Imposer l'assurance à 100% par tête...légal ou pas légal ?

Grandcoco

Nouveau membre
Bonjour à toutes et à tous !
J'ai sollicité une banque en direct pour un crédit immo sur 25 ans pour une location accession dans laquelle nous avons levé l'option d'achat. Le prix est de 210 ke dont 85 ke de ptz et 45 ke d'action logement à 1%. Nous avons 38 et 33 ans. Nous souhaitons pour diverses raisons partir sur une quotité de 50 / 50 en assurance de prêt.
Sur le principe, cela ne dérangeait pas la conseillère de cette potentielle future nouvelle banque qui nous a édité la demande de crédit que nous avons signés dans ces conditions. Jusqu'au moment où elle m'appelle le lendemain pour me dire que sa cellule de prêt accepterait notre dossier mais à condition de passer en assurance 100 / 100 (avant même l'étude du questionnaire médical) et sans raison particulière. Elle en était elle même étonnée ainsi que ses collègues !
Échaudés, nous avons tenté le coup via un courtier qui nous a fait le même retour via une autre banque mais avec l'explication que cette dernière exigera une quotité en 100 / 100 s'il y a du ptz et/ou de l'action logement... J'ai comme l'impression qu'avec l'ère des taux bas, à plus forte raison avec nos aides (PTZ / AL), les banques tentent de compenser l'érosion de leurs bénéfices par des subterfuges qui paraissent plus que douteux ! J'ai besoin de vos lumière sur le sujet et sur la légalité de cette pratique qui relève un peu du chantage ! Si vous avez aussi des idées sur des moyens de pressions juridiques vis à vis de ça !
Merci à vous !
 

baboune

Modérateur
Staff MoneyVox
Bonsoir,
aucun subterfuge dans cette approche assurance.
du reste vous pouvez tout a fait prendre une assurance en délégation externe qui à votre âge vous permettra peut être d'être assuré à 100 /100 pour le même prix que le 50/50 à la banque.

en gros 63 € pour du 100 / 100 en délégation d'assurance externe

la raison est l'obligation de sécurisation des opérations d'emprunts immobiliers pour les emprunteurs.
obligation transposée dans le droit français par la directive européenne.
la banque peut en effet être recherchée en responsabilité si lors de la mise en place du prêt les mesures de précaution liées à l'avenir des emprunteurs ne sont pas correctement réalisées.

Cdt
 

Grandcoco

Nouveau membre
Bonjour @baboune.
Merci de ta réponse ultra rapide !
J'entends ton raisonnement qui tiens plus que debout effectivement.
En revanche, pourquoi me dire clairement que cette exigence est liée au PTZ / AL ?
À écouter l'explication du courtier s'il n'y avait pas eu ce dispositif, le 50 / 50 serait passé 😀.
Elle a même concédé que ce procédé pouvait avoir un lien avec taux bas.
Je pense tenter une autre banque / courtier et aviser en fonction de ce qui se passera !
Merci à toi dans tous les cas 👍.
À bientôt.
 
Haut