Crowdfunding : Edukys mise sur le prêt étudiant

Edukys

Quelques mois après Studylink, une nouvelle plateforme de financement participatif se lance sur le prêt étudiant participatif : Edukys. Un site qui s’adresse aux étudiants exclus du prêt bancaire.

Caution absente ou insuffisante ? Taux d’endettement trop élevé ? Edukys annonce lancer sa plateforme de prêt étudiant participatif pour les emprunteurs ne parvenant pas à convaincre un établissement bancaire. « L'analyse des dossiers se base principalement sur le mérite et le potentiel de l’étudiant », affirme Pierre Loup, fondateur d’Edukys, dans le communiqué. « Notre objectif est d'apporter une solution qui s’adapte aux situations personnelles, quelles qu’elles soient. »

Côté investisseurs-prêteurs, Edukys met en avant un « investissement à fort impact social » et « un rendement jusqu’à 7% ». Sur ce point, Edukys prend le contrepied de Studylink, créé cet été, dont le fondateur Jérémy Ruet affirmait en interview qu’il « ne faut pas espérer des taux de 7% à 8% comme sur les plateformes de prêt aux PME ». D'autres plateformes de crowdfunding s'étaient déjà positionnées sur le financement étudiant, mais sur le principe du don ou du prêt sans intérêt.

Un « fonds de protection » pour les prêteurs

Edukys annonce par ailleurs avoir mis en place un « fonds de protection » pour « compenser tout ou partie des partes en capital du prêteur » (1), en cas de non remboursement de la part de l’étudiant. Selon les conditions générales disponibles sur le site, la plateforme finance son activité grâce à des frais de dossier (4,50% TTC du montant du prêt) et une commission mensuelle (2), les deux étant « à la charge de l’emprunteur ».

La plateforme annonce par ailleurs mettre en place une « communauté d’entraide » afin d’accompagner les étudiants lors de leur entrée dans la vie active.

(1) La plateforme précise : sous réserve de « somme disponible dans le compte séquestre au moment de la perte ». (2) Egal à 0,042% TTC du capital restant dû, prélevée sur les échéances mensuelles.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Octobre 2016