Fortuneo-

La banque postale... c'est la banque qui veut être votre banque pour toute la vie :(

Maria

Nouveau membre
#1
Je suis étrangère, je suis venue en France pour faire mon volontariat (Service Volontaire Européen) dans une organisation. J’avais besoin d’un compte Français et l’organisation m’a fait ouvrir un compte à la Banque Postale.
Je n’avais pas de problèmes avec cette banque jusqu’à ce que je doive le fermer. J’ai dû partir de France le 20 avril et j’ai demandé de fermer mon compte le 6 avril. Il n’y avait pas d’obstacles pour fermer mon compte – pas de crédits, pas de prélèvements automatiques, rien…
La dame m’a dit très sûre d’elle qu’il n’y avait pas de problèmes, que je pouvais partir de France et qu’ils allaient clôturer mon compte. Mais j’ai vu sur Internet que mon compte n’était pas fermé et de plus il y avait des opérations – la banque a pris de l’argent en tant que frais de tenue de compte, agios, etc. Comme ça mon compte était devenu négatif. J’ai écrit un message pour la banque et j’ai reçu une réponse : ils ne peuvent pas clôturer mon compte parce qu’il y manque de l’argent et ils ne pouvaient pas régler ce problème sur Internet, je devais venir. Mais bon sang, j’ai demandé de clôturer ce comte quand j’ai zéro sur mon compte.
Heureusement, je suis revenue en France début Juillet (juste pour visiter) et j’ai pu encore aller à la banque. J’avais une copie d’attestation où j’ai demandé de clôturer mon compte. La dame m’a dit que c’est faute de banque et ils vont fermer le compte cette semaine-là. Ok. Mais 15 jours sont passées et je n’avais pas de nouvelles et sur Internet j’ai vu que mon compte était davantage en négatif – encore les frais…
Je suis encore retournée à la banque. Une autre dame m’a dit que si je paye tous les frais maintenant, ils vont clôturer mon compte. J’ai essayé de négocier parce que je n’avais pas envie de payer les frais de la banque (compte dont je n’avais pas besoin depuis le 6 avril). Mais j’ai compris que c’était juste ma seule chance pour en finir avec la banque postale. Alors j’ai payé et oui, ils ont clôturé mon compte.
Je pense que j’avais de la chance que je sois revenue en France parce que sinon mon contrat avec cette banque continue de se prolonger et les frais vont grossir et grossir.
Alors c’est mieux de choisir une autre banque si vous ne voulez pas avoir de difficultés pour clôturer votre compte un jour !
 

NSK

Contributeur
#3
L'erreur à ne jamais faire est de fermer un compte-courant en le mettant à zéro. Vous n'étiez pas censée le savoir, je vous l'accorde, vous avez pensée bien faire.

Une clôture de compte se fait normalement en courrier recommandé, accompagné d'un courrier demandant cette clôture, indiquant que vous avez bien détruits tous les moyens de paiement mis à votre disposition, et accompagné d'un Rib à votre nom pour le virement de clôture, et surtout toujours laisser au moins 20 ou 30e sur le compte.

En effet, les agios (si vous avez utilisé votre découvert précédemment) sont prélevés en fin de mois, et les frais de tenue de compte (ou package) sont prélevés selon les banques en début ou alors en fin de mois ou trimestre.

A première vue, votre demande de clôture n'était pas recevable par la Banque, car non conforme car "à priori" "demande de clôture d'un compte en négatif".
A votre mésaventure s'en ait suivi le prélèvement de la cotisation du mois suivant puisque la clôture n'a pu être réalisée, accompagnée des agios d'agios impayés...

C'est un banquier qui vous parle, vous êtes de bonne foi mais je pense que la banque n'est pas en tort.
Je ne veux en rien protéger le milieu bancaire (milieu impitoyable), surtout que votre ex Banque avait tout intérêt à fermer votre compte rapidement car (toujours à première vue) votre compte ne pouvait en aucun cas être rentable pour la banque.

Par expérience vécue récemment, je sais que la Banque Postale refuse dorénavant les ouvertures de comptes courants pour bon nombre de catégories de clients (gens du voyages, étrangers avec titres de séjour, réfugiés politiques...etc), et leurs propose un "Livret A" à la place, et si le client souhaite absolument un compte-courant, alors c'est un courrier de refus accompagné d'un document de "droit au compte" à transmettre par le client à La Banque de France (afin que ces catégories de clients cités précédemment soient dispatchés entre toutes les banques et plus uniquement à 100% à la banque postale)
 
Dernière modification:
Haut