comment placer mon argent

benja1246

Membre
Bonjour à toutes et tous. J'ai "enfin" décidé de m'intéresser un peu plus à ma situation patrimoniale plutôt que d'entasser mes économies sur des livrets qui ne rapportent rien. Surtout que suite au décès de ma mère de nouveaux fonds vont "rentrer". N'y connaissant pas grand chose je me tourne vers ceux qui seront plus spécialistes et sachant que je n'ai aucunes confiances dans les commerciaux des banques.

Voilà donc ma situation:

-propriétaire d'un appartement (enfin je rembourse le crédit chaque mois) de mon habitation principale d'une valeur neuve (acheté sur plan et entrée dans les lieux en 2017) de 175000 euros

-je viens d'hériter de la maison de ma mère que je loue à titre gratuit à un membre de ma famille. Valeur du bien: entre 150000 et 170000 euros à peu près.

Je détiens au crédit agricole:

CEL: 12094
LDD: 12160
LIV A: 23295

Je vais hériter de ma mère de son PEL ouvert il y a plus de 10 ans et qui est apparemment arrivé à "échéance" en février 2019. Ma notaire m'a conseillé de le conserver car il est apparemment au taux de 2.5 % . IL y a 50000 euros dessus.

Je vais hériter de 10000 euros qui étaient sur une assurance vie.

Je vais donc garder le PEL. Qu'en pensez vous ? Bonne ou mauvaise idée ?
Je souhaite garder 15 à 20000 euros en épargne disponible donc sur le livret A ce qui fait que j'ai environ 37000 euros à placer . Et c'est là que je sèche. Je n'ai pas besoin de cet argent donc cela serait sur un placement long terme . Je serais donc plus partie sur une Assurance vie mais j'ai lu récemment que l'assurance vie avait plutôt comme objectif "la transmission" . Je me suis dit alors que pour faire "fructifier" mon capital peut-être que le PEA serait une meilleure solution ? Peut-être qu'il existe autre chose ? J'avoue que je 'ai plutôt un profil "prudent". Je pense que je ne suis pas contre une légère part de risque mais vraiment minime.

Merci d'avance pour vos réponses.
 

paal

Top contributeur
Bonjour à toutes et tous.
......
Je vais hériter de ma mère de son PEL ouvert il y a plus de 10 ans et qui est apparemment arrivé à "échéance" en février 2019. Ma notaire m'a conseillé de le conserver car il est apparemment au taux de 2.5 % . IL y a 50.000 euros dessus.
Je vais hériter de 10000 euros qui étaient sur une assurance vie.
Je vais donc garder le PEL. Qu'en pensez vous ? Bonne ou mauvaise idée ?
Un support qui rapporte du 2.5% avant fiscalité, et dans le contexte actuel, ce n'est pas une mauvaise idée ...., mais c'est si vous pouvez le continuer ....

Je souhaite garder 15 à 20000 euros en épargne disponible donc sur le livret A ce qui fait que j'ai environ 37000 euros à placer . Et c'est là que je sèche. Je n'ai pas besoin de cet argent donc cela serait sur un placement long terme . Je serais donc davantage partie sur une Assurance vie mais j'ai lu récemment que l'assurance vie avait plutôt comme objectif "la transmission".
On va donc considérer que l'assurance vie représente le couteau suisse de l'épargnant, et que le souscripteur peut l'utiliser de multiples façons et avec des objectifs variés, tout en n'oubliant pas, qu'il puisse prévoir le devenir des capitaux en cas d'accident fatal inopiné

Je me suis dit alors que pour faire "fructifier" mon capital peut-être que le PEA serait une meilleure solution ?
La première chose à savoir c'est qu'en ouvrant un PEA, vous prenez date sur ce produit qui n'est pas en compétition avec l'assurance-vie, mais est plutôt complémentaire ...

La seconde chose, c'est que ce produit nécessite des connaissances de base en matière boursière, ce qui conduit à choisir la bonne plateforme de passage d'ordres, et donc d'avoir commencé à exploiter ce type d'outil (très informatisé aujourd'hui ...)

Une fois cela indiqué, c'est également un bon produit de placement, dont les principes de gestion vont d'ailleurs évoluer avec la promulgation de la loi Pacte, qui prévoit un assouplissement de ses conditions d'utilisation ...

Si vous restez avec une gestion de père/mère de famille, avec des titres solides de premier plan, il ne devrait pas y avoir de grosses difficultés, tout en conservant en mémoire, qu'un titre, il a vocation à onduler de façon relativement naturelle ....

Peut-être qu'il existe autre chose ?
J'avoue que je 'ai plutôt un profil "prudent". Je pense que je ne suis pas contre une légère part de risque mais vraiment minime.
Merci d'avance pour vos réponses.
Ce sont les deux piliers de l'épargne française, mais il y a en aussi pas mal d'autres, mais qui peuvent présenter des risques accrus ....
 
Dernière modification:

Aristide

Top contributeur
Bonjour,

Je vais hériter de ma mère de son PEL ouvert il y a plus de 10 ans et qui est apparemment arrivé à "échéance" en février 2019. Ma notaire m'a conseillé de le conserver car il est apparemment au taux de 2.5 % . IL y a 50000 euros dessus.

Je vais hériter de 10000 euros qui étaient sur une assurance vie.

Je vais donc garder le PEL. Qu'en pensez vous ? Bonne ou mauvaise idée ?
Ce n'est pas du tout certain que votre banque l'accepte.
Et, suivant la cour de cassation, elle serait dans son droit.

Il y a trois cas de figure :

1) - La donation entre vifs objet de l'alinéa 42 de la circulaire du 11 juillet 1986 relative à l'épargne-logement;.

Pour les PEL ouverts depuis le 3 mars 1982 elle n'est possible qu'au profit de personnes habilitées à bénéficier d'une cession de droits EL (= famille proche désignée de façon exhaustive par la réglementation des produits CEL et PEL).

Bien entendu elle n'est possible qu'en cas de vie du donateur.

Et comme le donateur est vivant au moment du don, la donation est possible que le PEL soit non échu ou bien échu.

2) - Le legs, objet de l'alinéa 43 de la circulaire ci-dessus.

Là encore s'il y a legs c'est qu'il y a un testament fait par le donateur au profit de son légataire et donc que ledit donateur est vivant au moment de sa rédaction/signature.

Là encore puisque le donateur est vivant, le legs est possible que le PEL soit non échu ou bien échu.

3) - PEL dans une succession en l'absence de l'un ou l'autre des deux formalités ci-dessus.

Le PEL étant un compte bancaire comme un autre, la règle générale est qu'en cas de succession il suive les dispositions habituelles prévues en la matière à tous comptes bancaires.

Normalement il devrait donc rentrer dans la succession.

Mais

Les Clés de la Banque (Fédération Bancaire Française)
Produit d'épargne individuel


Les livrets d'épargne réglementés (livret A, LDD, LEP, CEL...) sont clôturés de plein droit au jour du décès. Les sommes seront remises aux héritiers au règlement de la succession

A savoir

Le PEL peut être résilié ou repris (ou transformé en CEL) par un des héritiers à son seul nom, même s'il en détient déjà un. C'est le seul cas où une personne peut détenir deux PEL.

http://www.lesclesdelabanque.com/Web...3?OpenDocument
=> par exception, si le PEL n'est pas échu, il peut être repris par l'un des héritiers et ce , par exception, même si ce dernier est déjà titulaire d'un PEL antérieur.

"Repris" signifie qu'il doit continuer à assurer les versements périodiques prévus au contrat du souscripteur désormais décédé.

Par ailleurs la Cour de Cassation vient bien de confirmer que - au décès du titulaire - c'est avec raison que la banque a clôturé un PEL échu sans consulter les héritiers

Au décès du titulaire, un PEL arrivé à terme est liquidé sans consulter les héritiers

https://www.cbanque.com/forums/fil/pel-echu-et-succession.27592/page-2#post-234373

Cdt
 
Dernière modification:

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
J'ai "enfin" décidé de m'intéresser un peu plus à ma situation patrimoniale plutôt que d'entasser mes économies sur des livrets qui ne rapportent rien.
Bonjour,
Excellente résolution, vous venez de sortir la tête au dessus de la ligne de flottaison sous laquelle au moins la moitié des Français y sont englués et perdent de l'argent sur leur épargne.

je n'ai aucunes confiances dans les commerciaux des banques.
Bravo, vous avez découvert les 2 principaux facteurs de perte d'argent que subissent des millions de nos concitoyens.

Pour aller dans le sens de Paal : AV et PEA sont faits pour vous.
Je pense que vous êtes jeune. Mettez dans le PEA des titres que l'on achète, et que l'on oublie ensuite :
Air Liquide, L'Oréal, Sanofi, Total, Hermès ou LVMH dans le luxe, Danone en agro, éventuellement Pernod Ricard, Vinci dans les infrastructures, ou encore Seb dans l'électroménager... Tous des champions mondiaux dans leur secteur, souvent des entreprises familiales et/ou qui augmentent constamment le dividende versé.
Le choix de superbes entreprises à mettre dans le PEA pour du long terme ne manque pas.
Je viens d'en citer 10 ci-dessus.
 

benja1246

Membre
Un support qui rapporte du 2.5% avant fiscalité, et dans le contexte actuel, ce n'est pas une mauvaise idée ...., mais c'est si vous pouvez le continuer ....
Que voulez vous dire par "continuer" ?


La première chose à savoir c'est qu'en ouvrant un PEA, vous prenez date sur ce produit qui n'est pas en compétition avec l'assurance-vie, mais est plutôt complémentaire ...

Vous me conseilleriez donc d'investir à la fois sur une AV et un PEA ? Dans quelles proportions pour chacun d'eux ?

La seconde chose, c'est que ce produit nécessite des connaissances de base en matière boursière, ce qui conduit à choisir la bonne plateforme de passage d'ordres, et donc d'avoir commencé à exploiter ce type d'outil (très informatisé aujourd'hui ...)

Un conseil de plateforme ? [/QUOTE]
 
Dernière modification par un modérateur:

benja1246

Membre
Bonjour,



Ce n'est pas du tout certain que votre banque l'accepte.
Et, suivant la cour de cassation, elle serait dans son droit.

Il y a trois cas de figure :

1) - La donation entre vifs objet de l'alinéa 42 de la circulaire du 11 juillet 1986 relative à l'épargne-logement;.

Pour les PEL ouverts depuis le 3 mars 1982 elle n'est possible qu'au profit de personnes habilitées à bénéficier d'une cession de droits EL (= famille proche désignée de façon exhaustive par la réglementation des produits CEL et PEL).

Bien entendu elle n'est possible qu'en cas de vie du donateur.

Et comme le donateur est vivant au moment du don, la donation est possible que le PEL soit non échu ou bien échu.

2) - Le legs, objet de l'alinéa 43 de la circulaire ci-dessus.

Là encore s'il y a legs c'est qu'il y a un testament fait par le donateur au profit de son légataire et donc que ledit donateur est vivant au moment de sa rédaction/signature.

Là encore puisque le donateur est vivant, le legs est possible que le PEL soit non échu ou bien échu.

3) - PEL dans une succession en l'absence de l'un ou l'autre des deux formalités ci-dessus.

Le PEL étant un compte bancaire comme un autre, la règle générale est qu'en cas de succession il suive les dispositions habituelles prévues en la matière à tous comptes bancaires.

Normalement il devrait donc rentrer dans la succession.

Mais



=> par exception, si le PEL n'est pas échu, il peut être repris par l'un des héritiers et ce , par exception, même si ce dernier est déjà titulaire d'un PEL antérieur.

"Repris" signifie qu'il doit continuer à assurer les versements périodiques prévus au contrat du souscripteur désormais décédé.

Par ailleurs la Cour de Cassation vient bien de confirmer que - au décès du titulaire - c'est avec raison que la banque a clôturé un PEL échu sans consulter les héritiers

Au décès du titulaire, un PEL arrivé à terme est liquidé sans consulter les héritiers

https://www.cbanque.com/actu/56304/au-deces-du-titulaire-un-pel-arrive-a-terme-est-liquide-sans-consulter-les-heritiers
https://www.cbanque.com/forums/fil/pel-echu-et-succession.27592/page-2#post-234373

Cdt
Merci pour votre réponse plus que complète et précise. A priori cela semble bon puisque ma banque m'a demandé de signer la demande de transfert et que le service succession de celle de ma mère ne m'a pas indiqué avoir clôturé le PEL. Par contre le PEL ayant plus de 10 ans il me semble avoir compris qu'il ne peut plus être alimenté c'est ça ?
 

benja1246

Membre
Bonjour,
Excellente résolution, vous venez de sortir la tête au dessus de la ligne de flottaison sous laquelle au moins la moitié des Français y sont englués et perdent de l'argent sur leur épargne.


Bravo, vous avez découvert les 2 principaux facteurs de perte d'argent que subissent des millions de nos concitoyens.

Pour aller dans le sens de Paal : AV et PEA sont faits pour vous.
Je pense que vous êtes jeune. Mettez dans le PEA des titres que l'on achète, et que l'on oublie ensuite :
Air Liquide, L'Oréal, Sanofi, Total, Hermès ou LVMH dans le luxe, Danone en agro, éventuellement Pernod Ricard, Vinci dans les infrastructures, ou encore Seb dans l'électroménager... Tous des champions mondiaux dans leur secteur, souvent des entreprises familiales et/ou qui augmentent constamment le dividende versé.
Le choix de superbes entreprises à mettre dans le PEA pour du long terme ne manque pas.
Je viens d'en citer 10 ci-dessus.
Merci je vais donc partir sur une AV et un PEA . Dans quelle proportion d'après vous ?
Je vais approfondir le sujet des titres a acheter mais les titres cités ne nécessitent aucunes "compétences boursières" ? Il suffit réellement de simplement les acheter et les laisser vivre sans s'en occuper comme vous le dites ?
 

Aristide

Top contributeur
Par contre le PEL ayant plus de 10 ans il me semble avoir compris qu'il ne peut plus être alimenté c'est ça ?
Oui.
Mais votre banque ne me semble pas "au point" par rapport à la réglementation PEL; en cas de contrôle de la SFGAS l'organisme mandaté par l'Etat pour contrôler la réglementation PEL (entre autres) elle devra assumer le risque de non conformité pris.

Cdt
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Merci je vais donc partir sur une AV et un PEA . Dans quelle proportion d'après vous ?
Je dirais 20K€ PEA et 17K€ AV.

Je vais approfondir le sujet des titres a acheter mais les titres cités ne nécessitent aucunes "compétences boursières" ? Il suffit réellement de simplement les acheter et les laisser vivre sans s'en occuper comme vous le dites ?
Ils font partie de ce que l'on appelle des titres de fond de portefeuille. Libre à qui le veut de les "travailler" en renforçant quand ça baisse et en allégeant quand ça monte afin d'en diminuer le prix de revient.
L'inverse, les acheter et ne plus y toucher, est tout aussi vrai.
J'ai acheté des actions Air Liquide il y a 22 ans. Je les ai toujours : +10,5% en moyenne annuelle sur 20 ans... Et je compte les garder encore longtemps, en racheter, et même les transmettre à mes enfants!
L'Oréal, +14% en moyenne annuelle sur les 10 dernières années. Total, valeur de rendement, +7,3% en moyenne par an depuis 10 ans.
Vous pouvez répartir 20K€ sur 4 à 6 valeurs et les acheter en plusieurs fois.
Dans l'immédiat, compte-tenu des 14% de hausse de la bourse en ligne droite depuis le 1er janvier, il est préférable d'attendre un petit peu avant de tenter des achats.
Quoique!! Un titre comme Air Liquide est très régulier et assez indépendant des mouvements boursiers. Le CAC a dû perdre autour de 11% l'an dernier, Air Liquide en a gagné 5%. Par contre, le titre reste à l'écart de la hausse de ce début d'année. Il n'a gagné que 3,7% depuis le 1er janvier.
 

paal

Top contributeur
Je vais approfondir le sujet des titres à acheter mais les titres cités ne nécessitent aucune "compétence boursière" ?
La première chose à savoir, c'est que chaque titre boursier possède une référence unique que l'on appelle l'Isin, et qu'il est préférable de la connaître, au moins pour pouvoir l'intégrer dans une liste de titres à suivre ...

Ensuite, je sais bien que Poam prône ce principe à l'envie, mais je ne le partage pas, car lorsque l'on entre dans une gestion titres, il est au moins utile de savoir ce que fait l'entreprise, et quels sont ses principaux fondamentaux ....

Enfin, et si vous considérez que de consulter le cours de chaque titre une fois par trimestre, soit trop lourd, alors dans ce cas, il faut renoncer au PEA ....

Il suffit réellement de simplement les acheter et les laisser vivre sans s'en occuper comme vous le dites ?
Ensuite et si vous allez sur ABCBourse, vous avez la faculté d'entrer vos titres achetés avec les Isin dans l'une des 5 listes proposées (20 possibilités par liste) et vous pouvez simplement consulter votre liste perso, et vous aurez la cotation de votre liste de titres à tout moment, y compris lorsque les marchés sont fermés, ce que je viens de faire ....

Je vous fais un extrait de l'une de celles que j'utilise ....

Liste-01.png

Enfin, il y a le stade ultérieur, qui consiste à consulter des graphiques d'évolution sur longue période ...
Mais cela, c'est bien plus tard, et si vous le souhaitez
 
Dernière modification:
Haut