Hello Bank!

Arnaque à la carte bancaire

TOTO_35

Membre
Bonjour,

Pour ce qui me concerne, tout a commencé le 14 mars 2019, avec du fishing.
Ma carte était soit-disant bloquée (selon le mail frauduleux) en raison d'une activité inhabituelle sur mon compte.
Il se trouve HELAS qu'il y avait bien eu, les jours précédents, une activité inhabituelle sur mon compte (dont j'étais à l'origine)
Bref, je suis tombé dans le panneau ... Je me suis immédiatement rendu compte que je venais de tomber dans le piège.
Je me suis immédiatement rendu à mon bureau de Poste (je suis à la Banque Postale)
La guichetière, à qui j'ai raconté ma mésaventure, m'a demandé ma carte, a consulté son écran et m'a assuré que ma carte n'était pas bloquée.
Elle m'a conseillé, toutefois, d'adresser un mail à mon centre financier MAIS n'a pas mis ma carte en opposition... !!
De retour à mon domicile, j'ai adressé un mail à mon centre financier (le 14 mars, à 11h52)
Un SMS contenant un code - à saisir pour valider un achat de 1175,49 € sur internet - a été envoyé sur mon téléphone mobile le 14 mars, à 11h58, puis un 2è SMS contenant un nouveau code - à saisir pour valider un achat de 109,81 € sur internet - a été envoyé le 14 mars, à 14 h 43.
Je donne les montants après conversion en euros, car ceux-ci étaient, en réalité, exprimés en BTH (baths thaïlandais)
N'ayant rien commandé, j'ai pris connaissance de ces codes plusieurs jours après ....
J'ai constitué un dossier de contestation complet que j'ai adressé à la Banque Postale (à Lille).
Celle-ci a mis 1 mois et 1/2 pour m'apporter la réponse suivante :
Elle m'a remboursé la somme de 109,81 €, au motif que « cette opération n’a pas été sécurisée par la retranscription d’un code reçu par SMS sur votre téléphone portable » alors que ce code se trouve encore sur mon téléphone, et que je leur ai envoyé dans un mail (le 10 mai) en pièce jointe.
Quant à la somme de 1175,49 €, ils m'accusent d'avoir saisi le code, ou de l'avoir divulgué ... !!
Donc, ils ne veulent pas me la rembourser.
On trouve partout sur Internet, aujourd'hui, des articles disant qu'il y a bien longtemps que les hackers ont trouvé l'astuce pour intercepter ces SMS, mais la Banque Postale n'est pas à la recherche de la vérité. Ce qu'elle veut, c'est ne pas payer !!!
j'ai adressé un courrier au service Recours, dans lequel je n'ai pas caché mon intention d'aller en justice, s'ils s'obstinent dans leur refus.
Pour l'instant, j'attends une réponse.
Merci à ceux (celles) qui auraient des conseils à me donner.
 

Triaslau

Contributeur régulier
bonjour,

Pour moi il y a une grosse faute de devoir de conseil car vous vous êtes rendu en agence et votre carte n’a même pas été mise en opposition malgré votre mésaventure.... dommage que la banque ne se souviendra pas de votre visite. La « banque » postale dans toute sa splendeur.
 

TOTO_35

Membre
Bonjour,

Effectivement, dans sa réponse du 03 mai, comme dans celle du 15, elle passe sous silence toute la partie immergée de l'iceberg qui la conduirait au remboursement de cette somme.
Mais je me suis chargé d'en parler dans mon courrier adressé au service Recours.
Merci pour votre réponse.
 

paal

Top contributeur
Bonjour,
....
Mais je me suis chargé d'en parler dans mon courrier adressé au service Recours.
Merci pour votre réponse.
Il va très probablement falloir vous préparer à saisir le Médiateur postal, et il serait bon bon de le signaler dans votre lettre au service dit Recours ....

Mais après cette mésaventure qui peut arriver à tout le monde et dans toute banque, il vaut mieux faire opposition à la carte, même si on ne vous le propose pas ....
 

TOTO_35

Membre
Bonjour,

Merci pour votre réponse.
S'agissant de mettre immédiatement la carte bancaire en opposition (même si on ne me le propose pas), je pense être guéri pour le restant de mes jours....
Sinon, je n'ai pas parlé de médiateur dans mon recours étant donné que ledit service Recours est à même de trancher en ma faveur (au moins en principe) ; sinon, ce service n'a pas lieu d'être. Autant passer directement à la case "médiateur" ...
Il y a une deuxième raison : tenter une médiation c'est accepter - d'entrée de jeu - un arrangement à l'amiable ; autrement dit un compromis (quelque chose comme 50/50), en partant du principe que c'est toujours mieux que rien ...
Moi, je n'ai rien à me reprocher ; je n'ai, personnellement, saisi aucun code et je ne vois pas pourquoi je devrais endosser la moitié des torts.
Donc, je vais voir ce qu'en pense UFC Que choisir, mais il est possible que je saute la case "médiateur", pour aller directement à la case "justice". En dessous de 4000 €, un avocat n'est pas obligatoire ; donc je ne vois pas pourquoi je m'en priverais (d'autant que, dans cette affaire, l'attitude de la Banque Postale est totalement incohérente)
Merci en tout cas, de vous être intéressé à mon cas ; n'hésitez pas à me prodiguer vos conseils;
Cordialement.
 

Tomas466

Contributeur régulier
Le médiateur d'une banque est en charge de médiation entre clients et services mais pas dans le sens que vous l'entendez. C'est simplement une étape dans la chaine de traitement de réclamation d'un client qui est typiquement :

- le commercial conseiller et/ou le directeur de l'agence
- à défaut d'entente le service réclamation de la banque
- à défaut d'entente le médiateur de la banque
- à défaut d'entente la justice

Ne saisissez pas directement le médiateur : si vous ne pouvez pas prouver que vous avez tenté de régler le problème à l'amiable avec l'agence puis le service réclamation il pourra décliner le dossier. Davantage d'infos ici.

J'ai personnellement eu à monter jusqu'au niveau médiateur pour deux difficultés et la décision m'a été 100% favorable dans les deux cas. Les banques ont suivi les propositions de remboursement sans rechigner (et sans compromis), leur faute ayant été clairement établie.
 

TOTO_35

Membre
Merci pour votre réponse et vos précieux conseils.
Effectivement, je ne voyais pas le médiateur sous cet angle ...
S'agissant de la Banque Postale, il n'y a pas d'agence comme dans une "vraie" banque !!
Tout se passe à distance (Lille pour l'envoi du dossier de contestation, Limoges pour le traitement de ce dossier, Paris pour le service Recours ...).
Jusqu'ici, j'ai respecté la chaîne prouvant que j'ai tenté de régler le problème "à l'amiable, mais sans compromis".
En fait, j'ai demandé le remboursement intégral.
En tout cas, merci pour votre intervention ; je vais suivre vos conseils et saisir le médiateur si je n'obtiens pas gain de cause auprès du service Recours.
Cordialement.
 

TOTO_35

Membre
J'ai clos mon post alors que j'avais une question à vous poser ; veuillez m'en excuser.
Cette question est la suivante : étant donné que je bénéficiais d'une autorisation de découvert de 700 €, est-ce normal que la banque ait autorisé ces deux achats, lesquels ont généré sur mon compte un découvert de 1158,21 € ? N'y a-t-il pas là, une faute supplémentaire de la banque ?
Je vous remercie.
 

Tomas466

Contributeur régulier
Si vous en arrivez à la case "courrier au médiateur", ce qui est probablement la prochaine étape compte tenu de ce que vous mentionnez plus haut, il vous faudra être factuel et décrire précisément l'enchaînement des faits. Vous pourrez alors rappeler que la banque a validé une opération qui dépasse votre autorisation de découvert (et que cela a sans doute entraîné des frais... dont vous réclamez le remboursement). Tout fait montrant que la banque n'a pas respecté les limites qu'elle fixe elle-même est à détailler et sera à même de faire pencher le dossier en votre faveur.
 

TOTO_35

Membre
Merci pour vos conseils que je n'hésite pas à qualifier, de nouveau, de précieux.
Je crois que je viens de trouver le "détail qui tue" ... !
L'achat, objet du litige, a été réglé en bahts thaïlandais.
Sachant que cette devise ne vaut rien (1 THB = 0,028054 €) quel pays - en dehors de la Thaïlande - et quel site marchand - en dehors d'un site thaïlandais - accepteraient d'être réglés en baths thaïlandais ?
Même un smartphone acheté directement sur un site chinois, on va vous demander de le régler dans une devise forte (dollar, euro, livre sterling, franc suisse). A plus forte raison si ce site s'appelle AMAZON, CDISCOUNT, EBAY, etc.
Cet achat a donc, nécessairement été effectué sur un site thaï (à charge pour la Banque Postale de me prouver le contraire).
Or, sur mon relevé de compte (de la Banque Postale) il ressort qu'il s'agit d'un produit Samsung, acheté sur le site de samsung.com
Qand vous allez sur le moteur de recherche de Google et que vous tapez : " samsung.com + thaïlande" vous tombez sur des sites qui, pour commander un article, nécessitent non seulement de maîtriser la langue Thaï, mais également d'en comprendre l'alphabet .... (voir pièce jointe)
Or, d'après mes recherches, mes ascendants sont bretons depuis 1478 ... ! (avant, je ne sais pas).
CQFD !
Cordialement.
 

Pièces jointes

Haut