Assurances-vie souscrites en janvier 2018...

#1
Bonjour
J’écris sur ce forum car je suis confronté à un dilemme. J’ai souscris le 16 janvier dernier 2 assurances-vie (une pour l’épargne et l’autre pour la retraite).
A peine ai-je souscris ces assurances-vie (plus ou moins risquées car portefeuille diversifié) que la bourse a dévissé et perdu beaucoup de valeur.
Manifestement, j’ai souscris au pire moment c’est-à-dire lorsque la bourse avait atteint des sommets historiques (janvier 2018 pour le Dow Jones) et suivi par une chutes brutales des marchés. Je savais que des fluctuations étaient possibles mais je ne pensais pas que cela arriverait aussi tôt et je regrette mon placement.
Comme je suis dans les 30 jours qui suivent la souscription, j’ai la possibilité de renoncer à ces contrats.
D’après vous, est-il judicieux de renoncer maintenant même si ces assurances-vie sont prévues sur du moyen et long terme ?
Je vous remercie d’avance pour vos conseils.
 
#4
Bonsoir,
Euh... comment dire...
Effectivement, si votre sensibilité au risque se situe à 2.5%, il faut renoncer aux UC... Les fluctuations seront très souvent plus importantes...
 

buffetophile

Modérateur
Staff cBanque
#5
ok donc en valeur absolue il n'y a rien de catastrophique .

sur les UC il y aura forcément des hausses et parfois des baisses . l'idéal étant d'investir lorsque le cours est bas , c'est peut être le moment d'abonder .

une baisse de ce niveau peut se récupérer assez aisément .
 

poam5356

Modérateur
Staff cBanque
#6
Oui, une si petite baisse n'est qu'une respiration de marché.
Malgré tout, si Didou75 peut sortir sans aucune pénalité, pourquoi pas.
Cependant, les UC ont été acquises et devront être revendues... ici à perte.
Sortir du contrat dans les 30 jours, OK, mais comment ça se passe avec les pertes sur les fonds?
L'assureur n'est pas philanthrope! Est-ce qu'il prend pour sa pomme la MV?
De plus, combien de temps faut-il pour dénouer le contrat?
Il est bien possible que les UC soient alors positives!!
Se posera l'éternel dilemme (que nous avons tous) pour Didou75 de faire un choix sur ce qu'il doit faire :
Souscrire à nouveau et profiter cette fois-ci de meilleures conditions de marché?
Le problème sera toujours le même, les conditions sont-elles optimales pour investir en UC??
Personne ne peut le dire.
Dans ces conditions, pour éviter le casse-tête, le meilleur placement sera le livret A.
 
#7
Quand j'ai ouvert ma dernière AV (en 09/2018), le versement initial a été mis d'office en fonds en euros pendant les 30 jours et investis automatiquement après le délai de renonciation selon les UC que j'avais demandées.
J'avais cru comprendre que c'était la procédure habituelle désormais.
 
#9
Il est vrai que j'ai réagi après la publication des baisses importantes des bourses et je n'ai même pas pensé regarder les chiffres de mes assurances-vie avant que vous me le demandiez. 2% est effectivement peu et vos remarques ont été les bienvenues.
Ce n'est pas vraiment la peur d'une perte qui me fait réagir. J'ai juste l'impression d'arriver trop tôt (3 semaines trop tôt) ou trop tard (2 ans trop tard) sur ces placements et je regrette un peu dans ce sens-là. D'autant que pour répondre à poam5356, en renonçant dans les 30 jours, je récupèrerais l'intégralité des sommes investies selon les conditions légales. L'idée étant même de rouvrir les mêmes AV aux conditions d'aujourd'hui. Mais est-ce que j'y gagnerais vraiment beaucoup ?
 
#10
Quand j'ai ouvert ma dernière AV (en 09/2018), le versement initial a été mis d'office en fonds en euros pendant les 30 jours et investis automatiquement après le délai de renonciation selon les UC que j'avais demandées.
J'avais cru comprendre que c'était la procédure habituelle désormais.
Si je comprends bien cette remarque, cela voudrait dire que les pertes à ce jour sont faibles parce que tout a été placé sur des fonds en euros ?
Et qu'à partir du 16 février, tout va être réparti sur les UC que j'avais choisies ? Auquel cas je serais gagnant sachant qu'une partie se trouve sur des fonds en actions (d'où l'inquiétude vis-à-vis de la chute boursière intervenue les semaines précédentes) ?
 
Haut