Hermès - FR0000052292 RMS

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
S'il n'y en avait qu'une à posséder, ce serait elle.... Mais qu'est-ce qu'elle est chère!

Qui ne connaît pas Hermès et ses carrés de soie?
Ne vous méprenez pas, Hermès, avec 45 Mds€ de capitalisation boursière figure parmi les 10 plus grosses capitalisations de la bourse de Paris.
Pour donner des points de comparaison, Air Liquide c'est 40 Mds€ et EDF "seulement" 18 Mds€.
Son activité va bien au-delà des carrés de soie avec ses 12 834 employés et ses 307 magasins exclusifs (dont 210 sous contrôle direct), implantés aux 4 coins de la planète :
  • France (14%)
  • Europe, hors France (18%)
  • Japon (14%)
  • Asie-Pacifique, hors Japon (34%)
  • Amériques (18%)
  • Autres (2%)

Hermès est la valeur (avec Louis Vuitton et Cartier) qui, au niveau international, bénéficie d'une réputation éternelle, prestigieuse et raffinée qui caractérise le luxe à la française.
Les métiers d'Hermès vont de la maroquinerie et sellerie, aux bijoux et mobilier, en passant par les parfums et les montres :
  • maroquinerie et sellerie 50 % des ventes (+14% en 2016/2015)
  • vêtements et accessoires 21 % des ventes (+4%)
  • la soie et textiles 10 % des ventes (-1%)
  • les parfums 5 % des ventes (+9%)
  • l’horlogerie 3 % des ventes (-3%)
  • bijouterie et autres produits 4 % des ventes (+2%)


L'actionnariat se répartit ainsi :
  • H51 (holding familiale d'Hermès) 53,2%
  • Famille Hermès 12,5%
  • Nicolas Puech (famille Hermès) 4,91%
  • Famille Arnault (LVMH) 1,87%
  • Carmignac Gestion SA 1,17%
  • Flottant 25.7%

Hermès, le modèle entrepreneurial parfait ?
Le CA 2016 atteint 5,2 milliards d’euros, en progression de 7,4 %. Son résultat net est en hausse de 13% quand Richemont voit le sien chuter de 45%.
Mieux, si les 2 groupes ont pratiquement le même résultat net, Richemont fait état d'un CA du double de celui d'Hermès pour arriver au même résultat net.
Selon une étude sur le secteur du luxe réalisée par Deloitte (Global Powers of Luxury Goods 2017), Hermès pointe à la 12ème place pour le classement réalisé sur le CA 2015 des 100 premières entreprises du secteur.
Hermès peut paraître modeste, avec un CA 2016 de 5,2 Mds€, comparé au 1er du classement, LVMH, qui affiche un CA 2016 de 37 Mds€.
Pourtant, Hermès affiche la meilleure rentabilité de tous avec son résultat net qui représente 21% des ventes du groupe. Richemont affiche 15%, LVMH 11% pour une moyenne globale du secteur à 9%.

Et dire que tout a commencé à Paris en 1837 avec Thierry Hermès qui fabriquait des harnais pour le cheval, puis, quelques années plus tard, des selles.
Le lien avec le luxe sera fait en 1867 lors de l'Exposition Universelle. La maison Hermès y remportera un prix qui lui permettra de devenir un centre d'intérêt pour la société aisée.
La maroquinerie viendra naturellement compléter l'activité de sellerie. Une nouvelle activité créée par Charles-Émile Hermès qui a pris la succession de son père en 1878.
A la fin de la 1ère guerre mondiale, Émile Hermès, petit-fils de Thierry Hermès, fait évoluer les produits conçus pour le monde équin vers de nouveaux produits adaptés à l'avènement de l'automobile.
La maison Hermès n'en restera pas là et va diversifier sa production en direction du sport (premier blouson de sport en 1925), de la couture, de la ganterie et des ceintures (1922), de la soie (premiers carrés de soie en 1937), des bijoux, montres, etc.
A partir de 1978, Hermès va se développer à l'international.
La plupart de ses ateliers de production sont situés en France : 38 sur les 50 que compte le groupe. Hermès mise sur le luxe à la française en s'appuyant sur une fabrication artisanale.

Le pire, ou plutôt le meilleur dans tout ceci, c'est qu'Hermès n'a même pas besoin d'emprunter pour financer les ouvertures de boutiques ou son développement internet.
Le développement de son réseau de distribution, quantitatif et qualitatif, avec l’ouverture, la rénovation ou l’agrandissement d’une vingtaine de succursales en 2016 a coûté 285 M€ d’investissements en 2016 alors que l'entreprise dispose d'une trésorerie nette de 2,53 Mds€.

Hermès, l'anti usine robotisée.
Axel Dumas, gérant d'Hermès, écrit dans la dernière lettre aux actionnaire de septembre 2017 :
"nous entendons cultiver nos valeurs. La fidélité à notre esprit du travail bien fait, la préservation de nos savoir-faire, l’importance que nous accordons à leur transmission sont autant de facteurs qui assurent à notre maison une assise solide. Nous cultivons surtout ce qui, jusqu’ici, a garanti notre bonne santé, c’est-à-dire la créativité des artistes et l’inventivité des artisans."

Un renom bâti sur un travail d'artisans artistes... Mais en vivant avec son temps.
Internet, le relais de croissance :
Hermès a lancé cet été un site de e-commerce au Canada. Les USA, le 1er marché du groupe, verront le leur s'ouvrir cet automne. L'Europe et l'Asie vont suivre au printemps 2018.
Commercer par internet est devenu incontournable.
Le e-commerce de luxe a représenté un marché de 4 milliards en 2009, 9 en 2013. Selon une étude publiée par le cabinet de conseil McKinsey, les 14 milliards en 2014 devraient avoir doublé en 2020, et triplé en 2025.

Une stratégie de long terme :
Des valeurs auxquelles le groupe est resté fidèle depuis sa création :
  • identité
  • créativité
  • savoir-faire
  • innovation
  • groupe familial indépendant

On peut affirmer que cette stratégie est payante.
Année après année, le groupe enregistre une progression de son CA.
Le taux de croissance annuel moyen du chiffre d'affaires depuis 2007 est de 12,33%.
Son modèle d'entreprise toujours sous l'emprise familiale qui privilégie depuis le début les valeurs humaines, la formation professionnelle a permis de conserver l’essentiel de sa production en France, tout en instillant les doses de modernité au moment opportun.

CA depuis 1996 :
  • 1996 638 M€
  • 1997 741
  • 1998 767
  • 1999 927
  • 2000 1159
  • 2001 1227
  • 2002 1242
  • 2003 1230
  • 2004 1331
  • 2005 1427
  • 2006 1515
  • 2007 1625
  • 2008 1765
  • 2009 1914
  • 2010 2400
  • 2011 2841
  • 2012 3484
  • 2013 3755
  • 2014 4119
  • 2015 4841
  • 2016 5202


Hermès en bourse :
L'introduction sur le second marché de Paris le 3 juin 1993 au prix de 300 francs (45,73 €) l'action a connu un immense succès avec une demande 30 fois supérieure à l'offre.
A l'époque, un analyste avait estimé que le prix d'introduction de 300 francs était "un peu cher".
Compte tenu d'opérations sur le titre intervenues depuis, le cours ajusté revient à 5,08 € à l'introduction. A 441€ aujourd'hui, le cours de bourse a progressé en moyenne de 20,53% par an depuis 1993.... Sans compter les dividendes versés!

Aristocrate_Hermes.gif

Et distribue un dividende annuel qui augmente chaque année, ce qui fait que Hermès appartient au cercle très fermé (elles ne sont que 8 à la bourse de Paris) des entreprises françaises aristocrates du dividende.


Graphique en unité de temps hebdomadaire :

Hermes_28_10_2017_W.gif

Depuis 2010, les cours s'inscrivent dans un double canal haussier. Le plus large (violet clair) délimitant les excès haussiers ou baissiers du titre qui fluctue la plupart du temps dans le canal central (violet soutenu).
Faisant suite au dernier excès haussier, une phase de consolidation a débuté en avril 2017. Consolidation toujours en cours actuellement.
Les cours ont réintégré leur canal central.
Le cours termine ce vendredi 27/10/2017 exactement à l'intersection du canal central haussier et du canal de consolidation débuté en avril.

Unité de temps journalière :

Hermes_28_10_2017_D.gif

Le cours de bourse temporise depuis quelques mois.
Hermès a publié d'excellents résultats cet été, mais a averti que 2018 ne serait pas aussi bon à cause d'effets de changes défavorables.
31% de son CA est réalisé en Europe. La fluctuation des monnaies a donc une incidence sur les résultats du groupe.
L'euro étant bien plus fort face au dollar et au yen qu'en 2016, le résultat à venir devrait en être affecté.
Toutefois, la récente remontée du dollar brouille quelque peu la vision sur les parités à venir.

D'autres facteurs sont de nature à peser sur le titre.
Une OPA sur Hermès paraît impensable alors que le groupe familial Hermès détient 66,67% de ses actions et 77,13% des droits de vote s'agissant des décisions autres que celles à prendre concernant l'affectation des résultats. La holding familiale H51 vient d'ailleurs de se renforcer en juillet au capital de la société

Le PER est très élevé, 36,4 fois ses résultats attendus en 2018. Un niveau jugé stratosphérique par nombre d'analystes financiers.
Un chiffre à relativiser. Le prix d'introduction en 1993 avait déjà donné lieu à spéculation sur son niveau jugé élevé par un analyste.
En 2009, le PER d'Hermès était de 38. La valeur est moins chère aujourd'hui.
En réalité, le PER d'Hermès a toujours été élevé, et il serait probablement vain d'attendre une diminution substantielle de celui-ci.

Kepler Cheuvreux résume bien la situation sur Hermès et reste positif sur le titre:
"Hermès est le parfait exemple d'une société défensive, qui offre une croissance durable et des résultats quasi-inchangés en période de crise. Bien dirigée par un management à la fois ambitieux et prudent, Hermès est la plus stable du secteur du luxe."
 

totoka

Contributeur
Bonjour poam5356,


Merci pour tes analyses, c'est très bien présenté,


Je pense de plus en plus me constituer un portefeuille (PEA) des valeurs que tu analyses depuis plusieurs mois pour la communauté,

J'ai testé le PEA avec des valeurs qui ont de nombreux risques (CARMAT, Enertime, Amoeba pour ne citer qu'elles....) , et je pense que c'était une erreur.

Ce genre de titres, que tu présentes, quand on est jeune (moins de 30 ans), est le meilleur moyens de voir grossir sont PEA tout en douceur, avec des dividendes et des sociétés capable de traverser les siècles .... dans l'objectif d'avoir un PEA dans 30-40ans en forte plue-value.


En tout cas merci !
 

buffetophile

Modérateur
Staff MoneyVox
dans l'objectif d'avoir un PEA dans 30-40ans en forte plue-value.!
le souci est qu'à partir de maintenant les PS payés en sortie seront les PS de la date de sortie et non plus celle de déclenchement de la PV ....

à combien seront les PS dans 5, 10, 20 ou 30ans , telle est la question.
 

totoka

Contributeur
le souci est qu'à partir de maintenant les PS payés en sortie seront les PS de la date de sortie et non plus celle de déclenchement de la PV ....

à combien seront les PS dans 5, 10, 20 ou 30ans , telle est la question.

Merci buffetophile pour ta remarque,

Cela à été voté, ratifié (je ne connais pas le terme exacte) ? j'ai raté un passage ?


Mal grès ce détail pour les PS, (qui est certes très important) le fait que les dividendes distribués sont importantes compense cette mauvaise nouvelle, et puis, d'ici 30 ans on aura de nouvelles fiscalités .... (on compte sur l’état pour son esprit créatif à ce sujet)
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Je pense de plus en plus me constituer un portefeuille (PEA) des valeurs que tu analyses depuis plusieurs mois pour la communauté,
J'ai testé le PEA avec des valeurs qui ont de nombreux risques (CARMAT, Enertime, Amoeba pour ne citer qu'elles....) , et je pense que c'était une erreur.
Bonjour Totoka,
Heureux de pouvoir t'apporter un éclairage sur les actions.

Enertime, capitalisation 6 M€, passe de 8€ il y a 1 an à 2,5€ actuellement. Amoéba, 93 M€, 34€ il y a 1 an et 16 aujourd'hui.
Carmat, 143 M€, et un cours qui joue aux montagnes russes en fonction des bonnes ou mauvaises nouvelles sur son coeur artificiel... Il faut aimer le sport pour concentrer ces titres dans un portefeuille.
Les jouer, c'est tenter le coup de poker.
On peut y consacrer une partie de son portefeuille, mais qui doit rester marginale.

Il est certain qu'avec des titres comme Air Liquide, Hermès, Total, Essilor, Valéo, Pernod Ricard, et bien d'autres, on peut attendre une belle valorisation à long terme.

Il ne faut pas écouter Buffeto, il enrage parce que les revenus des SCPI sont maltraités par Macron.
Alors il essaye de se consoler comme il le peut!
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
30/10/2017
"Hermès a annoncé lundi la construction à horizon 2020 de deux nouveaux ateliers de maroquinerie en France avec la création, à terme, de 500 emplois.
Le groupe augmente sa capacité de production pour répondre à la demande croissante en produits de luxe. "

(Thomson Reuters)
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Hermès a battu tous les records en 2017.

Quelques passages d'articles boursiers publiés dernièrement sur Hermès, et ses résultats :
Hermès avait annoncé la couleur en février en faisant état de ventes record en 2017, à 5,5 milliards d'euros, soit une progression de 6,7% en données publiées, et de 8,9% en organique.
Au cours de l'exercice 2017, Hermès a réalisé un bénéfice net part du groupe de 1,22 milliard d'euros, en ligne avec les prévisions des analystes qui suivent le dossier.
Le résultat opérationnel courant a progressé de 13% pour s'élever à 1,92 milliard d'euros, contre 1,69 milliard un an plus tôt.

Des records qui en appellent d'autres :
La marge opérationnelle s'établit à 34,6% des ventes, "une rentabilité historique", en hausse de 2 points par rapport à celle de 2016.
Cette progression exceptionnelle résulte principalement du succès des collections, de la très bonne productivité des sites de production et de l'impact positif des couvertures de change", souligne le groupe.


La valorisation d'Hermès est élevée : 37,55 fois ses bénéfices estimés pour 2019.
"Ce niveau s'explique, selon les analystes, par le modèle unique d'Hermès, sa résistance face à ses concurrents dans les moments difficiles et sa capacité à croître de façon plus régulière."

Les soubresauts de la bourse ces dernières semaines leur donne raison.
On constate une nouvelle fois la capacité qu'a Hermès à traverser des phases boursières mouvementées :
23/01 -> CAC 40 = 5535 en clôture et 5258 ce soir 06/04 -> -5% sur la période
23/01 -> Hermès = 446,70 en clôture et 498,50 ce soir 06/04 -> +11,6%


Hermès prévoit d'ouvrir plusieurs manufactures d'ici 2020 :
Limité dans ses capacités de production par le temps nécessaire à la formation de ses artisans, Hermès entend préserver son modèle artisanal et n'envisage pas de recourir aux collaborations qui peuvent, comme chez Louis Vuitton avec l'américain Supreme, contribuer à doper les ventes.

06/04/2018, Hermès inaugure sa 16ème manufacture en France :
Hermès inaugure sa 16ème manufacture dans le Doubs, et poursuit le développement de son pôle artisanal sellier-maroquinier en renforçant son ancrage dans les régions françaises.
La Manufacture de l'Allan, située sur la commune d'Allenjoie (Doubs) accueillera à terme 260 artisans maroquiniers.

Les 3310 artisans selliers-maroquiniers que compte l'entreprise fabriquent les selles et articles d'équitation en cuir, les sacs, les bagages et la petite maroquinerie dans les 16 sites de production d'Hermès répartis dans l'Hexagone

Deux nouveaux projets de maroquinerie, l'un à Saint-Vincent-de-Paul (Gironde) et l'autre à Montereau-Fault-Yonne (Seine-et-Marne), verront le jour à l'horizon 2020.

Graphiquement, c'est assez simple :

Hermes_06_04_2018.gif

Après ce beau parcours, le titre tutoie le sommet de son canal haussier et le RSI est en surachat.
Une consolidation pourrait bien se mettre en place. Ce qui serait salutaire pour le titre qui a besoin de respirer un peu.

J'avais renforcé sur un point bas à 425 € le 09/02/2018... Je viens d'alléger du même nombre de titres ce 06/04/2018 à 498,40 €
Ce qui me permet d'abaisser mon PRU tout en gardant ma ligne identique à ce qu'elle était en début d'année.

A noter : le versement cette année d'un dividende exceptionnel de 5€ par titre (+ le dividende normal de 4,10 €)
 
Haut