Crédit immobilier : Les Républicains veulent plus de droits pour les emprunteurs

Assemblée nationale
© rh2010 - Fotolia.com

Une vingtaine de députés LR ont déposé une proposition de loi axée sur les produits bancaires, une large partie du texte étant consacrée au prêt immobilier. Cette proposition a toutefois peu de chances d’aboutir.

Le député LR Daniel Fasquelle et une vingtaine de députés du même groupe ont déposé un texte « visant à assurer la loyauté et une information claire au consommateur en matière de produits bancaires, financiers et de financements participatifs ». Au chapitre : l’assurance emprunteur, l’information sur les frais bancaires, la mobilité bancaire des emprunteurs, ou encore l’offre spécifique pour les clients financièrement fragiles.

Le fil rouge de ce texte déposé le 17 octobre à l’Assemblée est clairement l’idée de favoriser la concurrence bancaire pour les particuliers souscrivant ou remboursant un crédit immobilier. Les députés LR cherchent par exemple à clarifier les cas où les banques ne peuvent pas facturer d’indemnités de remboursement anticipé. Les parlementaires souhaitent aussi clarifier les conditions permettant de changer d’assurance de prêt immobilier, notamment en harmonisant la date d’échéance des contrats. Ils s’attaquent aussi à la contrainte de domiciliation de revenus dans la banque prêteuse, en proposant d’annuler cette clause en cas de souscription d'un nouveau prêt dans une autre banque.

Emanant d’un groupe parlementaire d’opposition, cette proposition de loi a peu de chances d’aboutir. Le texte a été renvoyé à la commission des finances, ce qui permettra a minima de lancer le débat sur ces thématiques.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL avec Marie de BEAUDRAP / Octobre 2018

Commentaires

Me prévenir en cas de nouveau commentaire
Publié le 28 octobre 2018 à 17h57 - #1pipoux
  • Homme
  • Albi
  • 55 ans

Je ne comprend même pas qu'on ne puisse pas changer de banque à cause d'un prêt immobilier en cours. Mais que fait l'Europe et le conseil de la concurrence les lobby bancaires (macronistes auraient-ils encore frappé) ? Pour moins c'est anti-concurrentiel et donc condamnable. Chez Boursorama on peut ouvrir un compte avec CB sans domicilier son salaire et même obtenir un prêt immo.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?

Ajouter un commentaire