Crédit Foncier : les employés transférés au sein du groupe BPCE au 1er avril 2019

  • Par
Crédit Foncier
© BL / cBanque 2015

« Le 1er avril 2019, le transfert des employés du Crédit Foncier vers les autres entités du groupe sera effectif », précise BPCE dans ses résultats annuels 2018. La fin de la production de prêts prend elle fin ce vendredi 15 février.

Le 26 juin dernier, le groupe BPCE a officialisé un « projet d’intégration des activités et équipes du Crédit Foncier » au sein des autres entités du groupe. L’établissement de crédit spécialisé n’était plus jugé suffisamment « compétitif » dans le marché actuel. Initialement, l’enseigne Crédit Foncier devait cesser d’octroyer des prêts immobiliers en janvier 2019. Finalement, c’est ce 15 février que la production s’arrête selon Les Echos : « Il n’y a pas d'arrêt brutal », nuance la communication du groupe dans le quotidien économique. « Les partenaires du Crédit Foncier seront mis en relation avec les autres entités du groupe jusqu'au 1er avril ».

L’autre échéance importante est donc fixée au 1er avril, présentée comme « une étape majeure dans la mise en œuvre du projet » dans les résultats annuels 2018 de BPCE. C’est au 1er avril que le transfert des équipes doit être « effectif », lançant ainsi concrètement « l’intégration des activités et expertises » dans les réseaux Banque Populaire et Caisse d’Epargne. Les spécificités du Crédit Foncier seront ainsi réparties dans différentes entités. Par exemple, l’activité « copropriété et bailleur » de l’établissement spécialisé sera repris au 1er avril par la Caisse d’Epargne Ile-de-France selon Le Particulier.

Une provision de 334 millions d’euros pour la restructuration

Cette semaine, le Crédit Foncier a lui aussi présenté ses résultats annuels 2018. Dans son communiqué de presse, l’établissement confirme la mise en œuvre de son « nouveau schéma industriel » au 1er avril 2019, sans toutefois livrer de plus amples détails sur les entités où seront transférées ses équipes. Comme indiqué par BPCE dès juin 2018, l’activité financement des particuliers intègre les réseaux Banque Populaire et Caisse d’Epargne, tout comme l’activité logement social, et le financement des projets et infrastructures intègre Natixis. Le Crédit Foncier confirme aussi dans ses résultats 2018 que son fonctionnement sera recentré sur la gestion des « crédits existants », en assurant ainsi la gestion extinctive de son activité. A l’image des engagements pris par BPCE en juin dernier, le Crédit Foncier précise que « ce projet vise prioritairement à repositionner dans les entités du groupe BPCE les collaborateurs du Crédit Foncier concernés par le transfert d’activité et dont le poste a été supprimé », en ajoutant : « subsidiairement à accompagner financièrement les mobilités externes ».

La disparition de l’enseigne Crédit Foncier a un coût : la « mise en œuvre » de cette restructuration se traduit par « la comptabilisation sur l’exercice 2018 d’une provision » de « 334 millions d’euros », précise le communiqué du Crédit Foncier, qui affiche dans ce document un produit net bancaire (PNB) 2018 en légère hausse (+1,1%) par rapport à 2017, à 561 millions d'euros.

Lire aussi : Quel avenir pour les emprunteurs du Crédit Foncier ?

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Février 2019