Hello Bank!

Conseils épargne & placements

Moudy

Nouveau membre
#11
Merci beaucoup pour vos réponses ! :)

le plus simple et sans souci lorsqu'on débute ce sont bien entendu les SCPI …..mais il convient de n'y investir qu'à crédit et non pas en cash pour des questions fiscales .

bien sur tu n'es pas imposable maintenant mais ca ne va pas durer .

concernant les garages le point délicat pour une petite somme est que les frais de notaire ne sont pas proportionnels mais forfaitaires . ils sont donc rédhibitoires pour un investissement de petite dimension financière .
Pourquoi vaut-il mieux investir à crédit dans les SCPI ?

Je trouve ça super aussi d'organiser d'ores et déjà cette épargne vu ton âge, tu as tous les atouts pour aller loin dans la construction de ton patrimoine.

Pour le PEA je pense que c'est au contraire urgent: tu n'es pas imposable pour le moment mais cela risque de ne pas durer et en l'ouvrant à 22 ans tu seras heureux la trentaine bien passée de pouvoir t'éclater avec un PEA à maturité fiscale.

Pour De giro il me semblait aussi qu'il ne proposait pas encore de PEA où je suis passée à côté de quelque chose ??

Pour ta question sur les AV / UC
Si tu as une partie de l'épargne placée en bourse il faut simplement faire attention, en sélectionnant des UC, de ne pas te trouver en surpondération sur un secteur ou une zone géographique, sur la totalité de tes actifs. C'est bien de conserver des UC même si tu as un CTO ou un PEA, mais il faut bien veiller à la diversité de ton portefeuille dans sa globalité CTO/PEA/UC.

Pour l'ouverture d'une seconde AV
Il y a récemment eu des discussion sur le compte épargne libre avenir de la MIF dans le forum (auquel j'ai personnellement souscris). Les rendements des fonds euros sont parmi les meilleurs du marché depuis plusieurs années (voire LES meilleurs), les frais de gestion du fonds euros à 0,35% sont extrêmement compétitifs, mais il y a des frais de versement, donc c'est un contrat à envisager pour une épargne moyen / long terme, pas pour faire des rachats partiels de temps en temps. Avec le temps le contrat de la MIF reste l'un des plus rentables du marché. (attention les performances passées ne présagent pas etc etc...)
Nop toujours pas de PEA chez De giro (ils l'annoncent tous les 6 mois). Ok merci, je vais me renseigner sur le contrat de la MIF et jetter un oeil à la discussion sur le forum !

N'avoir que 5K en épargne disponible rapidement n'est-il pas un peu léger?
Moudy n'a que 22 ans, peut-être envisagera-t-il d'acheter sa résidence principale dans quelques années...
En espérant que les taux restent bas, l’intérêt de mes placements (si je me débrouille bien) sera supérieur au taux du prêt (même si le montant du prêt sera beauuuuuuucoup plus élevé).

A chacun son expérience propre.
J'ai acquis, à la même période il y a une vingtaine d'années, SCPI et actions Air Liquide.
Je cite ces 2 placements parce que, depuis, je n'y ai plus touché.
Je les ai toujours. Ils ont évolué, prospéré, et je m'en félicite.
L'un des 2 placements, des actions, a progressé annuellement de plus de 10%. Et ce, malgré 2 krach majeurs, et quelques tourmentes boursières passagères (autour de 20 à 30% de baisse).
Je me félicite de ce placement. 10% annualisés pendant 20 ans......
Ma mise de base a explosé : J'ai multiplié par 5 mon investissement dans le titre, non compté les dividendes versés.
La SCPI a aussi surperformé grâce à la baisse des taux depuis 25 ou 30 ans.
J'ai multiplié le capital de départ par 2,5 et encaissé des revenus.
Je suis bien tombé, et j'ai profité de 20 années de baisse des taux. Je ne savais pas tout ça, à l'époque.

Malgré tout, j'ai bien plus confiance en mes actions, et je viens même d'étoffer un peu ma ligne Air Liquide.
Je n'ai pas autant de confiance en l'immobilier depuis que la baisse des taux est achevée.
D'ailleurs, si on lit le rapport publié par la BDF sur le sujet (immobilier d'entreprise), on prend peur.
Sans aller jusque là, j'ai l'impression que les taux vont rester durablement sans réelle tendance, entre 0,5 et 1%.
Les performances des SCPI seraient alors sans tendance marquée. D'une part une érosion lente des revenus, mais sans revalorisation, ou avec une trop faible revalorisation pour doper la rentabilité globale.
Le problème étant que l'on ne sort pas d'une SCPI comme on sort d'un fonds euros d'une AV.
6 à 10% de frais à l'achat, il faut compter presque autant d'années pour en amortir la charge.
J'ai eu de la chance avec mes 2 placements? Oui, d'être arrivé au bon moment, au moins sur la SCPI.
Quant aux actions, j'aurais investi sur l'Oréal ou Hermès, le résultat aurait été encore bien meilleur qu'avec Air Liquide. je ne change rien pour autant.
L'avenir? Aucune idée.
Ce qui me semble certain, c'est que l'immobilier ne reproduira pas son parcours des 20 ou 25 dernières années.
Les actions : Je pars du principe que les plus belles sur 15, 20 ou 30 ans, doivent le rester.
Les profils en AV : Je ne suis pas convaincu de leur utilité. Un profil dynamique le reste si le marché est baissier. Le mandat de gestion est alors la solution, mais ce n'est pas le même prix.
Autant développer sa propre expertise au fil du temps afin d'évoluer au sens large du terme.
Il n'est pas nécessaire d'être tous les jours rivé sur les cotations, mais suivre la macro économie devrait permettre d'accompagner les tendances.
D'ailleurs, en AV, je me demande si mettre une bonne partie de l'épargne en fonds euros et le reste sur un unique fonds Monde bien choisi : OPCVM ou ETF, n'est pas la solution passe partout qui donnera une valorisation honnête à l'AV à long terme.
Quant au financement participatif : Oui, mais surtout pas dans les TPE. Le risque est bien trop élevé et le rendement final peine à dépasser les 1 à 2% une fois comptabilisés les défauts.
Il reste de nombreuses pistes pour le particpatif : les EnR, en immobilier, ou dans les grandes entreprises avec quelques plateformes spécialisées sur le sujet.
Les FCPI peuvent aussi être un dérivatif intéressant pour l'investissement en private equity.
Bravo pour ces deux placements, mon problème sera de me lancer dans le B&H. Je pense que j'aurais du mal à ne pas revendre les titres si ils dégagent déjà une belle plus value (sachant que pour moi une "belle plus value" est autour de 10%)... De toute façon on entre et on ressort jamais au bon moment en bourse. Quand je vois les cours de certains titres aujourd'hui, je me dis "si j'avais su" !!! Je ne connais pas les FCPI, je vais me renseigner.

Bonsoir,
bien sûr! et chaque expérience peut être riche d'enseignement.

Vous avez eu tout de même un peu de flair.
Si j'avais 20 ou 30 ans devant moi, je crois que je reviendrais en bourse.

Vous avez confiance parce que votre expérience passée est positive et que vous savez choisir les bonnes.
Il faut reconnaître aussi qu'avec internet, les choses sont un peu plus facile aujourd'hui.

Je partage votre sentiment.

Il y a aussi les SCPI à capital fermé dont on sort automatiquement à un horizon plus ou moins connu à l'avance mais je ne sais pas s'il y en a actuellement sur le marché.
En toute hypothèse une SCPI, contrairement à un fonds euros d'une AV, c'est du long terme.

Tout à fait d'accord.

De la chance un peu provoquée, non ?

Oui mais est-ce que l'Oréal ou Hermès vont faire aussi bien dans les 20 prochaines années que dans les 20 dernières ?

Je pense que vous en avez quand même une petite idée mais la question est de savoir si la réalité correspondra à l'idée !...

Il peut se passer beaucoup de choses dans les 20 ou 25 années à venir.
Les 25 dernières années n'ont pas été toujours florissantes pour l'immobilier.

C'est un pari gratuit sur l'avenir.

Là, je serais plus nuancé. Je doute qu'un jeune qui réfléchit à la meilleure façon de placer son argent ait le temps et la capacité d'analyse en économie pour prendre les bonnes décisions.

Par principe, il vaut mieux "ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier". Sur la question du long terme, nous sommes d'accord: plus le produit est risqué plus il est préférable d'avoir du temps devant soi.

Il y a sûrement de très bonnes affaires à faire dans ce domaine mais il faut être initié.

Les FCPI peuvent aussi être un dérivatif intéressant pour l'investissement en private equity.
Effectivement, niveau analyse en économie je suis loin d'être un expert, et je me renseigne uniquement dans les domaines qui m'intéressent. C'est pour cela que j'ai pensé à la gestion sous mandat sur l'AV, pour diversifier "ne pas mettre tous mes oeufs dans le même panier"


Du coup vous semblez plus "confiant" dans la bourse que dans les SCPI ?
Vaut-il mieux investir 2/3 actions en B&H que miser sur une action en B&H et investir en SCPI ?
A part la MIF, d'autres AV à me conseiller, avec un passé de fonds en euro et des frais faibles ?
 
#12
Pour l'AV, vous allez recevoir certainement d'autres suggestions et il y a déjà beaucoup de discussions sur le forum qui évoquent tel ou tel contrat en vogue; personnellement je vous conseillerais
1/ de lire ces discussions car certaines personnes donnent des conseils très avisés;
2/ mais parallèlement de faire votre propre recherche, avec vos propres tableaux comparatifs (frais d'entrée, frais de gestion, performancées passées des fonds euros, %tage d'UC exigé pour souscrire, montant minimum à verser à l'ouverture, etc etc). Cela est extrêmement formateur et vous en apprendrez bien plus qu'en ouvrant une AV simplement parce que quelqu'un vous a dit qu'elle avait de bons critères. Je pense qu'il faut mettre un peu les mains dans le cambouis ;)
 

agra07

Contributeur régulier
#13
A part la MIF, d'autres AV à me conseiller, avec un passé de fonds en euro et des frais faibles ?
Bonsoir,
parmi la dizaine que je connais, je n'en ai pas d'autre à vous conseiller.
D'ailleurs je suis en train de procéder à des rachats sur une qui ne me satisfait pas (qui a fait l'objet de la première discussion que j'ai ouverte sur ce forum) pour en ouvrir une à.... la MIF.:)
 

buffetophile

Modérateur
Staff cBanque
#14
Pourquoi vaut-il mieux investir à crédit dans les SCPI ?
pour plusieurs raisons .

d'abord pour une question de levier . si tu veux acheter 100k€ de SCPI est ce que tu les as ?

ensuite pour des raisons fiscales . la SCPI va te procurer des revenus fonciers qui seront fiscalisés en fonction de ton TMI plus PS ....tu vas pouvoir déduire de tes revenus fonciers les intérêts d'emprunt et donc diminuer la base taxable .

et enfin pour respecter le théorème de Buffeto : " on ne s'enrichit pas en travaillant , ca se saurait . on ne peut s'enrichir qu'en faisant travailler de l'argent qu'on n'a pas au départ ".;):ange:
 
#15
Il faut savoir si on cherche à gagner de l'argent en bourse ou bien à "jouer en bourse".
Bonjour, pouvez-vous étayer la différence entre les deux affirmations?
Je me suis lancé récemment en bourse, et je prends du plaisir à lire le forum et suivre quelques actions sans pour autant investir "une somme" (je suis à 1k en bourse).
 

agra07

Contributeur régulier
#16
Bonjour, pouvez-vous étayer la différence entre les deux affirmations?
Je me suis lancé récemment en bourse, et je prends du plaisir à lire le forum et suivre quelques actions sans pour autant investir "une somme" (je suis à 1k en bourse).
Bonjour,
c'est assez simple.
Il y a ceux qui investissent une part non négligeable de leur épargne dans la bourse (par exemple plus de 50%), et qui espèrent faire fructifier cette épargne sur le long terme: pour cela il vaut mieux être formé aux mécanismes boursiers et pouvoir consacrer du temps à cette activité, ou bien confier cette partie d'épargne à une personne de confiance sachant la gérer.
Mais il existe aussi une autre catégorie de personnes pour qui l'investissement en bourse est une sorte de jeu: ils vont y consacrer une faible partie de leur épargne (par exemple moins de 5%) dont ils n'ont pas un besoin vital. S'ils perdent, ce n'est pas catastrophique, s'ils gagnent ils en tireront une satisfaction personnelle.
 

Stv

Contributeur
#17
Il y a ceux qui investissent une part non négligeable de leur épargne dans la bourse (par exemple plus de 50%), et qui espèrent faire fructifier cette épargne sur le long terme: pour cela il vaut mieux être formé aux mécanismes boursiers et pouvoir consacrer du temps à cette activité, ou bien confier cette partie d'épargne à une personne de confiance sachant la gérer.
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec ça. Sur du long terme une stratégie B&H ou une stratégie lazy via des ETF ne nécessite que très peu de temps à consacrer à son portefeuille pour des résultats très correct.
 

paal

Top contributeur
#18
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec ça, sur du long terme :
- une stratégie B&H
Va vous nécessiter une assez forte immobilisation de capital ...

- ou une stratégie lazy via des ETF ne nécessite que très peu de temps à consacrer à son portefeuille pour des résultats très correct.
Tout dépend en quoi consiste le "très peu de temps", et cela dépend alors de l'organisation que vous aurez construite autour de cette stratégie, ainsi que des ETF que vous aurez sélectionnés ; il vous faut donc un outil qui regroupe tous les supports suivis de façon assez synthétique , puis de vous doter des outils de décision qui vous permettent de la prendre en très peu de temps (voire en ayant préparé ces décisions à l'avance, lorsque les marchés sont clos ...)
 

agra07

Contributeur régulier
#19
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec ça. Sur du long terme une stratégie B&H ou une stratégie lazy via des ETF ne nécessite que très peu de temps à consacrer à son portefeuille pour des résultats très correct.
Bonsoir,
Je comprends votre optimisme mais ma petite expérience me conduit aujourd'hui à une certaine prudence.
D'ailleurs, le vocabulaire que vous employez n'est pas à la portée du premier boursicoteur venu !;)
 

agra07

Contributeur régulier
#20
Va vous nécessiter une assez forte immobilisation de capital ...


Tout dépend en quoi consiste le "très peu de temps", et cela dépend alors de l'organisation que vous aurez construite autour de cette stratégie, ainsi que des ETF que vous aurez sélectionnés ; il vous faut donc un outil qui regroupe tous les supports suivis de façon assez synthétique , puis de vous doter des outils de décision qui vous permettent de la prendre en très peu de temps (voire en ayant préparé ces décisions à l'avance, lorsque les marchés sont clos ...)
Bonsoir,
voilà un avis (de connaisseur) que je partage volontiers.:)
 
Haut