Feuille de calcul Super Livret vs LA, LDD, LEP

cactus_b

Contributeur
ok merci bon boulot
Bon boulot je sais pas encore, j'attends la validation d'un "expert". Si la tableau sert a d'autres personnes il fraudais que j'ajoute une simulation sans la prise en compte du L.E.P. car tout le monde n'a pas la chance de pouvoir posséder un L.E.P.

De plus suite au remarque d'hier je pense peut être rendre moins lisible les éléments secondaires comme les coeff de TB/TN.

Idem pour intérêt sur deux quinzaines. Il faut que je le remplace par, intérêts sur Z quinzaine (ou Z sera une variable). Le but?
Si j'ouvre un compte X pour bénéficier d'une prime d’ouverture de Y€ et que dois bloquer 1 000€ sur ce compte pendant 3 mois.
Cette immobilisation de 1 000€ pendant 3 mois me fait perdre sur mon super livret. Donc ça permet de calculer si bloquer 1000 euros pour avoir une prime de Y€ est rentable. (d’après mes calculs c'est rentable dans 90% des cas)

Donc voila le but premier de mon post c'est déjà savoir si mes formules sont correctes et si ma logique est bonne. (même si certains se disent que c'est beaucoup de temps pour pas grand chose). Ensuite, si il peux servir à d'autres personnes autant le rendre disponible et le modifier pour qu'il soit le plus synthétique possible.

Merci de ton encouragement en tout cas koktailcpj

le MP est effectivement limité
C'est noté ;)

HS: Je me suis fais une simulation d'AV sur un post qui traite de la fiscalité des AV.
 

zeratoul

Membre
Bonjour,

Je viens de télécharger votre tableau, je trouve que vous avez fait du super boulot, toutefois, je me demande si une erreur ne s'est pas glissée dans votre calcul. En effet, si j'en crois cette page : https://www.cbanque.com/livret/fiscalite.php, il est mentionné ceci :

"En outre, l'intégration des intérêts à l'impôt sur le revenu permet de bénéficier d'un avantage : une partie des cotisations sociales déductible. Plus précisément, c'est la CSG (la Contribution Sociale Généralisée) qui est déductible des revenus à hauteur de 5,8%." (à partir du 1er juillet 2012).

Or, dans votre formule vpus utilisez un taux à 5,1%. Le différence pour une petite somme n'est pas, je vous l'accorde, très importante, mais lorsqu'il s'agit de la somme de 169 837 010 €, ça saute aux yeux (qui a dit que j'avais été récemment dans les alpes-maritimes ;) ?).

Vous aurez compris, bien entendu, qu'il s'agit là d'une boutade car bien évidemment une telle somme ne serait pas placée sur de simples super-livrets et qui plus est, la fiscalité appliquée serait sans commune mesure en terme de complexité :devilish:

Mais peut-être que des cbanconautes pointeront là une méconnaissance du sujet de ma part, n'étant pas, je l'avoue humblement, un spécialiste des questions fiscales.

Bien à vous.
 
Dernière modification:

phil50690

Contributeur
Bonsoir,

Il me semble que la loi de finances pour 2013 a ramené de 5.8% à 5.1% la CSG déductible. C'est peut-être pour cela que la formule contient 5.1 et non 5.8.

A+
 

lopali

Modérat'or
Staff MoneyVox
Il me semble que la loi de finances pour 2013 a ramené de 5.8% à 5.1% la CSG déductible. C'est peut-être pour cela que la formule contient 5.1 et non 5.8.
Tout à fait Phil. ;)

C'est d'ailleurs écrit dans un grand cadre en couleur au début de la page que vous citez Zeratoul :

"Le projet de loi de finances pour 2013, prévoit de modifier assez profondément le régime d’imposition des intérêts. L’objectif général du texte étant d’aligner la fiscalité des revenus du capital sur celle des revenus du travail, la règle devient donc l’imposition des intérêts au barème progressif de l’impôt sur le revenu (IR).
Toutefois, le prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) ne disparaît pas totalement. Toujours au taux de 24%, le gouvernement prévoit de le transformer en acompte sur les impôts à payer l’année suivante. Les contribuables dont le revenu fiscal de référence est inférieur à 50.000 euros pourront demander à ne pas payer cet acompte. Ceux qui touchent moins de 2.000 euros d’intérêts annuels paieront uniquement, s’il le demande, l’acompte de 24%, qui gardera dans ce cas son caractère libératoire. Enfin, le budget 2013 ramène de 5,8% à 5,1% le taux de déductibilité de la CSG dont bénéficient les épargnants qui intègrent leurs intérêts à l’IR.
Dans les actualités, voir le détail de la fiscalité 2013 sur les intérêts.
Attention : le contenu de cette page ne tient pas compte de ces nouvelles mesures qui ne deviendront définitives qu'après le vote de la loi et sa validation par le Conseil constitutionnel."
 

minotaure

Nouveau membre
Bonjour à tous,

Je trouve les tableaux présentés intéressants.

Mais j'ai une question! Quand vous faîtes vos calculs, vous estimez perdre 1 quinzaine à chaque changement de livret. Or, chaque changement n'entraîne-t-il pas la perte de 2 quinzaines ?

Exemple :
Placement d'une somme d'argent sur 1 an (24 quinzaines) du 1er janvier au 31 décembre inclus sur un super livret en lieu et place d'un livret A.
- Pour disposer de mon argent sur mon super livret au 1er janvier, je vais devoir faire mes virements durant la dernière quinzaine qui précède (entre le 16 et le 31 décembre N-1) => perte d'une première quinzaine
- Pour avoir mon argent présent jusqu'au 31 décembre inclus, je devrais récupérer ce dernier durant la première quinzaine qui va suivre (entre le 01 et le 15 janvier N+1) => perte d'une seconde quinzaine

Mon raisonnement est-il erroné?

Cordialement.

Antoine
 
Haut