comment placer mon argent

benja1246

Membre
, il est au moins utile de savoir ce que fait l'entreprise, et quels sont ses principaux fondamentaux ....
Que voulez vous dire par cela ?

Enfin, et si vous considérez que de consulter le cours de chaque titre une fois par trimestre, soit trop lourd, alors dans ce cas, il faut renoncer au PEA ....

Non non tous les trimestres ça va, je me faisais une idée de la bourse qu'il fallait suivre tous les jours.


Ensuite et si vous allez sur ABCBourse, vous avez la faculté d'entrer vos titres achetés avec les Isin dans l'une des 5 listes proposées (20 possibilités par liste) et vous pouvez simplement consulter votre liste perso, et vous aurez la cotation de votre liste de titres à tout moment, y compris lorsque les marchés sont fermés, ce que je viens de faire ....

Je vous fais un extrait de l'une de celles que j'utilise ....

Afficher la pièce jointe 4226

je crois qu'il faut que je me plonge un peu plus par le fonctionnement de la bourse pour bien comprendre. Pour 'ouverture du PEA il faut obligatoirement passer par sa banque ou vaut-il mieux le faire en ligne sur des sites spécialisés ? z[/QUOTE]
 
Dernière modification par un modérateur:

paal

Top contributeur
Que voulez vous dire par "continuer" ?
Il existait un contrat entre votre mère et sa banque, portant sur un PEL ; mais, comme le souligne Aristide, il n'y a aucune évidence à ce que la banque de votre mère reconduise ou prolonge ce produit, dans des conditions semblables à celles dont votre mère bénéficiait ...

C'est donc à voir avec cette banque ...

La première chose à savoir c'est qu'en ouvrant un PEA, vous prenez date sur ce produit qui n'est pas en compétition avec l'assurance-vie, mais est plutôt complémentaire ...

Vous me conseilleriez donc d'investir à la fois sur une AV et un PEA ?
Dans quelles proportions pour chacun d'eux ?
Dans l'esprit, c'est ça, mais dans le timing, c'est un peu différent ...

Si je me mets à votre place, la première que je ferais, ce serait de souscrire un compte titres ORDINAIRE, afin de pouvoir sélectionner ensuite l'organisme destinataire du prochain PEA, et préférence un courtier en ligne ; cela vous permettra de faire connaissance avec les différentes plateformes de passage d'ordres ...

Ensuite, vous pouvez également sélectionner un courtier en ligne (pas forcément le même), pour une AV afin de repérer un assureur qui propose des rendements attrayants, et si possible dans le cadre d'une prime de bienvenue .....

Et ce n'est qu'ensuite, et une fois que la plateforme de passage d'ordres vous convienne, qu'il sera envisageable d'ouvrir votre PEA chez le courtier choisi ....

La seconde chose, c'est que ce produit nécessite des connaissances de base en matière boursière, ce qui conduit à choisir la bonne plateforme de passage d'ordres, et donc d'avoir commencé à exploiter ce type d'outil (très informatisé aujourd'hui ...)
Un conseil de plateforme ?
Difficile de vous recommander une plate-forme plutôt qu'une autre, mais compte tenu du fait que vous semblez vous orienter vers des titres sur lesquels vous n'allez faire que quelques achats, avec l'intention de les conserver pour du long terme (avec donc peu d'ordres, une fois vos achats effectués), il semble qu'un courtier ayant de faibles courtages (comme c'est le cas pour Bourse-Direct) devrait vous convenir ; alors ensuite, il faut aussi que la plate-forme vous plaise et vous convienne ...
 
Dernière modification:

ico7liv

Membre
Bonjour,
Je me permets de réagir dans ce topic, au sujet de la recommandation de prendre des titres "valeurs sûres" en direct (Air Liquide, L'Oréal, Vinci, etc..).

Dans le passé, les rendements étaient-ils meilleurs que les fonds OPCVM (type H2O) ou des ETF (type Lyxor, avec niveau de risque de 6/7) ? Et/ou est ce moins risqué à moyen terme ?

En tant que novice total, j'ai l'impression que, même si Vinci, Total etc. sont des entreprises solides à priori vouées à la croissance, c'est + risqué car on n'est pas à l'abris d'un changement économique, politique, affaire judiciaire, ou autre. Pareil que pour les gestionnaires de fonds me direz vous, sauf que j'ai l'impression que le risque y est moins concentré sur une poignée d'entreprises, et que ces gestionnaires seront à priori + aptes et + prompts que moi à prendre des décisions si jamais il le faut.

A l'écoute de votre avis là dessus !
 

abcdef

Contributeur régulier
Les opvcms ou etfs sont fait je pense pour celui qui ne veut pas s'embêter avec la bourse.
On souscrit en général sans frais d'entrée via un courtier en ligne pour les opvcms et on laisse faire le gérant qui va faire varier son portefeuille de titres en fonction de sa perception de marché.
On trouve d'excellents fonds par exemple dans les petites capitalisations avec de très belles performances sur le long terme. On peut l'appliquer également sur des larges capitalisations même si certains diront qu'il est difficile de battre le marché.

Dans ce cas on préférera les Etfs qui ont aussi l'avantage d'aller investir à travers le PEA sur des zones hors d'Europe comme un Etf monde ou émergents.

Est ce que le rendement est meilleur avec des titres vifs ? Si on choisi les bons certainement mais en est-on capable? Sera t-on plus fort qu'un gérant de fonds ? Gérant de fonds qui ont déjà du mal à battre leur indice .
Moins risqué je ne pense pas car les opvcms ou etfs ont l'avantage de présenter un panier de valeurs et donc le risque sera atténué par la diversification.
 
Dernière modification:

poam5356

Modérateur
Staff cBanque
Il est clair qu'investir sur 1 titre en direct comparé à un fonds qui mutualise les actifs, c'est comme comparé une voiture sans direction assistée avec une qui en est dotée.
Disons que ce sont 2 choses différentes, et qu'elles peuvent cohabiter!
Une action, vous avez accès à toutes les infos sur la stratégie et les perspectives de l'entreprise, et aux données financières publiées régulièrement.
Elle peut aussi correspondre à un souhait, ou à une affinité pour un secteur d'activité particulier.
Le risque lié à un tel investissement est rémunéré en conséquence.
Un fonds qui mutualise des dizaines d'actifs sera forcément peu dépendant, comparé au fonds en direct, d'un problème survenant à l'un de ses actifs.
D'autres problèmes sont aussi à prendre en compte, à commencer par le défaut de l'émetteur du fonds!
Un gestionnaire prendra-t-il les bonnes décisions et saura-t-il anticiper des nouvelles, bonnes ou mauvaises?
Sur un ETF : Non puisque l'ETF est un produit indiciel passif. Il reproduit un indice.
Le gestionnaire d'un OPCVM devrait être capable de faire ce travail. C'est le prix payé en frais de gestion et de souscription qui le rémunèrent pour qu'il nous procure une rentabilité au dessus de la moyenne.
Dans la réalité, seulement 10 ou 15% des OPCVM feraient mieux que les ETF. ceci dit, la période de comparaison est aussi largement favorable à la gestion passive.
Ajoutons les risques liés à la structure même des produits.
Les 3/4 des ETF français sont synthétiques. C'est à dire qu'ils n'ont pas en portefeuille les actions qui composent l'indice qu'ils répliquent. Ils ont alors recours aux services d'un organisme tiers qui va fournir les contrats à terme pour obtenir la performance souhaitée. Organisme tiers dit facteur de risque supplémentaire. Tout autant que le prêt de titres qui peuvent créer des situations difficiles en cas de difficulté d'une des parties.
Il reste que l'opacité des fonds mutualisés reste un gros problème comparé à l'abondance d'information à laquelle on a accès avec un titre en direct.
En résumé, rien n'est parfait et le choix du type d'investissement va dépendre de votre sensibilité propre en matière d'épargne.
Simple exemple, pour illustrer, et en terminer avec ce sujet :
Les ETF synthétiques m'exaspèrent au plus haut point parce que je n'admets pas investir dans un ETF sur le SP500 (simple exemple) et avoir en portefeuille de l'ETF des titres comme la BNP, St Gobain ou EDF!
Je peux les utiliser pendant quelques jours, mais jamais à long terme, alors que j'ai des actions Air Liquide depuis plus de 20 ans.
Faites votre choix, mais les différents types de placements ont leur place dans tout portefeuille.
 

paal

Top contributeur
Bonjour,
Je me permets de réagir dans ce topic, au sujet de la recommandation de prendre des titres "valeurs sûres" en direct (Air Liquide, L'Oréal, Vinci, etc..).
je m'adresse au prétendu novice, et je vous invite à consulter la composition de l'indice Eurostoxx50, qui regroupe les 50 plus fortes capitalisations européennes (ce qui n'est pas synonyme de valeur sûre ou solide à très long terme, mais tout de même) ; vous y remarquerez que les valeurs françaises y ont un certain poids, soit un peu plus du 1/3 de celui de cet indice ...)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Euro_Stoxx_50

Dans le passé, les rendements étaient-ils meilleurs que les fonds OPCVM (type H2O) ou des ETF (type Lyxor, avec niveau de risque de 6/7) ? Et/ou est ce moins risqué à moyen terme ?
Ensuite et entre un indice de marché et une sélection partielle d'entreprises, il existera toujours une différence d'impact, que ce soit en terme de rendement (dividendes) et tenue des cours (es plus-values), et il me semble que la solution pourrait s'orienter (pour quelqu'un qui aborde réellement la bourse comme c'est le cas de Benjea) de panacher ses supports entre un ou deux ETF (appelé communément trackers - pour traqueurs d'indices), avec en complément une sélection de belles valeurs de la cote (française pour commencer ....)

En tant que novice total,
Si total que cela le noviciat ?
Je n'ai pas cette impression .... Pour quelqu'un qui parle des fonds H2O ainsi que des ETF ....

j'ai l'impression que, même si Vinci, Total etc. sont des entreprises solides à priori vouées à la croissance, c'est + risqué car on n'est pas à l'abri d'un changement économique, politique, affaire judiciaire, ou autre.
Bien entendu qu'il y aura des changements, il y en eut dans le passé, et il y en aura dans l'avenir ....

C'est la raison pour laquelle je reste convaincu qu'il faille assurer une surveillance de son portefeuille (sans nécessairement le consulter tous les jours, mais de la faire sur un base qui peut être trimestrielle, en pllus d'une consultation lorsqu'il se passe quelque chose d'important sur la planète (exemple ; un accord entre la Chine et les USA, chers à Poam).

Pareil que pour les gestionnaires de fonds me direz vous, sauf que j'ai l'impression que le risque y est moins concentré sur une poignée d'entreprises, et que ces gestionnaires seront à priori + aptes et + prompts que moi à prendre des décisions si jamais il le faut.
A l'écoute de votre avis là dessus !
Sauf que les gestionnaires s'astreignent à ne pas connaître, ni les fonds Euros des contrats AV, ni même les comptes de liquidités du PEA, ce qui fait qu'ils sont à tout moment toujours investis à risque en suivant un benchmark (qui peut se trouver être maison) ....
 

ico7liv

Membre
Si total que cela le noviciat ?
Je n'ai pas cette impression .... Pour quelqu'un qui parle des fonds H2O ainsi que des ETF ....
Disons que le topic juste en dessous dans le forum, c'est moi, et il date de mercredi dernier, où ABCDEF m'expliquait la différence entre ETF et OPVCMS... Entre temps j'ai un peu lu, j'ai initié l'ouverture d'un PEA chez Fortuneo, et d'un compte chez yomoni, je ne sais pas si ça fait de moi + qu'un novice.

Merci pour votre réponse détaillée en tout cas (et aux 2 autres réponses au dessus également ;-)
 

agra07

Contributeur régulier
Je souhaite garder 15 à 20000 euros en épargne disponible donc sur le livret A ce qui fait que j'ai environ 37000 euros à placer . Et c'est là que je sèche. Je n'ai pas besoin de cet argent donc cela serait sur un placement long terme . Je serais donc plus partie sur une Assurance vie mais j'ai lu récemment que l'assurance vie avait plutôt comme objectif "la transmission" . Je me suis dit alors que pour faire "fructifier" mon capital peut-être que le PEA serait une meilleure solution ? Peut-être qu'il existe autre chose ? J'avoue que je 'ai plutôt un profil "prudent". Je pense que je ne suis pas contre une légère part de risque mais vraiment minime.
Bonjour,
Assurance vie ou PEA ? Tout dépend si vous préférez rouler sur les routes de campagne au volant de votre petite auto ou bien sur un circuit au volant d'une formule 1.
On peut se faire plaisir au volant d'une formule 1 à condition d'un minimum d'apprentissage et à petite dose au début.
Ensuite vous verrez bien si cela vous plait, après quelques sorties de virages.
 

Charly26230

Contributeur régulier
J'apporte un avis différent:
propriétaire d'un appartement (enfin je rembourse le crédit chaque mois) de mon habitation principale d'une valeur neuve (acheté sur plan et entrée dans les lieux en 2017) de 175000 euros
Je reviens au rôle primaire du PEL: Epargne logement.
Vous êtes 2 fois propriétaire: oubliez ce produit promu par les banquiers. Et puis 2,5% ça fait pas rêver.


J'avoue que je 'ai plutôt un profil "prudent". Je pense que je ne suis pas contre une légère part de risque mais vraiment minime.
Pour moi si vous êtes réellement prudent, oubliez le PEA pour l'instant.
D'autant que ce type d'enveloppe est plus indiquée pour des plus grosses sommes de mon opinion.
Ce n'est pas le tout d'y mettre qq "blue chips" en "buy & hold", un PEA en actions (PEA bancaire) se gère activement. Il y a dans ce forum d'excellents "pilotes de lignes" (sans mauvais jeu de mots). Sans renoncer au produit je vous conseille de patienter et de vous faire la main avec ce qui suit.

Préférez l'AV:
Fds en €uros: 70%
Fds patrimoniaux et/ou SCPI: 20%
Fds actions: 10%

Et oui, mettez d'abord tout sur le fds en €uros, puis faites des arbitrages progressivement mensuellement pendant 12 à 18 mois, sur les autres catégories de fonds. Ainsi vous lisserez les "zig-zags" et aléas de marché.
 
Haut