BforBank

Conseils gestion épargne famille

Kenshiro

Nouveau membre
Bonjour à tous,

Je m'inscris sur ce forum car le monde de la finance m’intéresse mais mes connaissances personnelles ne me permettent d'avoir un avis éclairé sur ma façon de gérer la trésorerie familiale.

Voici notre situation :

Nous sommes mariés et avons un enfant de 2 ans, un deuxième enfant est en prévision.

Nous travaillons tous les deux et gagnons pour le moment 3500€ net à deux. Mais cela augmentera l'année prochaine.

Nous sommes propriétaire d'une maison que nous commençons à rembourser depuis 2 mois. La mensualité est de 1318€.

De mon côté, je possède un livret A avec 3600€ qui correspond à mon épargne d'urgence. Une assurance vie fonds euros à 7 269,83 € sur Yomoni qui correspond à mon épargne de précaution, et une assurance vie avec profil risqué à 4 398,98 € qui correspond à mon épargne projets. J'ai également une épargne salariale que je laisse fructifier mais que je n'abonde pas. Il y a environ 1700€ dessus.

Ma femme a de son côté beaucoup plus d'épargne mais qui n'est pas encore structurée.

Ma gestion actuelle est la suivante :

Lorsque les salaires tombent, je prélève automatiquement 10% de ces revenus que je met dans l'épargne projet car les épargnes de précautions sont déjà faites.

Est ce que ce réflexe est-il bon ? Et surtout le % ? Car il s'agit de 10% en plus du crédit immobilier dans lequel il me semble, nous remboursons les intérêts et le crédit en lui même qui correspond à une épargne ?

Mettre ces 10% en totalité pour de l'épargne projets est-il viable ?

Je vous avoue que nous avons un peu de mal avec le crédit immobilier qui rentre en amortissement. Quelques réglages devraient arranger la chose.

Comment fonctionnez-vous ? Avez-vous des conseils ? Des améliorations ? Comment gérez-vous le budget de la famille ? Il est important de noter que je suis quelqu'un qui a la peur du manque d'argent et que pour moi ressortir de l'argent d'une poche projet est compliqué lol. Je connais mon défaut et je ne souhaite pas être jugé là dessus. Je le donne simplement à titre informatif.

Pour info, je suis actuellement sur une répartition 10% épargne, 70% dépenses obligatoires et 20% de dépenses non obligatoires. Je fonctionne avec un tableau Excel qui me donne le budget restant au fur et à mesure des dépenses et le budget précis restant des "â côtés".

Si je ne suis pas assez clair, n"hésitez pas à me demander des précisions.
 

Elfe54

Contributeur
Bonjour,

C'est délicat de porter un jugement sur votre manière de gérer votre budget.

3600 euros en épargne d'urgence, si vous voulez mon avis (qui peut différer d'autres personnes) est un peu "léger", surtout avec un deuxième enfant à venir. Vous ne détaillez pas les capitaux de votre femme donc je vous réponds uniquement sur le profil que vous présentez.

Si vous aviez à racheter une voiture ou un bien coûteux (mais nécessaire), il vous faudrait puiser dans les autres poches, mais comme celles-ci sont soumises à une fiscalité qui rend les bénéficies plus optimaux au bout de certaines années, ce serait dommage. Je vous conseillerais donc de gonfler avec l'équivalent d'un ou deux mois de salaire supplémentaires cette épargne liquide puis de n'y plus toucher pour compenser votre "peur du manque". Une fois ceci fait, peu importe le temps que cela prendra, vous aurez ensuite tout le loisir de consacrer votre capacité d'épargne aux autres supports. C'est quand même très bien d'avoir pris date sur les assurance-vie.

Dans l'ordre idéal donc:
- épargne court terme soit au moins 3 mois de salaires / revenus (taxe foncière, voiture cassée, frigo en panne, arrêt de travail....)
- puis épargne moyen terme (projets, grand voyage, travaux maison, études supérieures des enfants, autre investissement immobilier...)
- puis épargne long terme (retraite, transmission du patrimoine aux enfants... )

Pour la question des 10% de votre taux d'épargne là encore cela reste très subjectif: pour certaines personnes c'est peu, pour d'autres c'est beaucoup. C'est vous qui savez ce dont vous avez besoin dans le reste à vivre, et si, dans les 20% de dépenses "non obligatoires" que vous mentionnez, vous perdriez en qualité de vie à les épargner plutôt que de les dépenser. Certaines personnes et pas forcément celles qui ont de hauts revenus parviennent à se dégager un taux d'épargne de 40 à 50%. Mais à quel prix ? Celui de l'absence totale de loisirs, d'une qualité d'alimentation médiocre ? Je n'ai pas la réponse....

Vous êtes quand même en bonne voie dans la gestion rigoureuse de ce budget familial qui répond à votre besoin de sécurité et à l'éducation de deux enfants.
 

Kenshiro

Nouveau membre
Bonjour !

Et merci pour la réponse !

3600 euros en épargne d'urgence, si vous voulez mon avis (qui peut différer d'autres personnes) est un peu "léger", surtout avec un deuxième enfant à venir. Vous ne détaillez pas les capitaux de votre femme donc je vous réponds uniquement sur le profil que vous présentez.

Si vous aviez à racheter une voiture ou un bien coûteux (mais nécessaire), il vous faudrait puiser dans les autres poches, mais comme celles-ci sont soumises à une fiscalité qui rend les bénéficies plus optimaux au bout de certaines années, ce serait dommage. Je vous conseillerais donc de gonfler avec l'équivalent d'un ou deux mois de salaire supplémentaires cette épargne liquide puis de n'y plus toucher pour compenser votre "peur du manque". Une fois ceci fait, peu importe le temps que cela prendra, vous aurez ensuite tout le loisir de consacrer votre capacité d'épargne aux autres supports. C'est quand même très bien d'avoir pris date sur les assurance-vie.
Concernant les 3600€ de côté, il s'agit de deux mois de salaire de côté. C'est ce que m'avait conseillé l'expert chez Yomoni. Il m'a indiqué que pour de l'urgence c'était suffisant. De plus, le livret n'étant pas rémunérateur...

Ma femme a environ 20 000-30 000€ de côté mais la répartition n'est pas du tout structuré.

Disons que j'utilise l'AV 100% € en épargne de précaution, qui correspond à environ 4 mois de salaire. Donc j'ai 6 mois de salaire de côté. Il n'y a pas de prélèvements sur les sorties d'argent. Et en même pas un an j'ai atteint un rendement de 0.97%...

Pour relativiser la peur du manque, c'est simplement que je n'aime pas désépargner... Sauf quand l'épargne a été prévue pour un but précis.

Pour la question des 10% de votre taux d'épargne là encore cela reste très subjectif: pour certaines personnes c'est peu, pour d'autres c'est beaucoup. C'est vous qui savez ce dont vous avez besoin dans le reste à vivre, et si, dans les 20% de dépenses "non obligatoires" que vous mentionnez, vous perdriez en qualité de vie à les épargner plutôt que de les dépenser. Certaines personnes et pas forcément celles qui ont de hauts revenus parviennent à se dégager un taux d'épargne de 40 à 50%. Mais à quel prix ? Celui de l'absence totale de loisirs, d'une qualité d'alimentation médiocre ? Je n'ai pas la réponse....
Je sais que cette question n'est pas évidente et très subjective, qu'il n'y a pas de sciences exactes malheureusement. J'aurai tout de même aimé avoir des tendances, des méthodes de calculer peut-être etc...

Et surtout, savoir comment je peux déduire le % d'épargne de que dégage sur mon crédit immobilier.

Vous êtes quand même en bonne voie dans la gestion rigoureuse de ce budget familial qui répond à votre besoin de sécurité et à l'éducation de deux enfants.
Merci beaucoup ça me rassure !
 
Haut