Assurance vie fonctionnement, Fortuneo SCPI

#1
Hello tout le monde,

Je suis tombé sur ce sujet que je n'ai pas encore fini de lire : https://www.cbanque.com/forums/fil/que-penser-de-cette-offre-de-credit-personnel.28646/
Même s'il date un peu il me semble intéressant.
En gros il y a actuellement des offres de crédit personnel notamment chez Boursorama à un taux inférieur à 1%. Par il me semble pas avoir vu le crédit maximal que l'on peut contracter. Apparemment c'est sans justificatif, mais bon il faut ouvrir un compte chez eux et donc fournir les fiches de paies. C'est un peu un justificatif.
Mais je ne sais pas s'il faut héberger nos salaires chez Boursorama en cas de crédit.
Est ce judicieux comme l'a demandé la personne en 2016 sur le sujet cité précédemment de contracter un emprunt par exemple 75k€ (il me semble que cela soit le maximum mais je n'en suis plus très sûre) pour ensuite l'investir dans une AV, SCPI voir des actions stables type Air Liquide, LVMH ou encore Axa.
Je planche plus pour une répartition entre ces différents actifs. Qu'en pensez vous ? Je me dis que c'est tout bénéf vu que le rendement apporté par tous (si on exclut le risque qui est censé être faible) quand on compare le tôt d’intérêt ) 0.97% avec les rendements 2% de l'AVn 4 voir 5% pour les SCPI/Actions.

Quand on contracte ce genre d'emprunt, nous pouvons les intérêts de notre net imposable chaque année n'est ce pas ? Ou est ce réserver seulement au crédit immobilier ?

L'AV est similaire au PEA, c'est une enveloppe fiscal. J'ai ouvert mon AV cette année. On est bien d'accord qu'en cas de soucis, je pourrais toujours sortir la somme pour rembourser mon emprunt sans que cela clôture mon AV (comparé au PEA où il faut 5 ans) ?
Mais si je fais cela on est bien d'accord qu'il n'y aura pas d'imposition ni de PS à payer étant donné que je ne retire qu'une partie de la somme que j'ai versé et non pas mes PV ?

Concernant les SCPI dans une AV, Fortuneo ne verse que 85% des dividendes mais j'ai dû mal à comparer cela avec d'autres assurances pour savoir si c'est trop ou peu ... Car on perd certes 15% mais on gagne côté impôts ....

Les SCPI chez Fortuneo sont les suivantes :
SCPI chez Fortuneo.PNG
Ils parlent de performance mais j'en déduis qu'il s'agit surement du rendement. Performance étant plus lié à la PV de la part non ?
Enfin quand ils citent un rendement de 4.23% par exemple pour Primopierre, il faut encore qu'on retire les frais de gestion n'est ce pas ?
Lequels me conseillerez vous Buffeto ? Vaut mieux passer notre tour et prendre du Corum en direct ?
Merci encore pour vos retours et merci de m'avoir lu.
 
Dernière modification:

cedricmr

Contributeur régulier
#2
Bonsoir,
Précision sur l'offre de crédit personnel Bourso : il n'y a pas de justificatif d'utilisation à fournir Mais il faut fournir des justificatifs de solvabilité.
 

buffetophile

Modérateur
Staff cBanque
#3
les crédits non affectés sont en général limités en montants .
par contre les intérêts de ces crédits ne seront jamais déductibles en cas d'investissement dans une SCPI ( puisque non affectés ).

évidement emprunter à 1% pour investir sur un support qui va rapporter 4 ou5% est une bonne idée .
cependant il faut etre capable d'assumer les mensualités du crédit , donc acheter des actions à crédit me parait quand meme super risqué .

concernant la liste des SCPI que je pourrais conseiller il me semble l'avoir déjà fait dans un autre post la semaine dernière
 

buffetophile

Modérateur
Staff cBanque
#4
. Performance étant plus lié à la PV de la part non ?
non la PV dans une SCPi ne pourra exister qu'à très long terme

Enfin quand ils citent un rendement de 4.23% par exemple pour Primopierre, il faut encore qu'on retire les frais de gestion n'est ce pas ?
non pas de frais de gestion en sus ...par contre de l'IR et des PS :cool:

Vaut mieux passer notre tour et prendre du Corum en direct ?
oui mais ....à crédit
 
#5
Etendu merci beaucoup Buffeto et Cedric.
Pas de SCPI dans une AV donc. Par contre pouvez vous expliquer ce qu'est un crédit "affecté" ?
Il faut que ce crédit pour une raison particulière ? Immobilier seulement ?
 

Aristide

Top contributeur
#6
Bonjour,

En matière de crédits à la consommation il y a d'une part les prêts personnels non affectés c'est-à dire sans préciser un objet à financer ni sans avoir à fournir de justificatifs de l'emploi des fonds au financement effectif dudit objet.

Et, d'autre part, il y a les crédits "liés/affectés/causés" pour lesquels, au contraire, l'offre/contrat de prêt doit préciser l'objet du prêt et des justificatifs de l'emploi réel des fonds doivent être fournis.

Mais à cette notion est aussi attachée le principe juridique "d'interdépendance des contrats" c'est à dire que si le crédit est refusé, l'acte d'achat l'est aussi et, inversement, si pour une raison ou pour une autre l'achat ne peut être réellement effectué le contrat de crédit devient immédiatement caduc.

En crédits immobiliers l'objet à financer doit être mentionné dans l'offre/contrat de prêt et des justificatifs doivent également être produits.

Et, outre l'interdépendance "crédit/acquisition", il y a aussi une certaine interdépendance entre les divers crédits qui, éventuellement, participent au même plan de financement.

Cdt
 
#9
Et donc concrètement, dans quelle logique de placement ou d'investissement utilisez-vous ces crédits à la consommation à bas coût ?
Je suis encore en train de lire le fil dédié cité plus haut même s'il date.
Apparemment il est interdit de financer des choses comme l'AV, SCPI ou investissement bourse. Après je ne sais pas s'il y a des contrôles ou si des gens l'ont fait.

Je pensais mettre une partie en AV pour la sécurité (30%), et le reste soit en SCPI (50%) ou bourse (bourse en fonction des opportunités disons 20%).

Avez vous déjà utilisé ce genre de crédit pour autre chose que la consommation ?
Car vu le faible taux 0.9X%, je me dis que c'est tout bénéfique vu que les SCPI, AV, bourse ont un meilleur rendement et qu'on pouvait rembourser par anticipation. Mais je ne sais pas ce qu'on risque, ni le pourcentage de malchance de se faire pincer ....
 

rémois

Contributeur régulier
#10
Je planche plus pour une répartition entre ces différents actifs. Qu'en pensez vous ? Je me dis que c'est tout bénéf vu que le rendement apporté par tous (si on exclut le risque qui est censé être faible) quand on compare le tôt d’intérêt ) 0.97% avec les rendements 2% de l'AVn 4 voir 5% pour les SCPI/Actions.
Ce n'est pas aussi simple et ça peut éventuellement être "tout bénèf", mais pas forcément.:)

Déjà, "2% de l'AV"... pour cette année (2018), ce sera moins et l'année prochaine, encore moins probablement.
Et 2%, c'est brut. Il faut bien sûr retirer les PS et la fiscalité pour avoir le rendement net qui devient donc déjà moins juteux... et l'écart emprunt/rendement espéré moins grand.

Et, pour les actions, "4-5%"... ça reste aléatoire et une espérance de gain... et le risque n'est pas "censé être faible".;), surtout pour l'année à venir, AMHA.
 
Haut