Le crédit à la consommation réussit son meilleur trimestre depuis 2011

euros et ticket de caisse
© Unclesam - Fotolia.com

Avec une progression moyenne de la production de 7,1% entre mai et juillet, le crédit à la consommation a réussi son meilleur trimestre depuis mars 2011. Il confirme ainsi son redressement, toujours porté par le succès de la location avec option d’achat (LOA), mais reste loin de ses pics historiques.

+46,8% entre juillet 2014 et juillet 2015 : les opérations de LOA continuent d’afficher un impressionnant taux de croissance, mis en évidence par les statistiques mensuelles de l’Association française des sociétés financières (ASF) (1). En un an, sa production est passée de 311 à 457 millions d’euros. Et sans surprise, les achats d’automobiles neuves en représentent l’essentiel (388 millions). La LOA confirme ainsi qu’elle est devenue, et d’assez loin, le premier mode de financement des achats de voitures neuves. Sur ce segment particulier, le crédit affecté classique n’a en effet réussi en juillet qu’une production de 261 millions d’euros, même total qu’en juillet 2014.

L’insolent succès de la LOA continue plus généralement à masquer une certaine mollesse du marché du crédit conso. Certes, l’activité globale des établissements spécialisés a progressé sur un an de 5,1%. Mais près de 90% de cette croissance est le fait de la location avec option d'achat.

Le crédit affecté rattrape le renouvelable

D’autres types de crédits souffrent toujours. Le crédit renouvelable en premier lieu : en juillet, sa production a encore décliné de 3% sur un an, et de 5% si l’on prend en compte les sept premiers mois de 2015. Avec une production de 908 millions d’euros en juillet, le « revolving » se situe nettement derrière les prêts personnels (1,17 milliard d’euros, en hausse de 1,5%) et de peu devant les crédits affectés (849 millions d’euros, +3,6%). Cette dernière catégorie bénéficie en effet du dynamisme des financements d’automobiles d’occasion (257 millions d’euros, +7,3%).

Au final, la production de nouveaux crédits à la consommation, très affectée par la crise économique, « se redresse mais demeure très [dégradée] », note l’ASF. Un chiffre le montre : sur les douze derniers mois, les établissements spécialisées ont distribué 35,7 milliards d’euros de nouveaux crédits. Une « production cumulée (…) inférieure de plus de 9 milliards d’euros (soit -20,7%) au point haut atteint en septembre 2008 ».

(1) L’ASF regroupe 290 établissements spécialisés dans le crédit. En matière de crédit conso, ses adhérents représentent plus de 50% de l’encours global des établissements de crédits en France, et la quasi-totalité des opérations de crédits renouvelables.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Septembre 2015