Achat à découvert avec PEA ? (lol)

Xrayy

Nouveau membre
#1
Bonjour,

J'ai un PEA à la banquepostale.
J'ai effectué un achat sur un titre avant hier qui a dépassé le montant de mes liquidités, c'est la première fois, d'habitude on me bloque l'ordre en stipulant que la couverture est insuffisante.
Le lendemain, la banque m'appelle pour me demander de payer la différence en rajoutant des liquidés sur le compte courant !

Ca alors !

Je savais qu'il était possible d'acheter à découvert avec un compte titre, mais un PEA ! Donc je me suis engueulé violemment avec le responsable bourse de la banque car il ne connaissait vraisemblablement pas la réponse, et me renvoyait systématiquement sur la fameuse convention.
La dame m'a parlé d'une erreur de liste, lui, n'a parlé de rien, si ce n'est lire la convention, je me suis emporté. Ok.

J'ai contacté la banque de France ainsi que l'AMF me disant aussi de lire la convention pour voir si tel est le cas, le cas échéant, faire un recours.

Et que lis-je dans la convention ?

. Le compte espèces PEA ne peut pas être débiteur et ne
peut pas porter intérêt. En cas d'insuffisance de provision, le complément
est prélevé sur le Compte Courant Postal associé sauf dans le cas
particulier du PEA ouvert depuis plus de 8 ans et ayant fait l'objet d'un
retrait partiel


Qu'est-ce que c'est que ce charabia ? Il est vraiment possible d'acheter à découvert avec un PEA ? Si tel est le cas, pourquoi, j'ai toujours eu un refus à chaque fois que je dépassais le montant disponible ?
 

paal

Top contributeur
#3
Bonjour,
D'habitude on me bloque l'ordre en stipulant que la couverture est insuffisante.
Le lendemain, la banque m'appelle pour me demander de payer la différence en rajoutant des liquidés sur le compte courant !
Ca alors ! Je savais qu'il était possible d'acheter à découvert avec un compte titre, mais un PEA !
Vous avez donc de fait, un compte de liquidités à découvert sur un PEA (quelle qu'en soit la raison), ce qui est irrégulier ...

Le gestionnaire de votre PEA dispose donc de deux possibilités :
- soit vous assurez rapidement un règlement pour régulariser cette situation, et revenir à un compte de liquidités positif,
- soit il va vendre tout ou partie de votre achat de titres aux conditions du marché, et il dispose de ce droit en cas d'insuffisance de couverture ...

Donc je me suis engueulé violemment avec le responsable bourse de la banque car il ne connaissait vraisemblablement pas la réponse, et me renvoyait systématiquement sur la fameuse convention.Ok.
Primo, vous ne savez pas du tout ce que votre correspondant connaît ou non !
Secundo, vous m'apparaissez franchement gonflé de lui sortir des noms d'oiseau, alors que c'est vous qui êtes dans l'erreur ...

A mon humble avis, vous ne vous êtes probablement pas fait un ami, et je n'ose prédire ce que deviendra votre PEA, et surtout comment il fonctionnera à l'avenir ; à mon avi, et pour le moins, vous allez devoir montrer patte blanche !

La dame m'a parlé d'une erreur de liste, lui, n'a parlé de rien, si ce n'est lire la convention, je me suis emporté. Ok.
Vous vous êtes emporté, alors que vous n'aviez aucunement raison ...

J'ai contacté la banque de France ainsi que l'AMF me disant aussi de lire la convention pour voir si tel est le cas, le cas échéant, faire un recours.


Et que lis-je dans la convention ?

. Le compte espèces PEA ne peut pas être débiteur et ne peut pas porter intérêt.

Rappelez-nous un peu qui a passé un ordre dont l'exécution dépassait la valeur du compte de disponibilités ?

Dans le PEA vous ne disposez pas non plus d'un effet de levier, comme il est possible sur un compte titres (mais sous condition de disposer de la couverture suffisante)

En cas d'insuffisance de provision, le complément est prélevé sur le Compte Courant Postal associé sauf dans le cas particulier du PEA ouvert depuis plus de 8 ans et ayant fait l'objet d'un
retrait partiel
A défaut que le Compte courant postal dispose de la provision nécessaire, le gestionnaire est en droit de céder le nombre de titres nécessaire au défaut de provision du compte de liquidités.

Qu'est-ce que c'est que ce charabia ?
Ce n'est aucunement du charabia ; c'est juste que vous ne comprenez probablement pas ce que vous lisez ...

Il est vraiment possible d'acheter à découvert avec un PEA ?
Si tel est le cas, pourquoi, j'ai toujours eu un refus à chaque fois que je dépassais le montant disponible ?
Acheter à découvert (en réalité sans couverture suffisante) n'est pas permis par la règle du PEA ; c'était quel type d'ordre ? A cours limité ? Au prix de marché ?

Lorsque précédemment l'ordre se trouvait refusé, le gestionnaire faisait correctement son travail de surveillance de la couverture des ordres transmis, vérification normalement effectuée avant validation ...

Il semble y avoir eu un loupé dans le processus de validation de votre dernier ordre ; il n'en résulte pas moins que l'initiative de placer cet ordre (qui aurait dû se trouver refoulé), n'est pas le fait du gestionnaire ...
 
Dernière modification:

poam5356

Modérateur
Staff cBanque
#4
. Le compte espèces PEA ne peut pas être débiteur et ne
peut pas porter intérêt. En cas d'insuffisance de provision, le complément
est prélevé sur le Compte Courant Postal associé sauf dans le cas
particulier du PEA ouvert depuis plus de 8 ans et ayant fait l'objet d'un
retrait partiel


Qu'est-ce que c'est que ce charabia ? Il est vraiment possible d'acheter à découvert avec un PEA ? Si tel est le cas, pourquoi, j'ai toujours eu un refus à chaque fois que je dépassais le montant disponible ?
Comme il a été dit dans les réponses qui vous ont été données : Il n'est pas possible d'acheter à découvert dans un PEA.
Dans le cas que vous citez, ce n'est pas un achat à découvert, seulement une fraction de la somme nécessaire à l'achat qui manque. Ce n'est pas pareil.
Dans la logique, si logique il peut y avoir, un garde-fou devrait exister lorsque vous saisissez votre ordre en comparant le montant prévisible de l'achat avec le montant disponible sur votre compte espèce.

Ce que dit le charabia auquel vous faites référence, c'est que la somme manquante sera prélevée sur le compte postal associé à votre PEA... Sauf si votre PEA a plus de 8 ans et a fait l'objet d'au moins 1 retrait. parce que, tout retrait dans un PEA de plus de 8 ans interdit ensuite d'y redéposer de l'argent.

C'est tout.
Alimentez votre compte liquidités, c'est le plus simple. Et tout rentrera dans l'ordre.
 

Xrayy

Nouveau membre
#5
Bon, quand je disais que je m'étais emporté, c'était un peu fort, mais la discussion que j'ai eue avec le banquier ne m'apportait aucune réponse claire.
Pourquoi, est-ce qu'il a été possible d'acheter à découvert un titre alors qu'habituellement j'ai un refus ? Oui, il m'arrive de mettre des montants qui dépassent à peine de quelques euros la couverture disponible, mais je ne m'inquiète jamais car je sais qu'un refus peut arriver, et par conséquent, j'ajuste l'ordre d'achat. Je l'ai probablement fait des centaines de fois.
Mais cette fois, il n'y a eu aucun blocage à ce niveau-là pourquoi ?
Ensuite, l'autre question auquel je n'ai aucune réponse, c'est comment ce fait-il qu'ils puissent se servir directement sur le CC pour alimenter un PEA ? Dans ce cas, quelle différence avec un compte titre ? Un PEA n'est-il pas limité au compte espèce du dit PEA ?
J'ai oublié de préciser que c'était un ordre au marché. Mais y a un autre détail aussi, quand j'ai passé l'ordre, le titre était suspendu, pas à la demande de la société, mais dû à un nombre élevé de transactions. Est-ce un bug technique qui pourrait expliquer ça ? Vous reconnaissez qu'il y a eu un loupé donc ?

La convention est claire, et ça m'a surpris justement, mais y'a des défaillances qui me paraissent évidentes quant à la gestion des ordres de bourse.

Cordialement
 
Dernière modification:

paal

Top contributeur
#6
Bon, quand je disais que je m'étais emporté, c'était un peu fort, mais la discussion que j'ai eue avec le banquier ne m'apportait aucune réponse claire.
Oui, toujours est-il que votre conversation était tout sauf calme et élégante, et que pour atténuer vos propos, vous vous êtes quand même bel et bien pris le chou ...

Pourquoi, est-ce qu'il a été possible d'acheter à découvert un titre alors qu'habituellement j'ai un refus ?
Votre ordre aura été victime d'une suspension de cotation ; cela arrive, même si ce n'est pas tous les jours ...

Oui, il m'arrive de mettre des montants qui dépassent à peine de quelques euros la couverture disponible, mais je ne m'inquiète jamais car je sais qu'un refus peut arriver, et par conséquent, j'ajuste l'ordre d'achat. Je l'ai probablement fait des centaines de fois.
Votre gestionnaire est bien gentil avec vous ...

Mais vous avez une curieuse façon de fixer vos quantités de titres contenus dans un ordre ; et il ne me viendrait pas à l'idée d'exposer mon compte de liquidité à un éventuel ou potentiel découvert, surtout de façon répétitive ...

Mais cette fois, il n'y a eu aucun blocage à ce niveau-là pourquoi ?
Oui, parce que titre cotait moins avant la suspension qui aura eu lieu juste avant la validation, et davantage lorsque le titre aura repris sa cotation ; et comme vous n'étiez probablement pas seul à passer un ordre de ce type, vous aurez du faire la queue, car c'est alors dans l'ordre d'arrivée des ordres !

Mai ça, c'est le jeu normal de la bourse ...

Ensuite, l'autre question à laquelle je n'ai aucune réponse, c'est comment ce fait-il qu'ils puissent se servir directement sur le CC pour alimenter un PEA ?
Simplement que vous avez dû signer cette fameuse convention, et qu'elle prévoit que le gestionnaire puisse se servir en cas de défaillance de liquidité ; raison pour laquelle, il ne vous aura d'ailleurs parlé QUE DE CA !

Dans ce cas, quelle différence avec un compte titre ?
Juste un tout petit détail :cool: , mais qui peut présenter une certaine importante en cette période de loi de finances ; les plus-values nettes après 5 années d'âge du PEA sont EXONÉRÉES d'IR ....

Un PEA n'est-il pas limité au compte espèce du dit PEA ?
Je ne comprends pas ce que vous voulez dire ...

S'il y a une limitation sur le PEA, c'est dans le cumul des versements effectués ...
Il passent tous au départ par le compte de liquidités, dont le montant se trouve investi sur un certain nombre de titres éligibles.

Lorsque ce cumul se trouve atteint (150 KE), et si vous voulez vous intéresser à une valeur que vous n'avez pas encore, il vous faudra que le compte de liquidité dispose d'un montant suffisant pour que l'ordre que vous passerez puisse se trouver exécuté, au besoin en cédant tout ou partie de titres précédemment acquis.

J'ai oublié de préciser que c'était un ordre au marché. Mais y a un autre détail aussi, quand j'ai passé l'ordre, le titre était suspendu, pas à la demande de la société, mais dû à un nombre élevé de transactions.
Et c'est du type d'ordre que VOUS avez choisi que vient la situation ....

Exemple, vous passez un ordre de 100 titres à 20 Euros, et au moment du passage de l'ordre vous disposez de 2.100 Euros sur votre compte de liquidités ; vous avez à cet instant T un compte de liquidité d'un montant instantané supérieur à votre ordre (mais à cours de marché ...; instable par nature donc !) ; vous passez l'ordre le lundi avec une validité fin de semaine (le vendredi soir), et cet ordre se trouve donc validé !

Sauf que dans l'après-midi, sauf qu'au moment de l'arrivée de votre ordre sur le marché, ile titre est suspendu car il y aura du rififi sur le titre, et le cours reprendra plus tard ; lorsque la cotation reprend elle passe ainsi brutalement de 20 à 23 euros, et il clôture à 23.80 à 17:00 ; nous sommes mercredi soir et l'ordre aura été exécuté en prenant la queue des ordres de même type après son arrivée sur le marché, le votre été à 22.50 ; votre ordre qui valait 2.000 au moment du passage d'ordre, conduit maintenant à une acquisition pour 2.250 plus les frais, alors que vous n'aviez que 2.100 de disponible quelques temps auparavant ...

Vous êtes maintenant débiteur sur votre compte de liquidité, mais cela est dû au type d'ordre que vous aurez choisi et passé, et le responsable de cela c'est VOUS et pas une prétendue défaillance de votre gestionnaire comme vous semblez le croire ...

Est-ce un bug technique qui pourrait expliquer ça ?
Non, un plus ou moins courte phase d'effervescence sur un titre ne sera pas qualifiée de bug ...

Vous reconnaissez qu'il y a eu un loupé donc ?
Je ne peux rien reconnaître du tout, puisque je ne connaissais rien des conditions dans lesquelles vous aviez passé l'ordre, ni de l'évolution du titre intraday dudit titre ...

Maintenant que vous indiquez qu'il s'agit d'un titre qui aura fait l'objet d'une suspension de cotation, c'est un motif qui justifie une telle situation ; mais aucun bug dans ce type de situation ; et encore, reste à savoir s'il s'agit d'un qui présente un volume et une liquidité suffisante, pour que l'on puisse se hasarder à passer des ordres au prix de marché ...

Il faut savoir qu'il y a des petits malins qui s'ingénient à provoquer des remous sur des titres peu actifs


La convention est claire, et ça m'a surpris justement, mais y'a des défaillances qui me paraissent évidentes quant à la gestion des ordres de bourse.
Cordialement
 
Dernière modification:

Xrayy

Nouveau membre
#7
Oui, toujours est-il que votre conversation était tout sauf calme et élégante, et que pour atténuer vos propos, vous vous êtes quand même bel et bien pris le chou ...
Désolé de le dire, mais ça, vous n'en savez strictement rien.

Ensuite, j'apprécie l'effort que vous avez de répondre à mes interrogations, mais vous ne répondez pas à mes questions, ou alors, vous citez mes messages hors de leur contexte pour répondre à côté.

Je n'ai signé aucune "convention", et il ne devrait y avoir aucun potentiel de découvert dans un PEA. Découvert bancaire, pas de levier, hein.
Vous n'avez pas compris mon message avec la différence du compte titre. Il est évident que je connais les différences en terme de fiscalité, pourquoi en aurais-je ouvert un sinon ?
Il était question ici des modes de versement !
Mon PEA est directement amputé de son compte espèce. Vous ouvrez un PEA, vous effectuez des versements et vous avez un compte espèce dans le PEA d'un certain montant que vous ne devez pas dépasser en théorie. Contrairement au compte titre dont les liquidités sont directement liés au montant de ce qui se trouve dans le CC.
Un PEA ne devrait faire l'objet d'opérations que dans le strict cadre du montant de la couverture. D'où mes interrogations.
Ensuite, vous n'avez pas compris - ou vous ne voulez pas comprendre - ma question sur les "limites". Je ne parlais pas des limites de versements pardi ! olàlàlà. Pas limit in the sky mais limite de limiter à un horizon fini ou spatial. Trêve de plaisanterie. :cool:

Cette "convention" n'est ni plus ni moins qu'un moyen fallacieux d'obliger les clients à faire des virements vers leur PEA pour faire payer leur dysfonctionnement.
Il s'agit d'une erreur qui n'aurait jamais dû être commise, pas la mienne. C'est leur travail de veiller à ce que le montant soit DISPONIBLE avant de valider une transaction, à quoi servirait tout ces frais sinon ?
Pour finir, obliger le client à céder ses titres, pire, se servir directement sur le CC n'est rien d'autre que de l'extorsion de fond.

LBP ? A éviter.

Bonne route
 

paal

Top contributeur
#8
Un PEA ne devrait faire l'objet d'opérations que dans le strict cadre du montant de la couverture. D'où mes interrogations.
.....
Ensuite, vous n'avez pas compris - ou vous ne voulez pas comprendre - ma question sur les "limites".
Perso, j'ai tenté de faire l'effort de vous apporter un éclairage, sur ce que je comprenais des éléments incomplets que vous présentiez ...

La chose que je retiens, c'est que vous semblez tenter en permanence (puisque vous indiquez le faire très souvent), de passer des ordres qui dépassent SOUVENT le montant des possibilités financières de votre compte de liquidités, et de le faire sciemment !

En fait c'est comme si, replacé dans une situation de conduite routière, vous saviez qu'il est interdit de franchir une ligne continue, mais que vous le faites quand même en attendant qu'un agent des forces de l'ordre vous notifie que vous n'avez pas le droit de le faire ...

Vous allez même au delà, en leur reprochant de ne pas le faire de façon permanente et suffisante ...

C'est leur travail de veiller à ce que le montant soit DISPONIBLE avant de valider une transaction, à quoi servirait tout ces frais sinon ?
Et en plus vous persistez sur ce point de façon surprenante ...

Pour finir, obliger le client à céder ses titres, pire, se servir directement sur le CC n'est rien d'autre que de l'extorsion de fond.
C'est bien ce que fait un policier non, lorsqu'il vous inflige un PV pour infraction ?

Et même lorsque vous contestez un procès verbal pour infraction, on vous demande de régler l'amende, et si cela ne suffisait pas, on peut même vous adresser ce que l'on appelle un avis à tiers détenteur, au cas où vous oublierez de régler ce que vous devez ...

Il est certain que ce n'est pas à cet endroit que j'irais placer quelques noisettes, pour les placer en bourse sur un CTO ou un PEA !

Pas de souci, la mienne ne se trouve pas pavée d'infractions au règlement ...

Et pour conclure, je crois bien que tout (ou presque) aura été écrit !
 
Dernière modification:
#10
BOnjour


Hormis votre problème qui vous à fait ouvrir le sujet,


Je remercie ceux qui ont pris la peine de donner un maximum d'informations que j'ai pris plaisir à lire !

Maintenant je comprends mieux pourquoi mon broker m'oblige lui à conserver une marge de manœuvre importante (pour moi) quand au solde des liquidités du PEA, car contrairement à vous je n'ai pas de compte courant affilié à mon PEA sur lequel il peut prélever la différence,


Par contre je constate que j'ai aussi cette limite même quand il s'agit d'un ordre à cours limité, ce qui d'après vos exemple ne devrait pas être le cas,

Cordialement
 
Haut