Taux immobiliers : les banques font encore des efforts sur les durées longues

Contrat de location
© fotodesignjeggde - Fotolia.com

En août, le coût des crédits immobiliers restent spectaculairement bas mais globalement stables, avec des taux fixes minimum sur 20 ans allant de 2,50% à 2,65% selon les villes, note Meilleurtaux dans son point mensuel sur le pouvoir d’achat immobilier. Seuls les prêts immobiliers sur 25 ans bénéficient encore d’efforts supplémentaires des banques.

Meilleurtaux a ainsi noté dans plusieurs villes (Paris, Marseille, Montpellier) des « baisses allant jusqu’à 0,15 [point] » sur cette durée. Le delta des taux minimum obtenus par le courtier spécialisé sur 25 ans va ainsi de 2,83% (à Toulouse et Bordeaux) à 3,05% (à Paris, Nice, Montpellier, Marseille ou Strasbourg). « Ce phénomène de baisses observées sur les durées longues confirme que les banques cherchent réellement à séduire les jeunes et notamment les primo-accédants grâce à des offres exceptionnelles désormais inférieures à 3% », commente avec optimisme Maël Bernier, la directrice de la communication de Meilleurtaux.

Petit regain de pouvoir d’achat à Lille

Pas de grands bouleversements non plus de la hiérarchie parmi les 10 principales villes françaises. Strasbourg reste la ville la plus accueillante pour les acheteurs. Le pouvoir d’achat immobilier, calculé par Meilleurtaux en croisant ses données avec les prix relevés par le site internet seloger.com, y atteint 82 m2 pour une mensualité de 1.000 euros par mois. La capitale alsacienne devance toujours Marseille (78 m2) et Toulouse (77 m2).

Seul changement : le gain d’une place (6e) et de 3 m2 de pouvoir d’achat de Lille (64 m2) « lié à une baisse des prix ». A l’inverse, Bordeaux perd 2 m2 et passe à la 7e place.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Août 2014