Démission et assurance chômage

tortue

Nouveau membre
#1
Bonjour,

Je suis entrain de souscrire à un prêt immobilier et j'ai prévu de démissionner juste après pour aller vers une autre entreprise qui me propose un salaire plus élevé et un poste plus intéressant (Je suis quasi certain que tout ce passera bien, merci de ne pas revenir sur ce point, je suis conscient des risques).
Je compte prendre la garantie de perte d'emploi mais j'ai peur qu'elle ne soit caduque ? (voir plus bas)

Dois-je prévenir mon assurance que j'ai changé d'employeur ?
Si oui quelles en serons les conséquences ?
Si je ne dis rien, j'imagine qu'il verrons ce changement sur mes relevés de compte ? Que peuvent il faire ?

Question la plus importante :
Si je ne dis rien aujourd'hui, je passe la période d'essai sans encombre mais dans quelques années je suis licencié. Est ce que dans ce cas l'assurance chômage fonctionnera ? L'assureur ne pourrait il pas utiliser ma démission précédente pour invalider le remboursement ?
Dans ce même cas j'imagine que s'il arrive quoi que ce soit pendant le période d'essai je ne serais remboursé de rien, ce qui me parait justifié ?

Tortue
 
Dernière modification:
#2
Je suppose que le contrat d'assurance stipule que tu dois les notifier en cas de changement de situation.

Ne pas prévenir l'assurance revient à parier qu'elle ne s'apercevra jamais de rien, notamment en cas d'enquête lorsque tu demandrais à bénéficier de la garantie.

Est-ce un pari raisonnable ?

N'est-il pas préférable de poser la question à l'assurance, quitte à convenir avec elle d'un différé de garantie jusqu'à expiration de la période d'essai de ton nouveau job ?
 
#3
Je suppose que le contrat d'assurance stipule que tu dois les notifier en cas de changement de situation.

Ne pas prévenir l'assurance revient à parier qu'elle ne s'apercevra jamais de rien, notamment en cas d'enquête lorsque tu demandrais à bénéficier de la garantie.

Est-ce un pari raisonnable ?

N'est-il pas préférable de poser la question à l'assurance, quitte à convenir avec elle d'un différé de garantie jusqu'à expiration de la période d'essai de ton nouveau job ?
Oui, il vaut mieux jouer la transparence, surtout que si tu changes pour un boulot equivalent, le "risque" est similaire et donc hormis une absence de couverture pendant la periode d'essai, il ne devrait pas t'en couter plus cher.

Par contre avant de souscrire, il est bon de faire quelques scenarios ou tu as besoin de la garantie:
-un scenario typique (perte d'emploi, retrouver un emploi 6-7 mois plus tard)
-un scenario pessimiste (perte d'emploi longtemps apres le debut du contrat, pas d'emploi jusqu'a expiration de la garantie)
-un scenario optimiste (perte d'emploi juste apres le debut du contrat, reprise d'emploi juste a l'expiration de la garantie)

le tout en comptant bien les "carences" (1 a 3 mois de chomage avant que la garantie ne s'applique), la duree du "sinistre" (6 mois 12 mois maxi).

Comparer le prix de l'assurance (somme des cotisations) et sa couverture (argent verse par l'assurance) et souvent c'est affligeant, meme dans le scenario optimiste des fois ca ne vaut pas le coup.

Dans mon cas, ca m'a refroidit a chaque fois, mais ca vaut le coup de faire l'analyse, surtout pour des assurances facultatives...
 
#4
Oui, il vaut mieux jouer la transparence, surtout que si tu changes pour un boulot equivalent, le "risque" est similaire et donc hormis une absence de couverture pendant la periode d'essai, il ne devrait pas t'en couter plus cher.

Par contre avant de souscrire, il est bon de faire quelques scenarios ou tu as besoin de la garantie:
-un scenario typique (perte d'emploi, retrouver un emploi 6-7 mois plus tard)
-un scenario pessimiste (perte d'emploi longtemps apres le debut du contrat, pas d'emploi jusqu'a expiration de la garantie)
-un scenario optimiste (perte d'emploi juste apres le debut du contrat, reprise d'emploi juste a l'expiration de la garantie)

le tout en comptant bien les "carences" (1 a 3 mois de chomage avant que la garantie ne s'applique), la duree du "sinistre" (6 mois 12 mois maxi).

Comparer le prix de l'assurance (somme des cotisations) et sa couverture (argent verse par l'assurance) et souvent c'est affligeant, meme dans le scenario optimiste des fois ca ne vaut pas le coup.

Dans mon cas, ca m'a refroidit a chaque fois, mais ca vaut le coup de faire l'analyse, surtout pour des assurances facultatives...
Si je joue la transparence je n'aurais pas le prêt car la banque refusera de prêter de l'argent.
Par cotnre je vais comparer les garanties pour voir si cette assurance est rentable comme le dit ZRR_pigeon.

Merci pour vos réponses.:)
 
Haut