Elan France Bear: Prochaines Valeurs liquidatives ?

Bonjour,

Je m'întéresse à cette UC qui réplique les variations inverses du CAC 40.
La dernière valeur liquidative connue (209.46), est celle du 07/06/19. Le cours du CAC 40 est donc connu avec 2 jours d'avance par rapport au cours actuel de l'UC.
Ce décalage permet-il d'exploiter à profit à très court terme une baisse brutale du CAC 40 en investisant sur l'UC par anticipation, puisqu'on est censé connaître son comportement sur les 2 prochains jours ?

Je suis consicent que ça ne préjuge pas de la valeur de rachat finale, mais ça permettrait de commencer immédiatement sur de bonnes bases..(La DICI précise : "Exécution des ordres : prochaine VL (cours inconnu). Date de règlement des S/R (Souscriptions/Rachats) : VL + 2 jours ouvrés " mais j'ai du mal à interpréter ces informations)

Merci pour vos éclaircissements
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Savez-vous que le télégraphe, ancêtres des PTT, a été décrété monopole public en 1837 après la découverte de lignes clandestines d'informations boursières qui permettaient à des spéculateurs de bénéficier d'informations avant tout le monde.
Votre question s'inspire un peu de la même philosophie : avoir une info avant que le cours d'un support quelconque, ici un OPCVM, ne se trouve mis à jour.
Hélas non! si le dernier cours de cet OPCVM date du 7 juin, peu importe ce que fera la bourse depuis.... Votre achat, ou votre vente, se fera forcément à la prochaine mise à jour de l'OPCVM. Lequel cours intégrera alors les mouvements du marché intervenus depuis la dernière mise à jour.
C'est le principe d'un OPCVM : achat ou vente à cours inconnu.
C'est l'inverse d'un ETF ou d'une action dont l'achat ou la vente se fera à cours connu.
 
Je me doutais que ça ne serait pas aussi simple, heureusement que je ne dispose pas d'informations sensibles inaccessibles au commun des mortels pour mettre en place mes combines ! Le délit d'initiés n'aurait pas été loin...Merci !
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Je ne pensais ni à combines, ni à délit d'initiés, rassurez-vous.
Pouvoir vendre, ou acheter, sur un cours antérieur et qui est en décalage par rapport à la réalité parce que les marchés ont connu des mouvements qui peuvent être conséquents serait une aubaine pour les épargnants... Et la faillite pour les gestionnaires des produits financiers proposés sur ce principe!!
 
Haut