Crédit immobilier : ce que cachent les taux records des courtiers

crédit immobilier
© aytuncoylum - Fotolia.com

0,77%, 0,66% et même 0,55% sur 20 ans, les courtiers immobiliers mettent en avant, et c’est de bonne guerre, les meilleurs taux que leur réseau parvient à négocier. Mais, qui peut emprunter aussi peu cher ?

A mesure que les taux immobiliers baissent, la communication des courtiers devient de plus en plus offensive. « Oui, des taux à des niveaux incroyablement bas peuvent encore chuter… et c’est le cas pour ce mois d’octobre », s’exclamait ainsi Empruntis dans son baromètre du 7 octobre. Et, malgré les premières remontées de taux constatées, l’enthousiasme de ce courtier reste inchangé : « Rien de dramatique, les emprunteurs peuvent toujours compter sur un emprunt sur 20 ans dès 0,66% ! ». L’exaltation est aussi de rigueur chez la concurrence. « Credixia parvient à proposer un prêt immobilier au taux fixe hors assurance à 0,35% sur 10 ans », assurait ainsi en septembre cet intermédiaire. Début octobre, Vousfinancer constatait aussi « de nouveaux records à 0,35% sur 12 ans, 0,43% sur 17 ans, 0,55% sur 20 ans et 0,85% sur 25 ans ».

Des emprunteurs au profil atypique

Ces conditions de financement interpellent. Les taux atteignent certes des plus bas historiques, mais pas à ce point... Selon, l’Observatoire du Crédit Logement/CSA, dont l’étude mensuelle sert de référence, le taux d’intérêt moyen reste au-dessus de 1% : 1,18%, en septembre, toutes durées confondues, 1,08% sur 20 ans ou encore 1,33% sur 25 ans. D’où viennent donc les chiffres mis en avant par les courtiers ? Ou plutôt, qui se cache derrière ces crédits immobiliers à faire pâlir d’envie les futurs acquéreurs ? Réponse : des clients fortunés, couplant très haut niveau de revenus et épargne très conséquente.

Illustration chez Vousfinancer, qui vient de publier son étude sur « les chouchous des banques ». Le prêt à 0,55% sur 20 ans, mentionné plus haut, a ainsi été consenti à un couple de quinquagénaires, cadres supérieurs, disposant d’un apport de 200 000 euros et gagnant à deux 15 000 euros par mois. Des revenus qui positionnent ce couple dans les 1 à 2% des Français salariés les mieux rémunérés. Autre exemple, même diagnostic ! En octobre, deux co-emprunteurs, âgés de 40 ans, ont contracté un crédit à 0,58% sur 20 ans. Mais, à taux record, profil record ! Et pour cause, les revenus mensuels de ce couple atteignent 20 000 euros et leur apport personnel quelque 100 00 euros. Pas monsieur (et madame) tout le monde donc.

Il arrive que quelques profils plus standards se glissent dans le haut du panier. A l’image de cette personne de 55 ans avec 2 enfants à charge, sans apport et gagnant 2 000 euros par mois, qui a obtenu un crédit à 0,95% sur 20 ans. Un profil moyen donc. Mais, en y regardant de plus près, pas dénué d’atouts pour une banque. Son contrat de travail, d’abord : cette emprunteuse a le statut de fonctionnaire. Ensuite, la somme empruntée était faible. Cette quinquagénaire a demandé un emprunt de 90 000 euros, soit près de 2 fois moins que le prêt moyen (170 000 euros), selon une récente étude de l'ACPR, le gendarme des banques.

Voir les taux des prêts immobiliers

Partager cet article :

© cbanque.com / MoneyVox / MEF / Octobre 2019

Commentaires

Soyez le premier à réagir à cette actualité !

Ajouter un commentaire

Me prévenir en cas de nouveau commentaire