Assurance contre les loyers impayés : réelle utilité et limites ?

#1
Bonjour à tous :

Dans le cadre d'un bien mis en location, on me parle d'une assurance d'environ 3 % du loyer permettant de se prémunir contre les défaillances du locataire. Néanmoins, j'entends tout et son contraire à ce sujet.

L'un de vous peut-il m'éclairer ? Merci d'avance
 

paal

Top contributeur
#2
Bonjour à tous :
Dans le cadre d'un bien mis en location, on me parle d'une assurance d'environ 3 % du loyer permettant de se prémunir contre les défaillances du locataire.
Néanmoins, j'entends tout et son contraire à ce sujet.
En ma qualité de bailleur, j'utilise assez régulièrement ce type de contrat d'assurance, surtout pour les logements d'une certaine importance, et donc d'un loyer plus important ...

C'est pour moi, la meilleure solution, même si elle me coûte en fait quelque chose, mais si cela ne représente que 10 ou 12 jours de loyer perdu (c'est effectivement de l'ordre de 3% l'an ...)

Enfin, et pour les limites, dans le cas d'un contrat, vous allez avoir des juristes qui vont s'occuper du dossier, et comme leur intérêt ce sera d'indemniser au minimum possible, il vont faire ce qu'il faut pour faire accélérer les procédures, et obtenir l'expulsion du locataire indélicat ....

J'ai un cas du genre, avec le dernier locataire de mon voisin d'en face, où c'est l'huissier qui dispose des clefs, le locataire d'en face ayant laissé du mobilier à l'intérieur d'un appart dont il aura été expulsé ....

Entré début septembre 2017, expulsé le 4 avril 2018 .....

L'un de vous peut-il m'éclairer ? Merci d'avance
Comme bailleur, vous avez donc le choix, soit de demander à vos candidats locataires de vous présenter un garant, soit d'avoir recours à une assurance type loyers impayés ...

La faiblesse d'une caution par un tiers, c'est d'une part que vous aurez parfois du mal à vérifier les documents de revenus présentés (sauf un avis d'imposition), mais surtout, vous n'avez aucune notion des engagements que ce garant aura sur ses revenus, et vous n'aurez pas trop de latitude d'aller les lui demander, surtout que souvent vous n'allez même pas la rencontrer cette personne ....

Imaginez un instant que ce garant ait souscrit des emprunts, alors qu'elle se trouvait en situation d'avoir de bons revenus au moment de la souscription, puis qu'ensuite ses revenus aient baissé à la suite d'une péripétie de nature professionnelle .....

Je vous laisse envisager la suite ....
 
Dernière modification:

moietmoi

Top contributeur
#3
Bonjour,
si il s'agit d'un bien neuf en véfa, l'assurance, carence et vacances locatives, au moins pour la première année est à mon avis importante, car un programme immobilier comprenant plusieurs biens, il y a au début une offre de location en surabondance, le tri des candidats locataires et plus difficiles;
Si vous louez par une agence, la majorité ne prendront que avec assurance ou caution;
Si vous avez du temps à consacrer à la location, l'assurance se discute...
 
#4
Merci à vous ! Effectivement, à la réflexion, le garant peut lui aussi avoir de ces "accidents de la vie" qui le rendraient incapable de se substituer au locataire défaillant.

Donc, assur
 
#5
... je disais : assurance perte de loyers vous paraît la meilleure solution. Je suppose que toutes les grandes compagnies en fournissent, et sont toute peu ou prou équivalentes ?

Merci encore, bonne soirée.
 
#6
Je découvre avec du retard ce sujet
Il ne faut pas mélanger les assurances proposées par les agences immobilières qui ne sont pas toujours performante avec ce que l'on peut trouver soit même .
Je ne suis pas ici pour faire de la publicité , mais il faut savoir que je connais un type d'assurance à 3 % ,qui en plus permet d'éliminer certains locataires , qui est remarquable de par son efficacité où dans deux cas bien précis le propriétaire n'a pas perdu un seul centime
Je ne doute pas aussi que l'on en trouve d'autres qui laissent à désirer
 
#7
Je découvre avec du retard ce sujet
Il ne faut pas mélanger les assurances proposées par les agences immobilières qui ne sont pas toujours performante avec ce que l'on peut trouver soit même .
Je ne suis pas ici pour faire de la publicité , mais il faut savoir que je connais un type d'assurance à 3 % ,qui en plus permet d'éliminer certains locataires , qui est remarquable de par son efficacité où dans deux cas bien précis le propriétaire n'a pas perdu un seul centime
Je ne doute pas aussi que l'on en trouve d'autres qui laissent à désirer
Vous ne pouvez bien sûr pas donner de noms positifs, mais peut-être celles à NE PAS choisir ? ou est-ce que cela revient au même ?
 
#8
Pour poursuivre, je m'aperçois que les compagnies qui fournissent ce service exigent que le locataire dispose de TROIS FOIS le montant du loyer ? Est-ce que toutes le font ? Cela m'oblige à un certain "tri", alors que mon feeling m'aurait encline à des choix moins drastiques...
 

paal

Top contributeur
#9
Pour poursuivre, je m'aperçois que les compagnies qui fournissent ce service exigent que le locataire dispose de TROIS FOIS le montant du loyer ? Est-ce que toutes le font ?
Oui, c'est souvent le cas de nombre de contrats de cette nature, et je considère que c'est sain ...
Alors bien entendu, cela élimine les candidats dits cas sociaux, et je continue de me servir de cette disposition ; lorsqu'un candidat locataire se présente, je lui indique deux choses :
- la première, c'est que je souscris ce type de contrat pour l'ensemble de mes locataires;
- la seconde, c'est qu'avant l'entrée dans les lieux, il sera nécessaire de façon préalable que la compagnie valide son dossier ; pas d'agrément pas d'entrée dans les lieux ...

Et je vous assure que cela éloigne d'emblée tous les candidats qui avaient prévu dans leur tête d'interrompre leurs versements après 6 ou 8 mois de comportement acceptable ....

Cela m'oblige à un certain "tri", alors que mon feeling m'aurait encline à des choix moins drastiques...
Depuis que j'utilise de type de contrat, il m'est parfois arrivé de me faire l'avocat du ou des candidats en face de la compagnie, et il est arrivé que l'on trouve avec la compagnie, une solution qui soit viable ; mais c'est en fait assez rare, et cela ne couvre que des situations très spécifiques ....
 
Haut