impots encore et toujours.

Blister

Contributeur
je me suis sans doute mal exprimé ...je voulais encore et toujours un sujet sur les impôts....:cool:

ceci dit on peut aussi dire encore et toujours des impots lorsque , comme moi , on va , encore et comme d'habitude , faire partie de la catégorie des perdants :mad:
Au temps pour moi, j'avais mal compris le sens de votre titre.
 

jmi12

Contributeur régulier
Je viens de faire une simulation, en partant de mon revenu net imposable de 2018, en appliquant la décote et la réduction d'impôt pour foyers modestes, sur les bases 2018. C'est vrai que la baisse d'impôt est, me concernant, significative (de l'ordre de 700 € pour un revenu net imposable légèrement inférieur à 37000 € pour 2 parts). J'ai un peu de mal à y croire et je me dis que les conditions d'application de la décote et de la réduction d'impôt des foyers modestes (article 197-I-4b) risquent d'être modifiées.
Bien sûr, pour les gens imposés dans la tranche à 30 % et bien plus encore, pour ceux qui relèvent des tranches supérieures, le résultat n'a rien de commun.
Il faudra aussi attendre la loi de Finances pour voir si les conditions d'imposition ne sont pas durcies. Je pense notamment, en qualité de retraité, à la remise en cause possible, car envisagée depuis longtemps, de la déduction forfaitaire de 10 % sur les retraites plafonnée à 3812 € par foyer fiscal.
De façon générale et comme tous les commentateurs l'ont constaté, notre premier ministre n'a pas dit comment il comptait financer ces baisses d'impôt qui s'ajouteront à l'allègement complémentaire de la taxe d'habitation et aux distributions accordées dans le cadre du mouvement des gilets jaunes.
On va certainement laisser, un temps, filer les déficits et augmenter la dette dont le financement actuel est facilité par la baisse des taux d'intérêts. Mais, il faudra bien respecter les engagements de réduction des déficits pris à l'égard de l'Europe et même tout simplement revenir à une gestion plus seine des finances publiques.
Alors, il faut s'attendre à des lendemains difficiles, surtout pour les gros contribuables. Et comme cela a été dit, on est vite qualifié de gros contribuable !
 

paal

Top contributeur
Je viens de faire une simulation, en partant de mon revenu net imposable de 2018, en appliquant la décote et la réduction d'impôt pour foyers modestes, sur les bases 2018.
C'est vrai que, me concernant, la baisse d'impôt est significative (de l'ordre de 700 € pour un revenu net imposable légèrement inférieur à 37000 € pour 2 parts).

J'ai un peu de mal à y croire et je me dis que les conditions d'application de la décote et de la réduction d'impôt des foyers modestes (article 197-I-4b) risquent d'être modifiées.
Bien sûr, pour les gens imposés dans la tranche à 30 % et bien plus encore, pour ceux qui relèvent des tranches supérieures, le résultat n'a rien de commun.
Il est certain que la décote, elle n’est pas prévue pour les contribuables de ce niveau …

Il faudra aussi attendre la loi de Finances pour voir si les conditions d'imposition ne sont pas durcies. Je pense notamment, en qualité de retraité, à la remise en cause possible, car envisagée depuis longtemps, de la déduction forfaitaire de 10 % sur les retraites plafonnée à 3812 € par foyer fiscal.
Oui, c’est très probable, mais ce sera une mesure qui fera resurgir une mobilisation de nouveaux gilets jaunes, qu’ils soient modestes ou non ….

Je considère que notre président n’a pas bien su gérer la première crise (qui aura tout de même duré plusieurs mois, et se poursuit encore)
Que faut-il donc qu’il se passe pour qu’il comprenne enfin ?

C’est certes un assez bon tribun, mais est-ce de cela dont nous avons besoin ?

De façon générale et comme tous les commentateurs l'ont constaté, notre premier ministre n'a pas dit comment il comptait financer ces baisses d'impôt qui s'ajouteront à l'allègement complémentaire de la taxe d'habitation et aux distributions accordées dans le cadre du mouvement des gilets jaunes.
Tant que l’argent reste bon marché, la tentation est facile d’utiliser le creusement des déficits, avec comme conséquence une augmentation de la dette publique …

On va certainement laisser, un temps, filer les déficits et augmenter la dette dont le financement actuel est facilité par la baisse des taux d'intérêts. Mais, il faudra bien respecter les engagements de réduction des déficits pris à l'égard de l'Europe et même tout simplement revenir à une gestion plus saine des finances publiques.
Certes, mais combien de temps durera encore la période des bas taux d’intérêts, surtout si la France tarde à montrer qu’elle se trouve en mesure de maîtriser ses déficits ??

Qu'est devenu l’engagement de réduction des effectifs de l’État ?
Passé à la trappe, d’un simple coup de baguette de chef d’orchestre ….

Alors, il faut s'attendre à des lendemains difficiles, surtout pour les gros contribuables. Et comme cela a été dit, on est vite qualifié de gros contribuable !
Il est certain que lorsque l’on commence à taper dans la tranche des 30%, on le devient vite …

Sur ce plan, les rencontres relatives au débat national n’auront pas servi à grand-chose, et l’exercice aura accouché d’une souris, qu’il s’agisse de la fiscalité, du mode de fonctionnement de l’État, ou bien des réformes sur les modalités d’expression de la population des électeurs ….

Mais d'une certaine façon, c'était un peu prévisible ...
 
Dernière modification:

Manu215

Contributeur régulier
Bonsoir,

Perso, je viens de faire la simulation avec le nouveau barême : TMI 30%, je gagne 125€...!:LOL:

Sinon, l'IR en fonction des régions, alors là, c'est pas vraiment le chemin d'une simplification de notre fiscalité qui est déjà une belle usine à gaz.

Et du coup, si on abaissait l'IR des urbains sous prétexte de "vie plus chère", le ressenti des habitants des zones rurales deviendrait un vrai ressentiment à l'égard des urbains qui ont encore pas mal de services de proximité, tandis qu'en zone rurale, la désertification a déjà, hélas, bien commencé.
On ferait donc un geste fiscal envers les mêmes, et on ne fait rien pour les habitants des zones rurales... Pas sûr que ce soit bien équitable tout ça.
(pour info, j'habite Paris intra-muros).

Et je ne suis pas certain que ce soit valable sur le plan constitutionnel...
 

Yzard

Contributeur
Je ne comprend pas ..
Au pire on ne gagne rien si l on est dans la tranche à 41% ...
mais... à ce niveau .. les problémes de fin de mois ne me font pas pleurer ..
et on gagne si l on est dans les tranches en dessous ..

Il faut un peu regarder le salaire median d un actif et la retraite médiane..
avant de se plaindre à 6000 euros par mois .. pour un célibataire..
sensiblement plus pour un couple avec enfant .. de ne pas profiter de reduction ..
en attendant l eventuel suppression de la taxe d habitation pour tous

Et sinon le principal impot c est la TVA .. tout le monde participe ..

Et ceux qui sont ici profitent déjà de la flat taxe ..qui a diminué l'impôt sur les revenus financiers ..
 

Yzard

Contributeur
Personne n est capable de dire comment reduire les depenses de l état ..
L etat fait des efforts pour reduire les emplois dans les secteurs non prioritaires ..
Mais personne ne veut de réduction d emploi dans l armée, l education , la police, la santé .. etc..
soit l essentiel de l effectif ..

apres pour réduire le budget de l etat il faut reduire .. les aides sociales, les subventions à l immobilier (Pinel et autes), les niches fiscales , les aides à l agriculture, les subventions à la culture, les aides aux entreprises.. et j en passe ..
la foire d empoigne ..

Mais bien sur il suffit de faire la chasse à la fraude fiscale (la france a pourtant de bons résultats..) et faire payer les plus riches que soi ...
 

jmi12

Contributeur régulier
Bonjour , y a t il un simulateur officiel?
Non, je n'ai pas vu de simulateur officiel. J'ai simplement refait les calculs à partir du barème revenus 2018 corrigé en fonction des dernières annonces relatives à la modification des tranches.
 
Haut