La blockchain et le BitCoin

Turbo-057

Contributeur régulier
#1
Ayant vu apparaitre quelques sujets sur le domain et ayant du m'intéresser à la chose dans le contexte professionnel et personnel je vous propose un peu de réflexion ...
Mais pour suivre il faut un minimum de notions ...

Tout d'abord quelques définitions :

Bitcoin:
• Bitcoin est une nouvelle devise numérique pour des transactions en ligne sans
tiers de confiance. Le mot est également associé au système (l’environnement,
les protocoles) permettant d’opérer les mouvements. → le comment faire
bitcoin:
• Le bitcoin est une monnaie virtuelle (ou crypto-monnaie) créée en 2009 par un
ou plusieurs programmeurs informatiques utilisant le pseudonyme « Satoshi
Nakamoto » → la monnaie
Blockchain
• La blockchain est une base de données distribuée associée à l’ensemble des
technologies et protocoles permettant de garantir l’intégrité, la transparence et
l’anonymat → le registre

Repartons en arrière ... et allons voir l'idée de base (de Mr Nakamoto - père fondateur ...)

L’idée de Satoshi Nakamoto était de reprendre le modèle des "Ledger", mais de se débarrasser de l’intermédiation financière. C’est à dire ne plus avoir besoin d’un tiers pour mettre à jour les bases de données et prouver que Mr X possède tel solde sur son compte, mais que la mise à jour soit effectuée par le réseau lui-même. Le but c’est de décentraliser et de distribuer les bases de données bancaires et les rendre accessible à tous.

Conditions à respecter afin de pouvoir concrétiser un tel modèle
  • Une base de données accessible à n’importe qui, n’importe quand (tout le monde peut aller vérifier les transactions qui y ont eu lieu, et consulter les balances de chaque compte). Blockchain.info
  • Les serveurs informatiques qui alimentent cette base de données en puissance de calculs ne soient pas contrôlés par une seule institution comme c’est le cas pour le système bancaire actuel.
Ce qui nous fait arriver vers la BlockChain ... savez vous ce que c'est exactement ...
C'est une technologie, avec une seule base de données distribuée et un contrôle décentralisé en matière d'échange de valeur.
Ce qu’il faut pour la lancer :
  • Des Mathématiques ( Cryptographie )
  • Des infrastructures ( Capacités de traitements )
  • Un réseau suffisant ( Seuil critique )
  • Des entités de validation ( Mineurs )
  • De la valeur ( Transaction )

Il existe différent type de blockchain, la publique (réseau web) et la privé (réseau privé) mais toutes s'appuient sur le même principe simplement la typologie est un peu différente.

Les objectifs restent néanmoins identiques
  • Mettre à disposition un historique décentralisé des transactions effectuées (depuis le début du système)
  • Etablir une traçabilité infalsifiable à toutes les parties prenantes
  • Etablir une accessibilité à toutes les parties prenantes
  • Limiter les intermédiaires et la centralisation de tiers de confiance
  • L’anonymisation (la garantie des données privées)
  • L'application de règles simples (smart contract)

Jusque là vous suivez ?
 

Turbo-057

Contributeur régulier
#3
Niveau référence de la vie il faut pour faire une blockchain comme le bitcoin différents acteurs.
Comment ca marche a travers le bitcoin :

Les acteurs nécessaires :
Un Mineur => l'image du mineur qui cherche de l'or te parle ?
Un emetteur, et un recepteur voulant échanger de l'argent

La nuance le mineur est équipé d'un ordinateur avec un accès au réseau et de bonne dose de math pour trouver les bitcoins et résoudre l'équation pour en trouver.

Il utilise donc ensuite des outils tels que le réseau informatique (galerie ...) et des applications (centres d'échanges ...)
Si je te donne l'exemple dans une transaction financière du déroulement :


acteur : Emetteur Transmet sa demande.
Emetteur veut envoyer 1 bitcoin à Récepteur il utilise sa clé privée pour signer le message « Moi Emetteur envoie 1 bitcoin à Récepteur » ensuite à l’aide le sa clé publique, tout le monde peut vérifier que c’est bien Emetteur qui a envoyé ce message et il ne pourra pas revendiquer le contraire. De plus, la transaction possède un identifiant unique, associée à l'identification uniques des adresses Bitcoin. De ce fait, la transaction est clairement identifiée et le message ne peut pas être dupliqué.
distribution : Tranmission de la demande
Pour être validée, c'est à dire pour que les registres distribués (la Corechain) soient mis à jour, la transaction
doit être validée par le réseau. C'est là qu'entre en jeu les mineurs.
mineur : Sa demande est distribué sur les noeuds du réseau et regroupé en BLOC
mineur : Les mineurs calculent la clé pour le BLOC courant
mineur : Signature de la chaine (BLOC Courant et BLOC précédent)
mineur : Modération par le réseau
La demande est diffusée aux mineurs du réseau qui vérifient à leur tour que la transaction est valide et diffusent le message « Ok, Emetteur dispose bien du bitcoin n°xxx, il peut être envoyé à Récepteur » Dès que ce message est diffusé par assez de mineurs, tout le monde met à jour son blockchain, la transaction est faite.
Cette validation s'effectue par lot, le BLOC

Pour empêcher de diffuser des milliers de fois les messages « Ok, Emetteur dispose bien du bitcoin n°xxx, il peut être envoyé à Récepteur A, Récepteur B, ...» et ainsi manipuler le réseau, La technologieBitcoin utilise le système de « Proof-of-work ». L’opération de diffuser le message « Ok, ... » est rendu artificiellement difficile pour un mineur en lui faisant faire des calculs complexes avant de pouvoir diffuser le message.
distribution : Enregistrement de la BlockChain
distribution : Transmission de la Blockchain a toutes les parties prenantes du système

acteur : Envoi au recepteur (Echange 100% validé)
Comment vérifier que Emetteur possède bien le bitcoin et qu’il ne la pas dépensé ?
Chaque utilisateur dispose d’un « livre de compte » appelé blockchain qui recense toute les transactions et donc à qui appartient quel bitcoin. Le Récepteur utilise sa copie du blockchain pour vérifier que ce bitcoin appartient bien à Emetteur. Mais la transaction n'est toujours pas validée.
Je t'ai représenté les 3 couches Acteur /Distribution / Mineurs

En gros la BlockChain utilisé sur le bitcoin (ou ailleurs) nécessite une infrastructure qui garantisse :
• La robustesse
• L’intégrité
• La transparence
• L’anonymat
• L’accès

Les futurs cas d'usage de ces blockchains qui pourraient clairement être applicables de la même manière

• Le vote électronique
• Audit, compliance & risk
• Transactions financières
• Brevets, propriétés intellectuelles
• Dossier médical universel
• Réseau social (décentralisé)
• Economie de l’attention (Crowfunding)
• L’Uberisation décentralisée (ex: co-voiturage)
• Récompenses, points de fidélité (multi-entreprises)
• Cadastre
• Actes authentiques décentralisés

Le futur :

• IBM a ouvert un service pour tester Blockchain sur Bluemix
• Le Nasdaq va utiliser un blockchain pour enregistrer les votes des actionnaires
• Microsoft s'associe avec R3 CEV pour travailler sur la blockchain bancaire


La problématique du bitcoin maintenant c'est qu'il faut des centres de calcul complet pour les miner car plus on avance plus le nombre de bitcoins à découvrir (miner) se réduit (car le nombre est fixe dès le départ) et plus les calculs deviennent complexe fut une époque a ses débuts j'en avais miné quelques centaines pour le fun avec un simple PC ... et j'aurais clairement dû les garder si j'avais su ...
Tous les bitscoins seront probablement découvert vers 2020 ... et après il faudra recréer autre chose.
 
#4
Bonjour,

Désolé si je détourne légèrement le sujet, mais j'ai une interrogation sur les transactions de Bitcoin et autres cryptomonnaies et la déclaration fiscale qui pourrait en découler.

En effet, j'ai investi une certaine somme d'argent, depuis un compte bancaire détenu en France, vers une plateforme de trading de monnaies virtuelles. Pour ce faire, j'ai donc réalisé plusieurs virements SEPA vers un compte bancaire Allemand détenu par cette plateforme de trading.
J'ai investi la totalité de cette somme en monnaies virtuelles que je conserve sur la plateforme de trading.
Le cours de ces monnaies grimpe, donc la valeur de mon investissement aussi.

Du coup plusieurs cas se présentent :
1) je trade, j'achète et je vends au moment opportun, et je "génère" du cash que je ne réinvestis pas, mais que je garde sur la plateforme (l'intérêt de la chose est discutable)
2) je trade, j'achète et je vends au moment opportun, et je "génère" du cash que je ne réinvestis pas, mais que je rapatrie sur mon compte bancaire français
3) je trade, j'achète et je vends au moment opportun, et je "génère" du cash que je réinvestis dans des monnaies virtuelles sur cette même plateforme
4) je ne fais rien, le cours grimpe quand même mais c'est simplement la valeur de mon investissement qui augmente, je ne vends pas et conserve mes monnaies virtuelles sur la plateforme, dans 10 ans quand le cours aura pris 5000% (je rêve) je revendrai peut être

Les 4 cas sont à mon avis différents et ne devraient pas faire l'objet d'une même déclaration au fisc.

Du coup, dans quel(s) cas devrais-je déclarer quelque chose au fisc l'année prochaine ?

Merci pour vos éclaircissements.
 

poam5356

Modérateur
Staff cBanque
#5
Dans le monde réel, chaque cas où apparaît "je génère du cash", c’est-à-dire cas 1, cas 2 et cas 3 devraient être traités de manière identique -> déclaration au fisc des gains pour imposition.
Et le cas 4 : Pas de transactions, pas de mouvements, pas de PV -> rien à déclarer.
Normalement, l'organisme allemand devrait transmettre automatiquement un IFU au fisc français pour l'imposition.

Je pensais que c'était assimilable à un produit de bourse.
D'après ce que je viens de lire sur internet au sujet du bitcoin :
"Le Bulletin officiel des Finances Publiques nous apprend donc que, depuis le 11 juillet 2014, les gains tirés de la vente d’unités de compte virtuelles stockées sur un support électronique (notamment les "bitcoins"), lorsqu’ils sont occasionnels, sont soumis à l’impôt sur le revenu dans la catégorie des bénéfices non commerciaux (BNC).
Si l’activité est exercée à titre habituel, elle relève du régime d’imposition des bénéfices industriels et commerciaux (BIC)."
 

poam5356

Modérateur
Staff cBanque
#6
Le Bitcoin est une bulle et, à mon avis, vous allez beaucoup y perdre si vous vous êtes aventuré dans ce monde virtuel qu'est le Bitcoin!

C'est quoi une bulle ?
On parle de bulle lorsque la valeur d’un actif est totalement déconnectée de la réalité économique.

C'est ce qui s'est passé avec la crise internet de 2000.
Retour, instructif, sur cette crise :
Une faible inflation et des taux d’intérêts trop bas contribuent à gonfler artificiellement le cours des actions (comme aujourd'hui)
Le secteur internet est en plein boom et va attirer investisseurs et capitaux en masse. Faire simplement référence à internet, sans le moindre chiffre d'affaires suffisait à déclencher une pluie de capitaux. Ce qui valorisait artificiellement ces entreprises, provoquant une frénésie d'investissements dans toujours plus de sociétés. Peu importe de savoir ce que faisaient ces entreprises, il ne fallait pas rater le train de la hausse du secteur le plus en vue à l'époque.
Peu importe que les entreprises de la net économie affichent des PER supérieurs à 100!! Il fallait y aller parce qu'il y avait de l'argent à gagner.

Au demeurant, il est à noter que les plus grands noms de l'économie mondiale y investissaient, ou vantaient les mérites et les avantages du secteur.
Ce qui a un effet automatiquement attractif pour les petits investisseurs que sont beaucoup de particuliers.
Si Warren Buffet, ou G Soros investissent dans un secteur précis, on se dit qu'ils ne doivent pas se tromper et que l'on peut certainement en faire de même, les yeux fermés. La méfiance tombe... C'est là que ça devient dangereux.

Au fait.... ça éclate comment une bulle?
Pour faire exploser du gaz, il faut une certaine concentration de gaz dans un espace confiné et un catalyseur : une flamme ou une étincelle.
Le catalyseur qui fait exploser une bulle financière est en général (pour ne pas dire toujours), une remontée des taux d'intérêts sur les marchés financiers orchestrée (en général) par les banques centrales. C'est ce qui s'est passé en 2000.

On a aujourd'hui clairement une bulle spéculative sur les grandes entreprises technologiques cotées sur le Nasdaq américain. Les fameuses GAFA : Google, Amazon, Facebook, Apple.
Amazon atteint un PER astronomique de 180. En clair, vous êtes prêt à apporter 180 $ à cette entreprise pour 1 $ qu'elle va générer en bénéfices (ratio cours/bénéfices).
C'est de la pure folie.

Et notre BITCOIN ?
Il faudrait plutôt parler de cryptomonnaies parce que le Bitcoin n'est qu'une des 4 406 cryptomonnaies recensées actuellement par le site CryptoCoinCharts.

---> Ce bouillonnement ne vous rappelle-t-il pas le bouillonnement internet de la fin des années 90?

Les capitaux se déversent sans discontinuer sur ces monnaies.
Le Bitcoin a gagné 448 000 000% depuis sa création, le 5 octobre 2009. Une période que l'on pourrait réduire à 2014 puisque, entre 2009 et la fin 2013, le cours a plutôt connu un encéphalogramme plat.

L'étrange similitude d'évolution de 2 bulles récentes :
bitcoin_bulle_internet.gif

Aujourd'hui, des fintech apparaissent de tous côtés en vantant les mérites des cryptomonnaies et assurant faciliter les paiements, réduire (et supprimer) les intermédiaires, accélérer les flux. Au point que les grandes institutions financières s'y intéressent et mettent la main sur ces fintech.

On est dans la même bulle qu'en 2000, et dans la même situation économico-financière :
Peu d'inflation, des taux historiquement bas ont favorisé ces bulles que sont les GAFA et le Bitcoin, ou les cryptomonnaies d'une manière générale.
Et comme en 2000, les politiques monétaires des banques centrales sont maintenant engagées dans une phase restrictives, aux USA d'abord, et bientôt en Europe.

Et comme en 2000, nous pouvons déjà parier sur l'explosion de ces récentes bulles.
 
#7
Comme pour tout placement à risque, on ne joue que ce que l'on peut se permettre de perdre.
En ce qui me concerne, en un peu de moins de 2 mois de trading semi-actif, j'ai déjà doublé ma mise de départ.
Et maintenant, je ne trade plus que sur mes plus values... autrement dit, je n'ai plus rien à perdre...
J'ai placé et j'attends de voir comment ça évolue.

Avec le recul, qu'on se le dise, ceux qui ont investi lors de la bulle internet et qui ont eu le courage de ne pas céder à la panique les ont transformées en or...

L'investissement dans les cryptomonnaies, c'est un pari à moyen-long terme.
 
Dernière modification par un modérateur:

poam5356

Modérateur
Staff cBanque
#8
"Ceux qui ont investi lors de la bulle internet ont transformé ces investissements en or"

.. Vraiment??

Il suffit de regarder les graphiques des sociétés impliquées dans la bulle internet pour vérifier si c'est effectivement le cas.
Quelques exemples :
  • Vivendi obligé de déprécier près de 16 milliards d’euros d’actifs:
    En mars 2000, le cours atteindra les 144 €.......... 20 € aujourd’hui.
  • Alcatel en fera de même pour 3 milliards d'euros :
    En 2000, le cours est à 100 €... Il tombera à moins de 1 € en 2009. Nokia qui a racheté l'entreprise la retire de la cote en 2016 sur un cours de 3,5 €.
  • Cisco Systems (routeurs) en fera de même pour 2,2 milliards de $ :
    En mars 2000, le cours atteindra les 81 $.......31 aujourd'hui, après être tombé à 8 $
  • Orange, à l'époque France Télécom, obligé de déprécier 3,4 milliards d'euros d'actifs :
    En mars 2000, le cours atteindra les 188 €.......... 14 € aujourd’hui, pour un plus bas à 5 € en 2002.
  • Idem pour Deutsche Telekom à 104 € en mars 2000...15 € aujourd'hui.
  • Telecom Italia à 9,16 € en mars 2000... 0,8 € aujourd'hui.
  • Motorola est exposée à hauteur de 4 milliards :
    En mars 2000, le cours atteindra les 224 $..... 86 $ aujourd'hui, après un plus bas à 14.


Vous investissez prudemment : tant mieux.
Le problème est pour tous ceux qui sont emportés par la frénésie acheteuse qui fait exploser les cours au delà du normal. C'est le phénomène de bulle.
Lorsque la méfiance s'estompe, on investit plus que ce que l'on peut en empruntant si nécessaire. Là est le danger.

Moi, l'investissement dans les cryptomonnaies, je le vois finir de la même manière que les cours des entreprises citées ici, c'est à dire être divisé par 10.
 
#9
Je pense qu'il faut regarder dans la globalité et pas seulement prendre l'exemple de quelques sociétés.

Rappelons d'ailleurs que l'éclatement de la bulle internet est en partie dû à la mauvaise gestion de certains dirigeants (J4M :) entre autres).

Par ailleurs, dans votre exemple vous vous contentez d'indiquer la bulle du bitcoin, mais toutes les cryptomonnaies n'évoluent pas sur ce schéma, loin de là....
 

poam5356

Modérateur
Staff cBanque
#10
Le sujet de départ est le bitcoin…
Il est déjà assez compliqué à lui tout seul.. On ne va pas disserter ici des 4400 et quelques autres monnaies.
Ce que je crois en comprendre est que, pour l'informaticien que je suis :
Le bitcoin est un protocole de communication, paraît-il sécurisé (ceci n'engage que ceux qui veulent bien y croire), qui permet d'échanger entre les machines connectées à internet et possédant ce protocole.
Ça, je comprends très bien.
La Blockchain n'est autre qu'une banale base de donnée, sécurisée, cryptée, verrouillée et tout ce que vous voulez, qui permet de stocker les données échangées entre les machines, exactement comme nos échanges sur ce forum sont stockés dans une base de données fournie par l'hébergeur du site.
Parfait, j'ai tout compris.. Normal, tout ceci a été pensé par des informaticiens. D'ailleurs, bit de bitcoin n'est autre que l'élément binaire qui prend pour valeur 0 ou 1 et avec lequel toute notre informatique fonctionne!

Alors, fallait-il donner des noms à la savante consonance pour faire croire à une révolution ?
Est-ce que tout ce système aurait autant attiré les foules si on avait dit BDD à la place de Blockchain ?

Peu importe, je comprends l'intérêt du système par sa rapidité d'exécution à une époque où tout doit se faire dans l'instant immédiat.
Pour une banque, c'est révolutionnaire puisque l'on pourrait imaginer des transactions, des virements, prélèvements, et autres opérations bancaires faites instantanément.

Mais, là où ça coince, c'est quand on vient me dire que tout ça sert à échanger une monnaie virtuelle!!
Ce n'est d'abord pas une monnaie, mais, comme avec Mélenchon dans ses meetings, un hologramme.. et même moins : un hologramme virtuel.

C'est quoi la monnaie?
C'est un instrument de paiement dument reconnu par la population d'une région, en général d'un pays, parfois plus.
Elle est acceptée parce qu'elle a un cours identique partout et reconnu du fait de la loi.
Les paléontologues pensent que nos lointains ancêtres utilisaient une forme de monnaie. Monnaie d'échange, ou de troc, devrions nous dire, généralement basée sur des objets ayant valeur à leurs yeux.
La 1ère monnaie, au sens actuel du terme, a été frappée quelques centaines d'années avant notre ère en Lydie (extrême Ouest de la partie asiatique de la Turquie).
Le système monétaire s'est ensuite développé pour arriver à ce que nous connaissons aujourd'hui.
Tout ça, on comprend, c'est palpable, légal et reconnu.

Avec ce bitcoin dans sa version monnaie, même virtuelle, je bloque.
Quand je lis le descriptif fait par Turbo_057 dans le post #3 : c'est exactement un didacticiel commenté et expliqué (pour les nuls) d'un protocole de communication réseau.
Je pourrais faire le décomposé d'un échange entre un routeur et la carte réseau d'un serveur informatique : c'est pareil… mais formulé différemment.

Si on pense avoir fait quelque-chose de révolutionnaire et sensationnel avec ça :
Alors, soit on nous prend pour des gogols, soit on se moque du monde, soit c'est une gigantesque arnaque.

Une monnaie est reconnue par tous, d'où son intérêt. Et elle a cours légal. Rien de tout ça ici!
Je ne peux rien acheter avec cette supposée monnaie. Je ne peux pas faire un échange avec mon voisin qui cherche de la monnaie (par exemple).
Qu'est-ce que je peux faire avec des bitcoins?
Si c'est uniquement les acheter en espérant les revendre avec une belle plus-value, on tombe dans la spirale arnaque qui doit relever, à mon avis, du cas Madoff, ou plus globalement de la pyramide de Ponzi.
Vous ne croyez pas?

Aussi longtemps que de nouveaux pigeons viendront grossir les rangs de ceux qui ont déjà été attrapés, tout ira bien. J'ai crû comprendre que la masse "monétaire" du bitcoin est finie. On ne peut pas en émettre indéfiniment.
Dans ces conditions, demande toujours plus forte et raréfaction du produit tant convoité.. Les cours explosent.
Le jours où les pigeons vont se rendre compte du subterfuge... ça va dézinguer dans le pigeonnier.
Des plumes, il y en aura partout!!
Mais le système informatique restera sans doute, sera repris par les financiers, et contribuera à améliorer le système actuel.
En attendant: bonne chance.
 
Haut