Arnaque sur personne handicapée

Prolapsus

Contributeur régulier
ce contrat d'AV investi en obligation, connaissez vous la date d'échéance du contrat ? Et quelle proportion représente ces 6000 euros par rapport au reste de son épargne ?

Le seul risque c'est le décès de votre soeur avant l'échéance du contrat et le risque de sortir des oblig en moins values. Sinon la prise de risque est somme toute limitée sur ce contrat. Je ne trouve pas ça spécialement incohérent si votre soeur a 50 ans, une épargne monétaire d'environ 15 à 20 000 euros et pas de besoin de financement lourds à moyen terme.
 

itachi

Membre
Certains contrats présentent également une Garantie Plancher (Vous récupérez au minimum le capital initial) avec en sus une majoration du capital. Essayez également de regarder les conditions générales du contrat d'assurance vie avant d'entamer une procédure.

Pouvez vous directement nous donner le nom de l'obligation? Cela sera plus facile de cerner les risques liés à cet investissement.
 

Vanille95

Contributeur régulier
Moi, j’ai un peu de mal à comprendre le sens de ce débat… peut-être parce que je ne suis pas une pro des AV en obligations. ;)

Quand on connaît le niveau de rémunération des personnes qui travaillent en CAT, on ne se pose même pas la question de savoir quel est le contenu de l’AV ; on se dit qu’il faut faire simple et le plus liquide possible.
Il faut penser que cette personne court le risque de se retrouver seule un jour (après le décès de ses parents) et il faut souhaiter que sa sœur puisse s’occuper d’elle encore longtemps.

Les contrats dont on sort en y laissant des plumes ne sont pas adaptés à une telle situation.

Ajoutons à cela que la souscriptrice n’est probablement pas en capacité de mesurer la portée et les incidences d’un tel investissement et que les parents de cette personne ne sont pas non plus titulaires d’un DESS de finance de marchés.

Vendre un produit financier à une personne qui n’est pas en mesure d’en comprendre les modalités de fonctionnement est déjà très grave ; si on ajoute à cela que cette personne est handicapée reconnue, on a la certitude que le conseiller n’a pas fait son travail d’investigation correctement (cf. document de la FBF sur cette question ).

Même si, juridiquement, l’abus de faiblesse ne semble pas caractérisé, je ne suis pas certaine que toute la procédure prévue en cas de souscription ait été respectée.

Cette histoire me fait penser à celle d’une femme âgée que je connais qui avait ouvert un crédit renouvelable… afin d'obtenir des fonds pour souscrire à une AV. Grâce à la ténacité de ceux qui ont aidé cette personne, les 2 contrats ont été annulés, la dame a été remboursée et le conseiller de la banque est maintenant affilié… au Pôle emploi.
 

vivien

Contributeur régulier
Bonjour;

J'ai été volontairement hors limite, j'ai sans doute eu tort et je m'en excuse,
Je trouve que c'est un peu facile d'adresser "volontairement" à une personne des propos plus que désobligeants et de jeter le doute sur sa probité et dire après "je m'excuse" (pour information on doit dire ou écrire excusez moi ou veuillez m'excuser, mais pas "je m'excuse").
Il n'était pas utile non plus de minimiser l'erreur en écrivant : "sans doute", il aurait été plus simple de dire j'ai fait une erreur.

Sur un plan général, je pense que ce type de propos nuit à la qualité du forum et c'est bien dommage.

Slts.
 

buffetophile

Modérateur
Staff MoneyVox
Sur un plan général, je pense que ce type de propos nuit à la qualité du forum et c'est bien dommage.

.
nous en avons pris bonne note et Prolapsus à fait amende honorable ....

ego te absolvo....:ange:

merci à tous les intervenants de , désormais , se recentrer sur la question initiale
 

pimpan16

Membre
Bonsoir à tous,
Je me reconnecte ce soir et trouve tous vos messages. Merci. Et comme le post de Vivien ou celui de Vanille95 m’ont rassurée ! je me suis demandée si on ne me prenait pas pour le bourreau de ma sœur ! Non, je n’attends pas après son assurance-vie pour vivre ni m’enrichir. J’essaie de « sauver les meubles » pour elle, c’est tout et en usant de beaucoup de diplomatie à l’égard de mon papa qui a commis quelques erreurs de gestion. Difficile de vieillir, surtout quand on a accompagné toute sa vie une personne handicapée. Par contre, j’ai pris en compte toutes vos remarques qui seront autant d’arguments que me présentera probablement le banquier quand je le rencontrerai. Et à ce titre, même si certaines observations n’ont pas toujours été faites avec « délicatesse », elles me seront utiles. Car cette assurance-vie n’est pas l’unique volet. Elle a aussi un PEA dont je préfère même pas parler !!
 
Haut