beaucoup d'emprunteurs ont racheté leurs prêts ,suivez ce combat sur le collectif action , l'Afub ou UFC que choisir et vous verrez que ces prêts ont fait couler beaucoup d'encre.Beaucoup d'emprunteurs y ont laissés des plumes voir leur bien.
 

avocatlex

Contributeur
La plupart de ceux qui "ont laissés des plumes, voire leur bien" ont été soit mal conseillé soit mal défendus, parce que le mécanisme réel de ces prêts n'a toujours pas été convenablement analysé.
 

riomar

Membre
Les conseillers qui leur ont vendus ces prêts les ont trompés en leur faisant croire pour certains qu'il y avait un taux capé,la preuve c'est que les tribunaux ont bels et biens condamnés ces organismes sur lecture des contrats présentés , reconnaissant le peu de clarté de ces contrats et les ambiguités.Ces organismes vont payer des indemnités aux clients trompés qui ont porté plainte.Pour le coup le collectif action ;UFC et l'AFUB les ont bien défendus.
 

avocatlex

Contributeur
La tromperie réprimée sur reconnaissance préalable de culpabilité ne résidait pas dans l'affirmation "qu'il y avait un taux capé".

Les associations consuméristes dont vous faites état ont sans doute agi au mieux des informations qu'elles détenaient alors.

Il reste que le mécanisme de ces prêts a été insuffisamment étudié comme est apparemment inexistante l'analyse des offres émises postérieurement aux interventions que vous visez.

Cet objet très "riche" ne manque pourtant pas "d'intérêt".
 

GoodbyLenine

Contributeur régulier
Pour l'instant ma seule possibilité est de bloquer mon taux révisable à 5,80 % (swap taux fixe contre euribor 6 mois + 1,30% de marge de l'organisme - conformément à mon contrat)
Il doit y avoir une erreur... L'Euribor 6 mois est vers 1.24% en ce moment, donc Euribor 6 mois + 1.30% de marge = 2.54%.

(source = pleins de sites en googlant "Euribor 6 mois")


Enfin, je viens de m'apercevoir que le message date de 2007, et qu'en 2007 l'Euribor 6 mois avait dépassé 4%....nt
 

riomar

Membre
Pour toi évidemment il y a eu 150000 personnes qui ne savaient pas lire un contrat et de bons conseillers très honnètes arrètes de défendre des escrocs comme tu as l'air au courant du dosssier tu es donc de leur côté ,inutile de me répondre par des inepties et des discours lénifiants le mur de berlin est tombé!!
 

Elaphus

Contributeur régulier
Avocatlex a raison, et je suis un peu surpris par la disparition du forum de ceux qui avaient lancé le collectif: ont-ils pris des engagements envers le CF pour ne plus faire de vagues?

Collectif, cela s'oppose quand même à individuel.
 
Haut