impots encore et toujours.

buffetophile

Modérateur
Staff cBanque
faire payer les plus riches que soi ...
en fait c'est comme ca que je le ressens depuis 30ans . ….. comme un relent malsain de la lutte des classes et de la haine de ceux qui ont réussi ….

c'est sans doute faux mais c'est comme ca que je le ressens ( surtout quand j'entends les JeanLuc M..... et consorts….)
 

jmi12

Contributeur régulier
en fait c'est comme ca que je le ressens depuis 30ans . ….. comme un relent malsain de la lutte des classes et de la haine de ceux qui ont réussi ….

c'est sans doute faux mais c'est comme ca que je le ressens ( surtout quand j'entends les JeanLuc M..... et consorts….)
Je ne crois pas que ce soit faux, malheureusement. C'est une idée largement répandue en France et que les politiques de la veine citée entretiennent, pour faire prospérer leur commerce politique. Alors qu'il est indéniable que les gros contribuables participent largement au financement de la solidarité nationale et à la prospérité du pays.
Mais c'est vrai que l'égoïsme à beaucoup prospéré et que beaucoup de nos compatriotes ne veulent pas voir la réalité.
 

2PassaG

Contributeur régulier
Pour qu'il y ait lutte des classes, il faut au moins deux classes qui s'affrontent.
J'ai commencé ma vie en croyant aux méchants riches qui affament les pauvres, puis j'ai cru aux riches vache à lait.

Mais après avoir fréquenté des gens des deux mondes (enfin, des 2/3/4.../10 mondes), je constate que le mépris et l'égoïsme est très bien partagé entre toutes les classes.
Je me souviens d'une personne soutenant, sincèrement, qu'il est "impossible" de vivre en France avec seulement 3000€/mois. Je me souviens d'une autre qui trouve honteux qu'on puisse gagner plus de 5000€/mois. Et la plupart trouvent que c'est "aux autres" de payer plus d'impôts.

Au final, j'ai de la sympathie pour tous ceux qui font des efforts, dans un sens ou l'autre. Par exemple pour ceux qui payent ce qu'on leur demande sans trop rechigner, mais en signalant qu'à force d'augmenter leurs impôts, il feront le choix (normal) de chercher une meilleure fiscalité ailleurs. Ou pour ceux qui acceptent que la retraite soit repoussée et/ou diminuée, tout en signalant que certaines personnes risquent d'être en difficulté et que ça pourrait occasionner des troubles.

L'immense majorité est quand même de bonne volonté, mais il est vrai que de plus en plus de groupes surfent sur la démagogie de vouloir faire payer les autres, et d'instrumentaliser le mépris pour le transformer en haine. Dommage.
 

agra07

Contributeur régulier
Bonjour,
Il faudra aussi attendre la loi de Finances pour voir si les conditions d'imposition ne sont pas durcies. Je pense notamment, en qualité de retraité, à la remise en cause possible, car envisagée depuis longtemps, de la déduction forfaitaire de 10 % sur les retraites plafonnée à 3812 € par foyer fiscal.
Je rebondis sur cette éventualité.
Pour ma part, au contraire, je trouve profondément inéquitable qu'un couple de salariés puisse déduire, au titre de soi-disant frais, 10% de leur salaire avec un plafond pouvant atteindre 25 004€!!! (12 502€ par salarié pour être exact), alors que pour un couple de retraités ce plafond n'est que de 3 812€.
Il en résulte que dès qu'un couple de retraités gagne plus de 38 120€, il paie plus d'impôt qu'un couple de salarié pour le même revenu.
Ce constat m'a choqué lorsque j'ai pris ma retraite et continue de me choquer, d'autant qu'à partir d'un certain niveau de revenus salariés, les frais liés à l'activité sont partiellement ou totalement pris en charge par l'employeur.
 

Manu215

Contributeur régulier
Non, je n'ai pas vu de simulateur officiel. J'ai simplement refait les calculs à partir du barème revenus 2018 corrigé en fonction des dernières annonces relatives à la modification des tranches.
Tout pareil, et ce n'est pas très difficile à calculer.

Bonjour,
Je rebondis sur cette éventualité.
Pour ma part, au contraire, je trouve profondément inéquitable qu'un couple de salariés puisse déduire, au titre de soi-disant frais, 10% de leur salaire avec un plafond pouvant atteindre 25 004€!!! (12 502€ par salarié pour être exact), alors que pour un couple de retraités ce plafond n'est que de 3 812€.
Il en résulte que dès qu'un couple de retraités gagne plus de 38 120€, il paie plus d'impôt qu'un couple de salarié pour le même revenu.
Ce constat m'a choqué lorsque j'ai pris ma retraite et continue de me choquer, d'autant qu'à partir d'un certain niveau de revenus salariés, les frais liés à l'activité sont partiellement ou totalement pris en charge par l'employeur.
Absolument d'accord. Ca me rappelle une ancienne discussion que j'avais lancée en 2016 en m'interrogeant sur cette injustice : https://www.cbanque.com/forums/fil/retraite-et-fiscalite.28392/

Edit : intéressant de relire ce fil et les messages qui en découlent 3 ans après... qui sont toujours d'actualité.
 

jmi12

Contributeur régulier
Bonjour,
Je rebondis sur cette éventualité.
Pour ma part, au contraire, je trouve profondément inéquitable qu'un couple de salariés puisse déduire, au titre de soi-disant frais, 10% de leur salaire avec un plafond pouvant atteindre 25 004€!!! (12 502€ par salarié pour être exact), alors que pour un couple de retraités ce plafond n'est que de 3 812€.
Il en résulte que dès qu'un couple de retraités gagne plus de 38 120€, il paie plus d'impôt qu'un couple de salarié pour le même revenu.
Ce constat m'a choqué lorsque j'ai pris ma retraite et continue de me choquer, d'autant qu'à partir d'un certain niveau de revenus salariés, les frais liés à l'activité sont partiellement ou totalement pris en charge par l'employeur.
Ma remarque ne valait, naturellement, pas approbation de la mesure, si elle devait être mise en œuvre. A ceux qui auraient pu en douter, je précise que ne suis pas adepte du masochisme. J’apprécierais, comme la généralité des retraités je suppose, qu’on nous laisse un peu tranquilles, après nous avoir matraqué avec notamment l’augmentation généralisée de la CSG non compensée et le blocage ou quasi-blocage des retraites depuis bien longtemps J’ai simplement évoqué l’hypothèse, parce qu’elle a été soulevée plusieurs fois et que les retraités sont une cible de choix pour les politiques et plus particulièrement pour Macron. Les gens qui en parlent invoquent habituellement le fait que les retraités n’ont plus de frais professionnels, notamment de frais liés aux trajets domicile travail qui sont rarement pris en charge par l’employeur. La remarque n’est pas fausse, mais il est vrai aussi que la déduction applicable aux retraites est plafonnée à un niveau relativement bas et par foyer fiscal contrairement à la déduction pour frais professionnels des salariés.
Si on cherche l’équité, on pourrait peut-être envisager de généraliser la déduction des frais réels pour les actifs et donc de supprimer la déduction forfaitaire pour frais professionnels des salariés, ce qui mettrait fin à l’iniquité du système dans certaines situations. Je pense au cas des salariés travaillant près de leur lieu de travail, n’ayant donc pas ou peu de frais professionnels et qui bénéficient, avec la déduction forfaitaire, d’un avantage injustifié par rapport aux retraités.
Je ne doute pas que les hauts fonctionnaires de Bercy sauront proposer des mesures, pas forcément équitables, pour renflouer les caisses, bien vides, de l’Etat français. J’ose espérer que les retraités qui ont donné seront mis à l’écart des contributions que la prochaine loi de finances ne va pas manquer de créer.
 

Yzard

Contributeur
@Manu
Dans ton calcul de 2016
"J'ai fait très simple : 50.000 € de revenus imposables pour un célibataire né en 1950 (2 cases à remplir).

Si je mets cette somme dans la case 1AJ (donc je suis encore en activité), l'impôt à payer sera de 7855 €.
Si je mets cette somme dans la case 1AS (donc je suis retraité), l'impôt à payer sera de 8242 €."

Soit 390 euros de différence .. mais quand tu étais actif .. tu avais sans doute quelques frais professionnels que tu n as plus ... frais de transport quotidien.. frais de déjeuner .. pour beaucoup supérieur à 390 euros ..
 

Yzard

Contributeur
Ma remarque ne valait, naturellement, pas approbation de la mesure, si elle devait être mise en œuvre. A ceux qui auraient pu en douter, je précise que ne suis pas adepte du masochisme. J’apprécierais, comme la généralité des retraités je suppose, qu’on nous laisse un peu tranquilles, après nous avoir matraqué avec notamment l’augmentation généralisée de la CSG non compensée et le blocage ou quasi-blocage des retraites depuis bien longtemps J’ai simplement évoqué l’hypothèse, parce qu’elle a été soulevée plusieurs fois et que les retraités sont une cible de choix pour les politiques et plus particulièrement pour Macron. Les gens qui en parlent invoquent habituellement le fait que les retraités n’ont plus de frais professionnels, notamment de frais liés aux trajets domicile travail qui sont rarement pris en charge par l’employeur. La remarque n’est pas fausse, mais il est vrai aussi que la déduction applicable aux retraites est plafonnée à un niveau relativement bas et par foyer fiscal contrairement à la déduction pour frais professionnels des salariés.
Si on cherche l’équité, on pourrait peut-être envisager de généraliser la déduction des frais réels pour les actifs et donc de supprimer la déduction forfaitaire pour frais professionnels des salariés, ce qui mettrait fin à l’iniquité du système dans certaines situations. Je pense au cas des salariés travaillant près de leur lieu de travail, n’ayant donc pas ou peu de frais professionnels et qui bénéficient, avec la déduction forfaitaire, d’un avantage injustifié par rapport aux retraités.
Je ne doute pas que les hauts fonctionnaires de Bercy sauront proposer des mesures, pas forcément équitables, pour renflouer les caisses, bien vides, de l’Etat français. J’ose espérer que les retraités qui ont donné seront mis à l’écart des contributions que la prochaine loi de finances ne va pas manquer de créer.
Si l'on cherche l'équité .. c'est vrai ..
ceux qui habitent loin de leur lieu de travail n'hésitent pas à se mettre au frais réel ..
et de temps en temps se font redresser car ils ont un peu abusés ...(j'en connais)..
Si tout le monde déclare en frais réel ... d'une part il n y aura plus aucun abattement pour les retraités ..
d'autre part il va falloir embaucher beaucoup de controleurs des impots pour vérifier les déclarations ..
J'avais dans mes relations un contrôleur des impots qui de temps en temps redressait du personnel navigant ...
qui abusait un peu .. coiffure .. maquillage ..

Ok pour défendre les 10% pour les retraités qui subissent déjà une réduction important de leurs revenus ..

Dans un autre temps .. les salariés et retraités avaient droit à un abattement de 20% pr compenser le fait qu'ils ne pouvaient tricher .. Sarkorzy a supprimé cet abattement en le compensant un peu ..
 

Manu215

Contributeur régulier
@Yzard :
On va pas refaire un tour de manège, hein....;)
A l'époque, j'avais déjà argumenté ma position et je la maintiens toujours aujourd'hui.
J'avais évoqué la baisse du pouvoir d'achat des retraités et la dépendance de la personne âgée. Deux sujets qui sont, on ne peut plus d'actualité aujourd'hui mais qui, en 2016, n'était pas encore tombé dans le "grand" public.
La dépendance coûte très cher et n'est même pas comparable aux frais pro qui eux, peuvent se déduire en frais réels.

Exactement comme pour les services des urgences, je l'avais dit il y a longtemps sur cbanque qu'un jour ça finirait par craquer. On y est!
Bon, c'est facile de dire ça quand on bosse à l'hôpital....:cool:
 

paal

Top contributeur
Ma remarque ne valait, naturellement, pas approbation de la mesure, si elle devait être mise en œuvre. A ceux qui auraient pu en douter, je précise que ne suis pas adepte du masochisme.
On va supposer que les masochistes ne sont pas majoritaires, ni parmi les actifs, ni même parmi les retraités …

J’apprécierais, comme la généralité des retraités je suppose, qu’on nous laisse un peu tranquilles, après nous avoir matraqué avec notamment l’augmentation généralisée de la CSG non compensée et le blocage ou quasi-blocage des retraites depuis bien longtemps
C'est effectivement un état de fait qui ne peut pas se trouver contesté, et les seuls pour qui il aura été fait un petit quelque chose, ce sont ceux qui en sont à ne pas pouvoir joindre les deux bouts ...

J’ai simplement évoqué l’hypothèse, parce qu’elle a été soulevée plusieurs fois et que les retraités sont une cible de choix pour les politiques et plus particulièrement pour Macron. Les gens qui en parlent invoquent habituellement le fait que les retraités n’ont plus de frais professionnels, notamment de frais liés aux trajets domicile travail qui sont rarement pris en charge par l’employeur.
Et avec le développement du télé-travail dans certaines professions (qui ne nécessitent souvent qu’un équipement informatique et une connexion à un réseau), sur le plan des déplacements, ces travailleurs-là sont à égalité en matière de coût de trajet-travail (mais seulement au niveau du coût, pas de l’abattement appliqué !!)

Alors bien entendu, cela suppose de ne pas avoir un supérieur hiérarchique qui ait un impérieux besoin d’avoir une cour de collaborateurs, convocables à merci, alors que ce n’est pas aussi nécessaire que cela ….

La remarque n’est pas fausse, mais il est vrai aussi que la déduction applicable aux retraités est plafonnée à un niveau relativement bas et par foyer fiscal contrairement à la déduction pour frais professionnels des salariés.
Cette égalité ne se trouvera respectée de fait que pour les revenus assez bas, car autrement, il y aura avantage aux salariés en terme de déduction des frais (au forfait ou au réel …)

Si on cherche l’équité, on pourrait peut-être envisager de généraliser la déduction des frais réels pour les actifs et donc de supprimer la déduction forfaitaire pour frais professionnels des salariés, ce qui mettrait fin à l’iniquité du système dans certaines situations.
Cela, ce serait vrai dans la mesure où vous résidez en face de l’immeuble de votre lieu de travail ; dans mon premier poste à Monaco, je n’ai connu que cet exemple d’un ingénieur système qui logeait dans le même immeuble que l’entreprise (environ 1.000 m2 pour l’entreprise et un studio de 22 m2 pour l’ingénieur), mais de toute façon, il n’avait besoin que d’un lit, d’un espace toilette et d’une bouilloire pour le petit déjeuner ….

Autrement, je crois que le respect de l’équité en matière fiscale, c’est assez loin d’être pour demain ….

Je pense au cas des salariés travaillant près de leur lieu de travail, n’ayant donc pas ou peu de frais professionnels et qui bénéficient, avec la déduction forfaitaire, d’un avantage injustifié par rapport aux retraités.
Oui, cela aurait été le cas de mon ingénieur s’il avait été français ; mais comme il avait conservé sa nationalité vietnamienne, la fiscalité sur le revenu ne le préoccupait pas trop

Je ne doute pas que les hauts fonctionnaires de Bercy sauront proposer des mesures, pas forcément équitables, pour renflouer les caisses, bien vides, de l'État français.
J’ose espérer que les retraités qui ont donné seront mis à l’écart des contributions que la prochaine loi de finances ne va pas manquer de créer.
Osez, osez, mais je crains fort que nos décisionnaires ne considèrent les retraités que comme des personnages qui n’avaient qu’à faire leur DEVOIR (dixit une plaisanterie à peine teintée de l’un de mes Amiraux), à savoir de se diriger vers leur sépulture en permettant à l'État de réaliser des économies de tous ordres

Il n’y a qu’avec cette solution ‘(expéditive certes), qu’ils n’auront plus rien à réclamer ….
 
Haut