Hello Bank!

Conseils pour une optimisation de patrimoine

eparne81

Membre
Bonsoir,
Lecteur assidu du site et des forums de Cbanque devenu Moneyvox depuis peu, je me suis inscrit aujourd'hui pour dépasser le stade du simple lecteur et solliciter la communauté car j'aurais besoin de conseils et d'avis extérieurs pour éventuellement mieux gérer et optimiser mon épargne.
J'ai dans la quarantaine, je suis titulaire de la fonction publique, célibataire, sans enfant et propriétaire de mon logement.
J'ai une capacité d'épargne moyenne de 1,5k€ par mois. Je suis multibancarisé et mon patrimoine est le suivant:
  • Compte-courants: environ 3 k€
  • Livret A et LDD à la CE: environ 12 k€
  • PEL (ouvert en février 2014) à la C.E.: 57 k€ (+ intérêts latents)
  • Assurance-vie 1 chez ING: 88 k€ (tout en Netissima)
  • Assurance-vie 2 chez Boursorama: 66 k€ (95% fonds euro Exclusif, 5% U.C.)
  • Assurance-vie 3 chez Fortuneo: 77 k€ (40% fonds euro Rendement, 40% fonds euro Opportunités et 20% U.C actuellement en PV)
  • PEA chez ING: 9 k€ (actuellement 1 k€ de MV)
  • Compte-titres chez ING: 10 k€ (actuellement 0€ de PV/MV)
  • Compte-titres chez BForBank: 29 k€ (actuellement 4 k€ de PV)

J'exclus pour le moment tout investissement immobilier en dur comme en parts de SCPI (frais trop importants pour un rendement qui s'érode).
Je me suis placé sur des valeurs mobilières depuis mi-2018 seulement. De nature allergique au risque, il m'arrive de regretter parfois ce choix mais je constate que je suis globalement en PV et je ne cesse de lire qu'un placement boursier est indispensable dans la diversification d'un capital.
Seulement, nous sommes entrés dans une zone de turbulence avec des indices boursiers hauts (CAC 40) voire très hauts (Dow Jones), une situation géopolitique incertaine (guerre économique USA/Chine) mais en parallèle des banques centrales qui font leur possible pour satisfaire les marchés financiers. En parallèle, avec des taux de plus en plus négatifs pour une période indéterminée, le rendement des fonds en euros (même dynamiques) ne peut vraisemblablement que continuer à diminuer.

Ainsi, je me pose la question suivante:
  • vaut-il mieux continuer à thésauriser sur des fonds sans risque, perdre forcément un peu de capital car le rendement net d'inflation deviendra faiblement négatif mais en échange ne pas se trouver menacé par un crack boursier que certains prédisent imminent avec l'entrée prochaine de l'Europe et des USA en récession
  • ou prendre des risques et s'exposer davantage en bourse pour espérer un rendement net d'inflation nettement positif?
Petites précisions: j'ai surtout abondé des compte-titres et non le PEA car les versements sont antérieurs à la loi Pacte toute récente qui rend le PEA beaucoup plus flexible. De plus, mes porte-feuilles sont peu diversifiés, reposant surtout sur une action parapétrolière très dynamique (89% de progression depuis le début de l'année) mais très volatile (capable de gagner ou de perdre 15% ou plus sur une semaine).

Je vous remercie de m'avoir lu et j'espère pouvoir profiter de vos conseils et de votre expertise financière.
 

buffetophile

Modérateur
Staff MoneyVox
300k en AV et 40k en actions.

J'exclus pour le moment tout investissement immobilier en dur comme en parts de SCPI (frais trop importants pour un rendement qui s'érode).
la question est donc pourquoi ?

le meilleur moyen de protéger son épargne est d’être diversifié .
or toi , tu es à 100% sur du financier ......

d'autre part tu ne nous parles pas de ta fiscalité ....peut etre y 'aurait il quelque chose à voir de ce coté là ..
 

paal

Top contributeur
300k en AV et 40k en actions.
Perso je ne vois que 230 KE en AV (tous supports confondus), ce qui est bien plus que le plafond des 150 KE pour un contribuable isolé ; donc sur-taxation sur les éventuels rachats qui dépassent l'abattement annuel ….

En plus il y a un PEL de 2014 qui se trouve pratiquement à son maxi ….

La question est donc pourquoi ?
Le meilleur moyen de protéger son épargne est d’être diversifié .
or toi , tu es à 100% sur du financier ......
Il indique qu'il ne souhaite pas aller sur de l'immobilier, essentiellement en raison du coût d'acquisition à l'entrée ....

Autant cela peut se comprendre pour l'immobilier en direct (accroître ses revenus qui viendront en sus dans la base imposable), autant on peut moins le comprendre pour graduellement s'intéresser à des parts de SCPI ....

Mais c'est sa décision, et il semble relativement frileux en matière financière ....
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
C'est marrant, aucun de nous ne voit les mêmes chiffres!
Moi, je vois :
Fonds euros en AV : 210K€, dont 180K€ qui ont dû être dépassés en rentabilité par l'inflation en 2018.
Actions (PEA + CTO + UC en AV) : 58K€
Epargne liquide (PEL + liv A, cpte bancaire) : 72K€
+ la RP
Si Eparne81 ne veut pas d'immobilier et est frileux avec les actions, autant en rester là parce qu'il n'y a pas 36 solutions pour faire prospérer un patrimoine.
Eparne81 va sans doute continuer à perdre de l'argent sur ses fonds euros. Il devrait en diminuer certains et renforcer le seul qui, pour l'instant, fait mieux que l'inflation : Suravenir Opportunités.
Les actions restent le placement qui doit, à long terme, donner les meilleures performances.
Pour rassurer, un peu, Eparne81, une étude faite sur des périodes d'investissement de 20 ans aux US montre que dans la pire période : 1929 à 1948 (krach, grande dépression, seconde guerre mondiale), un investissement en bourse fait juste avant le krach (on ne pouvait pas faire pire!) aura finalement progressé de +84% 20 ans plus tard.
Si Eparne81 a une forte aversion au risque... Le sujet est déjà réglé en ce qui concerne cette possibilité.
 

buffetophile

Modérateur
Staff MoneyVox
C'est marrant, aucun de nous ne voit les mêmes chiffres!
moi j'ai trouvé 300 en ajoutant les AV , les livrets et le PEL ….. que j'appelle les placements passifs...

juste rappeler à épargne 81 que dans les placements passifs il joue avec SON argent …..

dans l'immobilier il bénéficierait de l'effet de levier du crédit et du financement du projet à 40% par les locataires ….:cool:
 
Dernière modification:

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Et en plus, Eparne81 a une forte capacité d'épargne : 1500€ par mois.
(mon cpte bancaire est dispo pour recevoir un surplus d'épargne... On en sait jamais!!)
 

paal

Top contributeur
C'est marrant, aucun de nous ne voit les mêmes chiffres !
Moi, je vois :
Fonds euros en AV : 210K€, dont 180K€ qui ont dû être dépassés en rentabilité par l'inflation en 2018.
Actions (PEA + CTO + UC en AV) : 58K€
Epargne liquide (PEL + liv A, cpte bancaire) : 72K€
+ la RP
Je pense que si nous voyons les mêmes chiffres, mais aucun de nous n'a la même manière de les assembler ; et lorsque l'on indique "300k en AV et 40k en actions", je ne mets ni les livrets et encore moins un PEL au milieu des AV (à la rigueur, je pourrais admettre d'y associer des contrats de capitalisation (leurs ancêtres), mais sans plus …)

Si Eparne81 ne veut pas d'immobilier et est frileux avec les actions, autant en rester là parce qu'il n'y a pas 36 solutions pour faire prospérer un patrimoine.
Il est certain qu'avant d'aller activement sur le marché des actions, il faut se frotter préalablement aux modalités de fonctionnement des produits boursiers ….

Eparne81 va sans doute continuer à perdre de l'argent sur ses fonds euros.
Il devrait en diminuer certains et renforcer le seul qui, pour l'instant, fait mieux que l'inflation : Suravenir Opportunités.
Oui, il faudrait déjà qu'il gagne en nominal, afin de pouvoir envisager ensuite faire davantage que l'inflation ...

Les actions restent le placement qui doit, à long terme, donner les meilleures performances.
Vu la frilosité des épargnants hexagonaux, j'utiliserai davantage un conditionnel (ce placement DEVRAIT), car tout dépend comment on en mène la gestion ; la bourse est le type de placement où se confronte très souvent la peur et l'avidité, et le plus difficile, c'est presque toujours de savoir pondérer (voire modérer) aussi bien l'une que l'autre ....

Pour rassurer, un peu, Eparne81, une étude faite sur des périodes d'investissement de 20 ans aux US montre que dans la pire période : 1929 à 1948 (krach, grande dépression, seconde guerre mondiale), un investissement en bourse fait juste avant le krach (on ne pouvait pas faire pire!) aura finalement progressé de +84% 20 ans plus tard.
Si Eparne81 a une forte aversion au risque... Le sujet est déjà réglé en ce qui concerne cette possibilité.
Certes, mais tout le monde ne dispose pas de 20 années devant lui, pour apprécier ce type d'évolution, et évaluer son degré de justesse ….

Même (et surtout !!) pour un débutant en bourse, je considère qu'il faut se fixer des repères en terme de timing ...
Et par exemple, si parvenu à 20 transactions, on n'est pas parvenu à réaliser une seule transaction bénéficiaire, il faut alors marquer une pause, et analyser le pourquoi de la situation ….
 
Dernière modification:
Haut