Endettement maximal ou utilisation de l'apport

keo_wn

Membre
Bonjour à tous,

Ma conjointe et moi allons bientôt nous lancer dans l'achat d'une maison, toutefois nous hésitons un peu sur le plan de financement à adopté.

En effet nous hésitons à utiliser mon apport de 50K€ dans notre projet ou à adopter la mensualité la plus élevée possible tout en gardant au maximum ce matelas pour parer aux impondérables.

Cette épargne vient de la vente de mon appartement mis en location depuis 4 ans, pour faire simple je récupère la mise de départ. Le fait de ne pas épargner tous les mois pourrait il rebuter les banques malgré cet apport ?

Du côté des comptes RAS, pas de découvert, 0 crédit, 0 leasing.
 

Aristide

Top contributeur
Bonjour

A toutes fins utiles:

Financer un investissement avec un crédit ou bien avec son épargne ? (1ère partie)
https://blog.cbanque.com/aristide/13/financer-un-investissement-avec-un-credit-ou-bien-avec-son-epargne-1ere-partie/

Financer un investissement avec un crédit ou bien avec son épargne ? (2è partie)
https://blog.cbanque.com/aristide/12/financer-un-investissement-avec-un-credit-ou-bien-avec-son-epargne-2e-partie/
Sans oublier que s'il y a des aspect objectifs il y a aussi des aspects subjectifs.

Cdt
 

Charly26230

Contributeur régulier
Bonjour,

vu le niveau des taux, gardez votre cash au maximum: cash is king.

Partez sur une durée longue: 20 ans pour conserver des fins de mois suffisamment confortables (pour vous éviter riz, patates, & pâtes si vous préférez).

Placez votre cash dans 2 poches:
L'une en livrets avec 3 à 6 mois de dépenses,
l'autre à moyen terme en AV / PEA voire autre selon votre profil (pas trop de fonds en €uros: 70% maxi)
 

keo_wn

Membre
Bonsoir,

Vu les prix du marché par ici (Val d'oise et Yvelines), ça serait plutôt sur 25 ans même...

Je note pour les placements, instinctivement je serais parti sur cette logique également.
Par contre, j'ai un peu peur du saut de charge, actuellement à 1100€ de charge on passerait à 1350€ alors que nous n'avons pas d'épargne si ce n'est les 50K€ récupérés de la vente de mon appartement. On va dire que j'ai dû un peu me serré la ceinture en louant mon appartement, ce n'était pas prévu à la base, j'ai préféré perdre un peu tous les mois que beaucoup d'un coup en revendant mon appartement au bout de 6 mois.​
Au final c'est la SCI familial qui rachète l'appartement, ce n'est pas plus mal.​
 

moietmoi

Top contributeur
Bonjour,
Au final c'est la SCI familial qui rachète l'appartement, ce n'est pas plus mal.
si je comprends bien , c'est la technique de la vente à soi-même "camouflée" afin de dégager du cash; à moins que cela soi autre chose? peux tu expliquer un peu si tu souhaites avoir un avis sur le dossier..
Si c'est juste le montage pour dégager du cash,Il n'est pas sûr que les banques et bercy trouvent ce type de montage tout à fait à leurs goûts;
Concernant les banques, le dossier sera étudié de prêt, comme toujours, mais avec une attention plus grande concernant l'endettement en proportion des parts de la sci
Concernant Bercy, si les impôts n'y perdent rien, maintenant et dans le futur, normalement pas de problème...
 

keo_wn

Membre
Hello,

Non ce cash je l'avais à la base lors de l'achat de mon appartement, j'avais 50K€ d'apport (d'un don).

Là je devrais retomber à 55K€ avec la revente du bien au même prix (après estimation par une agence). Je suis actionnaire à 1% de la SCI.

Respecter le prix du marché pour ce type de vente ne suffirait pas?
 

moietmoi

Top contributeur
Je suis actionnaire à 1% de la SCI.
si le bien t'appartient en propre ,ca change la donne déjà pour le fisc pour une bonne partie car dans ce cas , le fisc ne peut y voir une vente à soi-même, mais un outil de gestion d'un bien partagé;

Tu as parlé de sci familiale, j'ai supposé que la sci avait comme associés les conjoints;.. avec le fait que la sci a dû emprunter, donc ceci est vu par la banque comme un endettement individuel des associés au pro rata de leurs parts respectives, en tenant compte du fait qu'un associé est indéfiniment responsable de la dette de la sci;-et sans doute solidairement-

Mais peut être la sci n'est pas dans le couple et n'a pas de crédit?
 

keo_wn

Membre
La sci est constitué de mes 2 parents et de mon frère, à 2 fois 48% et 1% pour chaque enfant.

J’avoue ne jamais m’y être trop intéressé, la sci a déjà un emprunt, pour les caractéristiques de cet emprunt je ne sais pas du tout.
 

Charly26230

Contributeur régulier
Par contre, j'ai un peu peur du saut de charge, actuellement à 1100€ de charge on passerait à 1350€ alors que nous n'avons pas d'épargne si ce n'est les 50K€ récupérés de la vente de mon appartement. On va dire que j'ai dû un peu me serré la ceinture en louant mon appartement, ce n'était pas prévu à la base, j'ai préféré perdre un peu tous les mois que beaucoup d'un coup en revendant mon appartement au bout de 6 mois
C'est la limite de ce que je disais: bien entendu, ne te mets pas la corde serrée au cou, c'est pas le but.
Juste jouer sur 2 tableaux: des taux bas pour s'endetter à bon compte (argent quasi gratos) et une épargne placée à 2 voire 3 %.

Il y a un réglage à trouver.
 

g.b

Contributeur régulier
Concernant Bercy, si les impôts n'y perdent rien, maintenant et dans le futur, normalement pas de problème...
Je n'ai jamais vraiment compris comment la "vente à soi-même" (OBO) pouvait être mal vue par Bercy vu les frais que ça engendre (~8%) + PV éventuelle. Mais j'aime bien lire les avis CRAD, certains montages complexes sont quand même grossiers au final et la complexité est un indicateur. :)
 
Haut