Le PER / PERP réellement intéressant ??

tuyaux

Membre
Bonjour,

Je me pose la question d’ouvrir un PER en fin d’année pour profiter de l’avantage fiscal qu’il procure.
Nous sommes ma femme et moi dans la tranche à 41% depuis 2018. Année « blanche » aidant, nous n’avons pas encore eu le « bonheur » d’être imposés dans cette tranche à 41%. C’est pourquoi j’aimerais cette année trouver un dispositif qui nous permette d’être imposés dans la tranche à 30%.

Selon mes calculs (projections des salaires jusqu’à la fin d’année + simulateur des impôts), nous devrions cette année être imposés à 41% sur environ 10.000€. Nous devrions sensiblement être dans la même situation dans les années suivantes.
Je précise que nous sommes tous deux salariés et n’avons pas d’autres revenus non salariés.
Dernière précision, il nous reste environ 25 ans à travailler avant départ à la retraite (estimé au doigt mouillé à 65 ans…). Au vu de nos salaires actuels, j’estime que nous serons imposés à 30% lorsque nous serons à la retraite (sauf changement de la législation fiscale d’ici là bien-sûr…)

Mon idée serait donc de limiter chaque année mes versements sur le PER à hauteur de la part de nos revenus imposée dans la tranche à 41% (soit 10k€ en 2019) car je pars du principe que le PERP ou le PER ne sont pas intéressants lorsqu’on est imposés à 30% (mais peut-être que je me trompe…).

Voici mon calcul pour estimer l'éventuel avantage fiscal :

- Avantage fiscal à l’entrée : 10.000-10% pour frais professionnels = 9.000€ imposables à 41%, soit une économie d’impôts de 3.690€

- Fiscalisation du capital à la sortie (en faisant abstraction des intérêts) : 10.000€ (pas d’abattement de 10% car le plafond de 3700€ sera déjà dépassé avec nos retraites) imposables à 30%, soit une fiscalisation à hauteur de 3.000€

- Si j’ai bien compris les divers articles traitant de la récente ordonnance du 24/07/2019 portant sur le nouveau PER, il faudra ajouter à l’imposition sur le revenu les prélèvements sociaux (CSG) à hauteur de 10,1% lors de la sortie en capital, soit pour 10.000€ récupérés, 1.010€ de prélèvements supplémentaires.

SOIT AU TOTAL 4.010€ de fiscalisation du capital à la sortie pour un avantage fiscal à l’entrée de seulement 3.690€, soit une perte de 320€ par an (soit une perte de 8K€sur 25 ans !).

Tout cela bien-sûr sans compter qu’il y a plus de chances, dans les années à venir, que la fiscalité soit renforcée soit par démagogie (effet gilets jaunes oblige) soit par idéologie (arrivée au pouvoir de l’extrême gauche par exemple). Et par conséquent, la sortie en capital pourrait être imposée non plus à 30% mais à 32, 35, voire 40%... ce qui renforcerait encore la perte fiscale.

Soit il y a quelque chose qui m’échappe (peut-être me suis-je trompé sur l’application des prélèvements sociaux lors de la sortie en capital ?), soit le PER est une vaste « arnaque » qui ne profite qu’à l’Etat et aux assureurs. En étant plus mesuré, je comprends que ce dispositif pourrait éventuellement intéressant pour les personnes ayant une très forte baisse de revenus à la retraite (passage de la tranche de 41% à 11% par exemple) mais cela réduit quand même considérablement les potentiels gagnants.

Pouvez-vous m’éclairer ?

Merci et bonne journée à vous !
 

buffetophile

Modérateur
Staff MoneyVox
Pouvez-vous m’éclairer ?

25ans avant la retraite ? ca te fait donc grosso modo 40ans .

de mon point de vue ce dispositif est intéressant mais tu es encore un peu jeune pour y toucher ...j'attendrais d'avoir passé le cap des 50ans pour voir comment évolue la situation .

en attendant si tu veux défiscaliser, il y a de superbes coups à faire en defisc one shot comme le girardin industriel par exemple .

mais ceci n'est que mon avis
 

tuyaux

Membre
merci pour ta réponse.
J'avais fait des girardin industriels en 2011 et 2012 par inter invest et effectivement le gain était presque providentiel ;)
Mais depuis j'ai lu plusieurs affaires sur le sujet (certes pas avec inter invest et ça m'avait un peu refroidi...
C'est pourquoi je cherche aujourd'hui des moyens de défiscalisation compatibles avec ma sérénité au quotidien :)

Pour ce qui est de mon calcul, est-ce que tu confirme qu'il est exact et que cette solution n'est pas intéressante dans notre situation ?
 

buffetophile

Modérateur
Staff MoneyVox
que cette solution n'est pas intéressante dans notre situation ?
les produits retraite ne seront , de toutes façons , intéressants que si et seulement si la durée de vie en retraite excède 15ans ( grosso modo ) .
donc il s'agit d'une inconnue que personne ne maitrise.:(

si tu vis 25 ou 30 ans à la retraite je ne doute pas que tu sois gagnant avec un rente viagère mais , difficile de prédire si ca va se passer comme ca.
 

tuyaux

Membre
merci pour ta réponse :)
Je vais donc passer à autre chose pour défiscaliser mais pas grand chose à part de effectivement du girardin industriel ou alors un investissement locatif bien situé !
 

g.b

Contributeur régulier
"SCPI pinel" ça existe encore? J'en ai pas encore vu pour cette année.

Quant au FCPI/FIP, perso, ça m'embêterait d'investir de suite et voir que, peut être, en fin d'année l'Europe aura accepté le passage au taux de 25% de défisc. Mais bon, on disait déjà ça l'année dernière, et ce n'est pas venu. ;)
 

buffetophile

Modérateur
Staff MoneyVox
Quant au FCPI/FIP, perso, ça m'embêterait d'investir de suite et voir que, peut être, en fin d'année l'Europe aura accepté le passage au taux de 25% de défisc. Mais bon, on disait déjà ça l'année dernière, et ce n'est pas venu. ;)
ca tu le fais en Décembre...
 

paal

Top contributeur
25ans avant la retraite ? ca te fait donc grosso modo 40ans .
De mon point de vue ce dispositif est intéressant mais tu es encore un peu jeune pour y toucher ...j'attendrais d'avoir passé le cap des 50ans pour voir comment évolue la situation.
Comme le PERP est un produit tunnel, et que vous avez 25 longues années avant de pouvoir en bénéficier, votre situation serait un très bon exemple, d'une comparaison de l'évolution d'un PERP alimenté très graduellement, tout en alimentant en parallèle un contrat d'AV, ce qui vous permettrait au bout des 25 années d'épargne de pouvoir effectuer une comparaison pratique entre les 2 produits =

- l'un (le PERP) permettant une déduction fiscale durant les 25 années d'épargne, mais se trouvant bloqué durant toute cette période, puis se trouvant bien plus fortement fiscalisé après la phase d'épargne (traité comme un régime de retraite complémentaire)

- l'autre (l'AV) qui ne bénéficiera pas de la déduction fiscale, mais sera ensuite bien mieux traitée lors de la perception des prestations (d'un niveau similaire à la pension servie par le PERP) ….

le tout en vous permettant de piloter cette situation au gré de l'évolution de vos revenus, ainsi que de leur imposition au fil du temps ...

En attendant si tu veux défiscaliser, il y a de superbes coups à faire en défisc one shot comme le Girardin Industriel par exemple .
Mais ceci n'est que mon avis
Alors ensuite, il existe toute une panoplie de défiscalisations possibles (en dehors du PERP qui vous intéresse ….)
 

tuyaux

Membre
Comme le PERP est un produit tunnel, et que vous avez 25 longues années avant de pouvoir en bénéficier, votre situation serait un très bon exemple, d'une comparaison de l'évolution d'un PERP alimenté très graduellement, tout en alimentant en parallèle un contrat d'AV, ce qui vous permettrait au bout des 25 années d'épargne de pouvoir effectuer une comparaison pratique entre les 2 produits =

- l'un (le PERP) permettant une déduction fiscale durant les 25 années d'épargne, mais se trouvant bloqué durant toute cette période, puis se trouvant bien plus fortement fiscalisé après la phase d'épargne (traité comme un régime de retraite complémentaire)

- l'autre (l'AV) qui ne bénéficiera pas de la déduction fiscale, mais sera ensuite bien mieux traitée lors de la perception des prestations (d'un niveau similaire à la pension servie par le PERP) ….

le tout en vous permettant de piloter cette situation au gré de l'évolution de vos revenus, ainsi que de leur imposition au fil du temps ...


Alors ensuite, il existe toute une panoplie de défiscalisations possibles (en dehors du PERP qui vous intéresse ….)
Merci pour toutes vos réponses.
En effet, je ne pense pas ouvrir de PER mais plutôt continuer à alimenter mes différentes assurances vie ouvertes depuis plus de 8 ans.
Il faut que je me penche sur les autres outils de défiscalisation
 
Haut