AV je n'y connais rien

#1
Bonsoir,

Je ne me suis jamais intéressée à l'AV.
Faut dire que j'étais plutôt une modeste cigale qui épargnait un petit peu mais avec des produits basiques. Pas de prise de tête, pas d'intérêt pour s'investir dans des trucs compliqués, bref pas très matérialiste.

Là j'ai vieilli et je pense à ma fille. Je crois savoir malgré mes maigres connaissances que ce serait bien pour la transmission ?
Mais quel intérêt pour un jeune d'ouvrir une AV et à plus forte raison pour un vieux, si ce n'est le souci de transmettre ? Pour un vieux riche peut-être mais pour un vieux moyen ?
Est-ce vraiment intéressant de s'y pencher quand on est classe moyenne avec un potentiel plutôt bas pour épargner, cela vaut-il la peine de se compliquer la vie ? En quoi l'AV serait-elle mieux qu'un PEL ou autre pour se constituer une petite épargne, disons jusqu'à cinquante, ou soixante mille euros ?
 

kaziklu

Contributeur régulier
#2
Bonjour,

L'aspect transmission je laisserais les autres répondre.
L'aspect comparatif avec le PEL:

Les + de l'AV par rapport au PEL:
  • un retrait partiel ne clôture par l'AV contrairement au PEL
  • accès aux unités de compte ce qui n'est pas le cas pour le PEL
  • fond euro plus performant que le 1% du PEL
  • pas de plafond contrairement au PEL

Les + du PEL par rapport à l'AV:
  • Rendement connu à l'avance
  • Aucun frais que ce soit d'entrée, de sortie ou de gestion (bien que beaucoup d'AV en ligne soient sans frais d'entrée et sortie)
 

lopali

Modérateur
Staff cBanque
#3
Bonjour,

Là j'ai vieilli et je pense à ma fille. Je crois savoir malgré mes maigres connaissances que ce serait bien pour la transmission ?
Vous pouvez transmettre à votre fille 100.000 € par parent sans qu'elle ait à payer de droits de succession. Au delà de cette somme, elle aura à en payer au fisc.

Avec l'AV, vous pouvez lui transmettre 152.500 € supplémentaires par parent et toujours exonérés de droits de succession. Ces 152.500 € doivent être des versements effectués avant les 70 ans de l'assuré.

Voilà l'intérêt de l'AV pour la succession.

Cdlt.
 

buffetophile

Modérateur
Staff cBanque
#4
Est-ce vraiment intéressant de s'y pencher quand on est classe moyenne avec un potentiel plutôt bas pour épargner, ?
comme l'a bien dit Lopali la transmission en ligne directe est de 100K€ sans droits .

sans etre riche si tu possèdes une maison d'habitation celle ci vaut elle déjà plus de 100K ?

donc le meilleur moyen de transmettre sans droits de succession est d'avoir abondé une AV ( avant les 70ans ) ce qui permet de transmettre 152 500€ en sus .

j'ajoute que si ta fille a elle meme un enfant il est possible via l'AV de leur transmettre chacun 152 500€ en franchise de droit.
 

asset

Nouveau membre
#5
Au delà de l'exonération des 152 500€ la taxation est de 20% jusqu'à environ 800 000€
A comparer aux droits de succession + frais de notaires qui font aussi facilement les 20% et plus
 
#6
Mais quel intérêt pour un jeune d'ouvrir une AV et à plus forte raison pour un vieux, si ce n'est le souci de transmettre ?
Outre l'avantage de transmission, le placement en assurance vie reste un magnifique outil d'épargne.
Avec un fonds euros au capital garanti , même si le rendement à tendance à baisser chaque année, cela reste un des meilleurs rendements d'épargne liquide en quelques jours sans risque court terme avec une fiscalité (maintenant à 30% max).
Au bout de 8 ans on peut encore optimiser cette fiscalité avec des retraits dans la limite de l'abattement (4600/9200) en ayant pas d'impôts, seulement prélèvement sociaux.
Ensuite la possibilité de dynamiser son épargne avec des unités de compte .
 

paal

Contributeur régulier
#7
Bonsoir,

Là j'ai vieilli et je pense à ma fille.
Je crois savoir malgré mes maigres connaissances que ce serait bien pour la transmission ?
Transmettre une partie de son patrimoine sans fiscalité (jusqu'à 152.500 Euros si versements effectués avant 70 ans), c'est déjà une forte raison ...

Mais quel intérêt pour un jeune d'ouvrir une AV et à plus forte raison pour un vieux, si ce n'est le souci de transmettre ?
Ensuite il y a quand même le taux de rémunération qui est probablement le plus haut que l'on puisse obtenir ...

Pour un vieux riche peut-être mais pour un vieux moyen ?
Pour un vieux qui est déjà riche, ce n'est peut-être pas fondamental !

Alors que pour un vieux moyen (qui ne roule donc pas sur l'or), tout revenu qui rapporte davantage pour un même capital placé, deviendra important ...

Est-ce vraiment intéressant de s'y pencher quand on est classe moyenne avec un potentiel plutôt bas pour épargner, cela vaut-il la peine de se compliquer la vie ?
Là je vais faire une parabole avec une voiture et un vélo ...

Est-il donc nécessaire de s'obstiner à vouloir passer son permis de conduire, alors que l'on peut très bien se déplacer en vélo, et sans permis ..

En quoi l'AV serait-elle mieux qu'un PEL ou autre pour se constituer une petite épargne, disons jusqu'à cinquante, ou soixante mille euros ?
Regardez le taux de rémunération que l'on vous propose aujourd'hui pour l'ouverture d'un PEL, et pour l'ouverture d'un contrat AV ...

Alors bien entendu, l'ouverture d'un contrat AV demande de remplir une liasse documentaire (soit sur papier), soit en ligne et là c'est plus sportif car il faut anticiper toutes les questions que l'on est susceptible de vous poser ...
 
#8
Bonjour,

Un gd merci à tous les intervenants pour toutes ces informations.
Cependant, tous les avantages mentionnés sont AVANT 70 ans et le problème est que je viens d'avoir 70 ans et que j'aurais dû me réveiller plus tôt.

Mais peut-être ne dois-je pas persister dans l'erreur si l'AV même après 70 ans et plus intéressant qu'un PEL ou CEL comme produit épargne et qu'il est plus intéressant pour la transmission.

Paal : Alors bien entendu, l'ouverture d'un contrat AV demande de remplir une liasse documentaire (soit sur papier), soit en ligne et là c'est plus sportif car il faut anticiper toutes les questions que l'on est susceptible de vous poser ...

C'est donc si compliqué ?!

Et quels seraient les pièges de l'AV dans cette complication par rapport à la simplicité d'autres épargnes qui ne cachent rien au départ ?
 

buffetophile

Modérateur
Staff cBanque
#9
C'est donc si compliqué ?!
non absolument pas .

la seule chose véritablement importante est la clause bénéficiaire . Mais si tu n'as qu'une fille ca reste relativement simple.

ensuite , bien sur il y a quelques papiers à remplir mais ca reste à la portée du 1er venu.....la preuve : j'y suis bien arrivé ;)
 

paal

Contributeur régulier
#10
Bonjour,
Un gd merci à tous les intervenants pour toutes ces informations.
Cependant, tous les avantages mentionnés sont AVANT 70 ans et le problème est que je viens d'avoir 70 ans et que j'aurais dû me réveiller plus tôt.
Si c'est surtout pour percevoir des revenus de votre épargne, cela reste un produit compétitif !

Par contre, en matière successorale, il et évident que c'est avant 70 ans que l'on acquiert un sérieux avantage ...
Pour le reste, il n'y a pas tant de différence que cela ...

Mais peut-être ne dois-je pas persister dans l'erreur si l'AV même après 70 ans et plus intéressant qu'un PEL ou CEL comme produit épargne et qu'il est plus intéressant pour la transmission.
Primo, le PEL et le CEL ne sont pas des instruments de transmission, alors que c'est le cas de l'AV ...

Secundo, et pour les primes versées après 70 ans,elle ne bénéficient que d'un abattement de 30.500 Euros, pour TOUS bénéficiaires et TOUS contrats confondus d'un même assuré, alors que pour les primes versées avant 70 ans, c'est nettement plus intéressant ; mais dans ce domaine on ne peut pas pallier ce qui aura été loupé !

Tertio, un rendement d'un fonds Euros reste actuellement bien supérieur à celui d'un PEL ou d'un CEL ; qui plus est, et en cas d'utilisation avant les 8 ans révolus du contrat, vous aurez la flat tax qui sera applicable ; mais si vous n'êtes pas imposable à l'IR, vous disposerez de la faculté d'opter pour un assujettissement d'un prochain rachat à l'IR (si vous en ressentez le besoin !)

Paal : Alors bien entendu, l'ouverture d'un contrat AV demande de remplir une liasse documentaire (soit sur papier), soit en ligne et là c'est plus sportif car il faut anticiper toutes les questions que l'on est susceptible de vous poser ...

C'est donc si compliqué ? !
Si j'ai indiqué cela, c'est parce que j'ai LU et compris le MESSAGE du titre de la file !
Et que vous n'avez probablement jamais rempli un bulletin de souscription d'AV ...

Et lorsque l'on découvre un bulletin de souscription pour la première fois, beaucoup sont relativement surpris ; j'ai eu la réaction de certains (qui le comparent à un questionnaire de police !), car on va vous demander comment est composé votre patrimoine, dans quelle tranche il se situe, etc etc ...

Et quels seraient les pièges de l'AV dans cette complication par rapport à la simplicité d'autres épargnes qui ne cachent rien au départ ?
Il n'y a pas de piège à proprement parler, mais dans une inscription en ligne, il faudra vous préparer à répondre à des questions comme :
- vos bénéficiaires en cas de décès, avec leurs nom, prénom, adresse, lieu et date de naissance ; à la limite, vous pouvez n'en indiquer qu'un seul pour commencer, et vous aurez la faculté de modifier votre clause bénéficiaire ultérieurement
- votre profil d'épargnant ou d'investisseur,
- le code Isin d'une ou plusieurs UC sur lesquels on va vous demander d'investir un certain pourcentage de vos versements (30 à 40% de ceux-ci) ...
 
Dernière modification:
Haut