ADP, FDJ, Engie... vos stratégies boursier.

trickster

Contributeur régulier
Hello,

Comme vous le savez déjà ADP, FDJ, Engie vont se faire privatiser. L'état vend donc ses bijoux de famille pour alimenter le fameux fond de rupture.
Selon vous quels stratégies allez vous adopter ?
Pour la FDJ, on ne peut rien anticiper mais pour Engie et ADP ?
ADP d'après ce que j'ai lu a un bénéfice en effet, il est propriétaire du foncier. Mais il peut y avoir un soucis lors de la privatisation, en effet l'état actionnaire majoritaire les concessions à vie ne posaient pas de problème mais cela pourrait être remis en question si la privatisation avait lieu car cela va à l'encontre des lois Européennes.

En ce qui concerne les privatisations (cessions) précédentes, nous pouvons également cité celui de Safran. L'état a enregistré une jolie plus valu sur cet actif.
Donc la question que je me pose est la suivante ; lors d'un désengagement de l'état, le titre s'apprécie-t-il automatiquement ? Et pourquoi cet appréciation ? Cela serait dû aux restrictions qu'impose l'état au niveau de la gouvernance qui nuit à la productivité de l'entreprise ? L'état a l'image d'un organisme qui offre une garantie quand même !
Car on remarque également un légère progression des cours d'Engie et ADP.
Donc vaut-il mieux y rentrer maintenant ? Car la tendance est à la hausse après tout.
 

buffetophile

Modérateur
Staff cBanque
pour ces valeurs je n'ai aucune idée .

par contre j'ai pas mal participé aux "privatisations " de la fin du 20eme siècle ( france telecom , cnp , thomson etc....)
on ne peut pas dire que ce fut une réussite pour moi . mais sans doute était ce parce que ce furent mes débuts en bourse et que j'ai commis à ce moment les erreurs des débutants .
 

paal

Top contributeur
Par contre j'ai pas mal participé aux "privatisations " de la fin du 20eme siècle ( france telecom , cnp , thomson etc....)
on ne peut pas dire que ce fut une réussite pour moi . mais sans doute était ce parce que ce furent mes débuts en bourse et que j'ai commis à ce moment les erreurs des débutants .
J'ai également participé aux premières privatisations, puis j'ai observé comment les choses se passaient dans les semaines qui auront suivi ces introductions en bourse ....

Et j'ai très rapidement compris qu'il était préférable de procéder à des acquisitions une fois l'introduction réalisée et la période d'euphorie collective passée ; et cela aura permis de faire des économies dès le premier achat ...
 

flo1810

Contributeur
Concernant la FDJ, je trouve qu'investir dans cette entreprise s'avérera très risqué. Le secteur demeurera, je pense, très réglementé, et très taxé. Et j'imagine assez facilement l'État ajouter des règles et des taxes une fois qu'il ne sera plus actionnaire majoritaire.

Qui plus est, un changement de majorité, et hop : après durcissement des taxes, renationalisation au rabais. :confused:
 

Maju

Membre
Exemple avec la privatisation d'ADP. Prévue par la loi Pacte, un référendum d'initiative partagée a été lancé par plus de 200 parlementaire contre cette privatisation.
Le Conseil constitutionnel a 1 mois pour se prononcer sur la légalité de la demande. Tout porte à croire qu'elle est légale. A partir de là, une période de 9 mois s'ouvre pour permettre de recueillir le minimum de signatures nécessaire pour organiser une consultation des 2 chambres qui durera 6 mois....
Bref, la privatisation d'ADP ne se fera sans doute pas avant 16 à 18 mois.
Il y a fort à penser que cette partie de la loi Pacte sera mise de côté jusqu'à la fin de la procédure.
N'ayant pas trouvé de fil consacré à ADP je me permets de relancer celui-ci.

ADP semble dans la tourmente suite à la validation par le Conseil Constitutionnel du RIP : perte de 15% en deux jours, augmentation drastique des volumes (x5) lors de cette baisse. Ce décrochage représente-t-il seulement la part de spéculation dans le titre en vue de la privatisation ?

Le titre semble inscrit dans un canal baissier. La question maintenant est de savoir si un jeu dans ce canal est possible ou le décrochage va s'accentuer ?

On peut noter un range support interessant entre 158-160 qui a joué son rôle 6 fois depuis janvier 2018, risque-t-il de devenir résistance ?

tvc_55aa922c185bb87632306688239d68d1.png

Certains indices techniques (stochastique et RSI) indiquent des conditions favorables d'entrée sur le titre bien que le cours évolue sous ses MM. N'ayant pas participé à l'engouement lié à la spéculation je suis néanmoins ce titre à la recherche d'un éventuel timing d'entrée.

Voilà pour mes petites questions sur le titre que je vous partage.

Affaire à suivre demain lors de l'Assemblée Générale ..
 

poam5356

Modérateur
Staff cBanque
ADP semble dans la tourmente suite à la validation par le Conseil Constitutionnel du RIP : perte de 15% en deux jours, augmentation drastique des volumes (x5) lors de cette baisse. Ce décrochage représente-t-il seulement la part de spéculation dans le titre en vue de la privatisation ?
Les + hauts sur 200€ représentaient la prime spéculative sur anticipations de privatisation.
On revient sur les fondamentaux... 50€ plus bas.
C'est dire ce que préfigure le retour de la spéculation si les événements font que la privatisation redeviendra possible. Un point à se rappeler au cours des 12 mois à venir.

PER de 25, le titre est à son prix.
Plusieurs bureaux d'analyses, UBS ou Morgan Stanley, ont d'ailleurs revu à 150€ le prix de l'action.

Le titre semble inscrit dans un canal baissier. La question maintenant est de savoir si un jeu dans ce canal est possible ou le décrochage va s'accentuer ?
Sauf grosse crise économique impactant l'ensemble des valeurs, je vois assez mal le cours d'ADP continuer à baisser. Il est simplement revenu à son prix.


Certains indices techniques (stochastique et RSI) indiquent des conditions favorables d'entrée sur le titre bien que le cours évolue sous ses MM. N'ayant pas participé à l'engouement lié à la spéculation je suis néanmoins ce titre à la recherche d'un éventuel timing d'entrée.
En journalier, on est largement en survente. Sans doute un rebond technique suite à une baisse de 30€ depuis les 180€ d'il y a quelques jours.

Avec un peu de recul, en UT hebdo :

4631

On est, effectivement, dans un canal de consolidation après plus de 100% de hausse en moins de 3 ans.
RSI et stochastiques ont encore un peu de marge avant d'arriver en survente.
Il y a un support sur 150€.
Les cours n'en sont pas très loin.
On est dans une période plutôt propice à une consolidation générale des marchés.
Si je voulais entrer sur le titre, je pense que je me fixerais ce niveau de 150 pour commencer à constituer ma ligne, et à renforcer si un excès baissier avait ensuite lieu.
ADP est un beau dossier. Et il y a l'éventuelle prime spéculative et guise de cerise sur le gâteau lorsque le dossier de la privatisation reviendra sur la table.
 

paal

Top contributeur
Je n'ai pas encore le réflexe de prendre du recul en UT hebdo .. merci pour votre retour !
Se souvenir de la règle des différentes espaces de temps d'Alexandre Elder ...
- le clapot de bord de mer, et sa transposition en cotation quotidienne
- la vague, et sa transposition en cotation hebdomadaire (5 jours cotés par semaine)
- la marée, et sa transposition en cotation mensuelle (de 4 à 5 semaines par mois ...)

Et on l'applique à un titre que j'aime bien (Essilor au hasard), cela donne

En quotidien4632

En hebdomadaire4633

En mensuel4634
 
Dernière modification:

lopali

Modérateur
Staff cBanque
N'ayant pas trouvé de fil consacré à ADP je me permets de relancer celui-ci.
Une discussion a été créée avec les messages #5, 6 et 7 de celle-ci :
 
Haut