Emprunt avec revenus très faibles, mais biens immobiliers et apport important

Bonjour,
J'expose mon cas : Je vend une maison en indivision dont j'aurai la moitié du produit de la vente. Je n'ai aucun crédit en cours.
J'évalue à 150 k€ ma part . Je voudrais racheter une maison à 200 k€ et donc emprunter 50 k€ + notaire 16 k€ = 66 k€
Je suis Artisan artiste et j'ai très peu de revenus, en tous cas rien de sûr. J'ai toutefois mes 2 Ateliers de 40 m2 en bien propres. Ils ont une valeur locative de 650€/ mois l'un et 250 €/ mois l'autre ... donc 900 €
En Novembre 2019 j'aurais le minimum retraite de 860€ et continuerai à travailler. j'ai de quoi "tenir" jusque là sans problème.
J'ai 65 ans
Puis-je arriver à emprunter 72 000 € (assurances comprises ) sur 20 ans ... soit des remboursements de 300 €/ mois ?
Puis-je tenter ceci maintenant ou bien faut il attendre Novembre d'avoir la retraite ?
Merci
 

paal

Top contributeur
J'ai 65 ans
Puis-je arriver à emprunter 72 000 € (assurances comprises ) sur 20 ans ... soit des remboursements de 300 €/ mois ?
Puis-je tenter ceci maintenant ou bien faut il attendre Novembre d'avoir la retraite ?
Merci
Jusque là, cela apparaissait jouable, mais emprunter sur 20 ans à l'âge de 65 ans, c'est cela qui risque de coincer, surtout avec de revenus très limités ...
 
Oui, dans ce cas ce sont les assurances qui sont plus chères non ?
Sinon, y a t'il une solution hypothèque ?
J'aurais quand même Ateliers et une Maison à moi ! Si je décède avant la fin de mon remboursement les banques ont de quoi se rembourser ...
 

vivien

Contributeur régulier
Bonjour,

Pour accorder un crédit les banques prennent en compte deux critères
1- les possibilités d'assurer les remboursements périodiques (revenus mensuels ou annuels)
2- La garantie

Elles ne dissocient pas ces deux critères, il faut donc les deux pour présenter le dossier.

A l'argument des hypothèques possibles sur deux biens, la banque va vous répondre qu'elle ne fait pas de prêts sur gage, et qu'il faut des revenus.

Par ailleurs dans votre cas les cotisations d'assurance vont être mensuellement très élevées et sont limitées dans le temps.
Pour le coût il vous suffit de vous renseigner auprès de votre assurance qui va pouvoir vous donner un tarif estimatif. Il pourra profiter de cette occasion pour vous indiquer l'âge maximum.

Vous allez devoir faire de nombreuses démarches, pour obtenir ce financement.

A titre informatif :
Pour 75.000 Euros sur 15 ans à 1.50 % les mensualités HA seraient de 465,56
Pour 75.000 Euros sur 20 ans à 1.50 % les mensualités HA seraient de 361,91

Si l'on ajoute les assurances votre taux d'endettement va être élevé. A ce sujet il n'est pas possible de compter dans les revenus la "valeur locative de vos ateliers" seuls pourraient être pris en compte les loyers pondérés.

Bon courage.
 

vivien

Contributeur régulier
Bonsoir,

Dans mon précédent message, j'ai oublié ce point :
Puis-je arriver à emprunter 72 000 € (assurances comprises ) sur 20 ans ... soit des remboursements de 300 €/ mois ?
La réponse est sans aucun doute NON, pour la raison suivante :
300* 240 = 72.000 soit le montant du capital souhaité.
La banque va percevoir des intérêts + des cotisations d'assurance, vous auriez (conditionnel) des remboursements supérieurs à ce montant.
 
Dernière modification:
Si donc "j'attends" Novembre et ma retraite, c'est un revenu fixe . + mon BIC Artisan ... ça passe mieux ?
Je sais que "on ne prête qu'aux riches" dit l'adage, et en plus aux jeunes !
Il y a eu le credit foncier de france qui était le seul à permettre aux personnes âgées de pouvoir investir sur leurs biens immobiliers ... mais il est liquidé faute de "rentabilité" trop médiocre face aux autres !
Il avait créé le prêt viager hypothécaire,
 

vivien

Contributeur régulier
Il y a eu le credit foncier de france qui était le seul à permettre aux personnes âgées de pouvoir investir sur leurs biens immobiliers ... mais il est liquidé faute de "rentabilité" trop médiocre face aux autres !
Il avait créé le prêt viager hypothécaire,
Ce n'est pas une aide mais un piège. Vous trouverez ici des exemples de cas vécus et des précisions.

Le montant du crédit viager hypothécaire représentait entre 20 et30 % de la valeur du bien expertisé par une filiale du Crédit Foncier.
En clair la banque était juge et partie et faisait payer l'expertise immobilière par le client, ce qui est d'ailleurs la loi.
De plus le taux était très élevé avec une capitalisation des intérêts. Comme je l'indiquais dans la discussion référencée ci-devant pour un crédit de 22.000 Euros le montant à rembourser aux termes des 15 ans était d'environ 120.000,00 !

Les grands perdants dans ces dossiers étaient les héritiers. Bon nombre a dû vendre le bien immobilier à vil prix pour rembourser la banque rapidement.
Pour votre besoin ce n'est surtout pas la solution.
Pour avoir un financement de70.000 il faudrait avoir des biens d'une valeur comprise entre 250 et 300 K et au terme il fat rembourser le montant prêté.
 

Aristide

Top contributeur
Bonjour,
Il y a eu le credit foncier de france qui était le seul à permettre aux personnes âgées de pouvoir investir sur leurs biens immobiliers ... mais il est liquidé faute de "rentabilité" trop médiocre face aux autres !

Il avait créé le prêt viager hypothécaire,
Plus exactement c'est une loi de mars 2006 qui a permis et défini les conditions du prêt viager hypothécaire.

Ce n'est pas le Crédit Foncier qui l'a créé; il n'a été que l'un des rares - si non le seul - Etablissement à le proposer.

Cdt
 
Haut