BforBank

Carte bancaire : comment choisir entre Classic, Gold et Infinite ?

Cartes bancaires en gros plan
© sumire8 - Fotolia.com

Plus que des moyens de paiement, les cartes bancaires sont aussi des signes extérieurs de richesses et un sésame vers des assurances renforcées et de services annexes. Le point sur les différences entre les différentes gammes de cartes, pour éclairer le choix.

Multicolores, dorées, argentées, noires, etc. : en matière de cartes bancaires, il y a en pour tous les goûts… et pour toutes les bourses ! La gamme de prix des cartes bancaires Mastercard et Visa est en effet très étendue, d’une quarantaine d’euros par an pour une carte standard à plus de 300 euros pour les modèles plus prestigieux. Sans compter les banques en ligne qui, pour la plupart, les fournissent gratuitement à leurs clients.

Mais, outre l’apparence et la dimension statutaire des cartes premium, qu’est-ce qui justifie ces écarts de prix ? Qu’est-ce qui différencie une carte standard d’une Gold ou d’une Infinite ? Voici quelques éléments de distinction, pour faire son choix de manière éclairée et éviter de payer pour des services qui ne seront pas utiles.

Cartes bancaires internationales : les gammes Visa et MasterCard

Rappel : les cartes standard et haut de gamme sont en général accessibles à un très large public. Les cartes premium, en revanche, sont souvent réservées par les banques à leurs clients les plus à l’aise financièrement. Exemple chez BforBank : pour y obtenir une Visa Infinite, la carte premium la plus fréquente dans les banques françaises, il faut justifier d’au moins 4 000 euros nets de revenus mensuels. C’est souvent plus dans les banques traditionnelles.

Type de carteNom de la cartePrix annuel moyen (débit différé) au 26 février 2019
StandardVisa Classic44,62 euros
Mastercard44,32 euros
Haut de gammeVisa Premier127,57 euros
Mastercard Gold126,18 euros
PremiumVisa Platinum202,31 euros
Mastercard World Elite281,46 euros
Visa Infinite306,66 euros

NB : les moyennes ci-dessus ne concernent que les enseignes qui facturent effectivement les cartes, et pas celles - notamment les banques en ligne - qui les fournissent gratuitement à leurs clients.

A consulter : la disponibilité des cartes Standard et des cartes Premium selon les banques

Les plafonds de paiement et de retraits

Pour limiter les dégâts en cas de vol et éviter les dérapages, les montants qui peuvent être dépensés ou retirés avec une carte bancaire sont plafonnés : par période de 30 jours glissants pour les paiements, de 7 jours glissants pour les retraits. Et ces plafonds peuvent varier considérablement, selon vos revenus mais aussi selon le type de carte que vous possédez.

En optant par exemple pour une carte Visa Classic à la Caisse d’Epargne, vos retraits seront limités par défaut à 300 euros par jour aux distributeurs automatiques de la banque et 300 euros par 7 jours aux DAB des autres établissements. Vos paiements, eux, seront plafonnés à 2 400 euros par 30 jours glissants. A l’autre bout du spectre, la Visa Infinite à la Société Générale permet d’obtenir jusqu’à 15 000 euros de capacité de retrait par tranche de 7 jours, et jusqu’à 300 000 euros de capacité de paiement par tranche de 30 jours. A condition bien sûr de pouvoir justifier des revenus qui vont avec.

Du coté des banques en ligne, dont cBanque a récemment étudié en détail la politique en la matière, les limites de paiement vont de 1 000 à 12 000 euros selon les enseignes et les cartes, les limites de retrait de 300 à 3 000 euros.

Avant d’opter pour un type de carte ou un autre, il est donc bon de s’arrêter 5 minutes sur ses habitudes de consommation, afin de trouver la carte offrant les plafonds les plus adaptés. En se souvenant aussi que ces limites sont en général négociables avec son conseiller, et qu’elles peuvent être relevées de manière provisoire, parfois en quelques minutes depuis son application bancaire.

Les assurances

La carte bancaire n’est pas qu’un moyen de paiement. C’est aussi un sésame permettant d’accéder à certaines garanties d’assurances, généralement liées aux vacances et aux voyages. Et en ce domaine aussi, les écarts entre cartes standard et premium sont énormes.

Des plafonds insuffisants à l'étranger avec une carte standard

Pour les voyages, les premières disposent seulement « de garanties d’assistance [avec] des plafonds assez bas qui se révèlent souvent insuffisants pour la majorité des destinations à l’étranger », nous explique la communication de Fluo, une application spécialisée dans l’optimisation d’assurances. Garanties qu'on retrouve aussi pour les cartes haut de gamme et premium... mais avec des plafonds bien plus élevés. Exemple : pour les frais médicaux, Fluo conseille un plafond minimum de 150 000 euros pour une destination comme les Etats-Unis, pays où la santé coûte très cher. Mais une carte standard ne vous couvrira que jusqu’à 11 000 euros, quand un modèle haut de gamme ou premium pourra aller jusqu’à 156 000 euros.

Autre garantie très importante pour les voyageurs, car généralement absente des contrats multirisques habitation : la responsabilité civile à l’étranger, qui vous couvre en cas de dommages infligés à une personne ou un bien hors du territoire national. Elle n’est généralement pas offerte avec les cartes standard. Chez Fortuneo, les porteurs de la Gold sont en revanche couverts à hauteur de 2 millions d’euros par événement, ceux de la World Elite à hauteur de 5 millions d’euros. Des montants largement suffisant. « Pour qu’une RC soit efficace, il faut que son plafond dépasse le million d’euros par sinistre », nous expliquait ainsi récemment Angella Vasone, directrice métier de Fluo.

Lire à ce propos : Que vaut la responsabilité civile de votre carte bancaire ?

Les couvertures offertes par les cartes haut de gamme et premium vont toutefois beaucoup plus loin : elles intègrent des garanties liées à la neige et la montagne (frais de recherche, forfaits non utilisés, bris de skis, frais médicaux, responsabilité civile, etc.), aux vols et aux dommages infligés aux véhicules de location, aux incidents (retards, vol des bagages, etc.) ou à l’annulation de voyages… Là encore, les plafonds d’indemnisation augmentent généralement à mesure qu’on monte en gamme. Si vous êtes voyageur ou skieur, mieux vaut donc regarder vers le haut de gamme.

Les services annexes

C’est le principal axe de communication des cartes premium : elles sont votre porte d’entrée vers un univers de luxe. En l’occurrence, posséder une carte Visa Infinite ou Mastercard World Elite permet en effet de bénéficier d’un service de conciergerie, joignable 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, capable de réserver pour vous des billets d’avions ou des spectacles, des chambres d’hôtels ou des tables de restaurants. Voire de vous commander un taxi ou de trouver un cadeau pour votre partenaire. Ces cartes permettent également d’accéder à certaines offres privilèges, réductions tarifaires et accès à des événements privés.

Conciergerie 24/24, 7/7 avec les cartes premium

Pas de conciergerie en revanche pour les MasterCard Gold et les Visa Premier, mais un accès tout de même à des programmes de fidélité et à des réductions chez des commerçants partenaires. Rien en revanche pour les cartes standard, qui ne vous serviront… qu’à payer.

A vous de choisir…

  • Si vous ne voyagez pas à l’étranger ; si vous ne pratiquez pas le ski ; si vous ne payez par carte que vos dépenses courantes : optez pour une carte standard
  • Si vous voyagez régulièrement ; si vous louez des véhicules ; si vous partez au ski ; si vous payez souvent par carte ; si vous êtes prêts à payer un peu plus cher ou à passer dans une banque en ligne : optez pour une carte haut de gamme.
  • Si vous voyagez beaucoup ; si vous souhaitez des services avancées de conciergerie ; si vous aimez faire de gros achats par carte ; si vous en avez les moyens : optez pour une carte premium.
Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Février 2019

Commentaires

Me prévenir en cas de nouveau commentaire
Publié le 28 février 2019 à 07h07 - #1Stunt38
  • Homme

Bonjour,
Simple précision : les cartes standards couvrent le secours sur piste en ski.
Donc pas besoin de prendre l'assurance proposée par la station avec le forfait.
Par contre quid des CB electron/maestro dans votre article ? Beaucoup de gens les utilisent (jeunes, IB, ceux qui veulent 1 CB simple, etc)

Trouvez-vous ce commentaire utile ?41
Publié le 1er mars 2019 à 18h34 - #2Nicos
  • Homme

Attention, le secours en montagne est insignifiant pour les cartes classiques... il faut opter pour une Gold ou Premier afin d'obtenir des garanties satisfaisantes en montagne.
Une précision qui n'a pas été mentionné dans l'article : lors d'un départ à l'Etranger, si vous souhaitez louer une voiture, il est aujourd'hui indispensable d'adosser un crédit renouvelable à votre carte classique ou Premier/Gold afin que la mention "carte de crédit" soit mentionné sur la Cb et non "carte de débit" !! De nombreux clients en ont fait l'amer expérience depuis 1 an, notamment en Italie et au Portugal ... !
*Les rares personnes ayant une CB à débit différé ont bien la mention "Carte de crédit", l'adossement d'un crédit renouvelable est donc moins indispensable.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?10
Publié le 5 mars 2019 à 09h48 - #3Tof
  • Toulon
  • 54 ans

c'est juste hallucinant de voir ces différences de prix pour simplement pouvoir "utiliser" notre propre argent !!!!!!!!!!!!!!!!!
mais voila, on nous arnaque toujours plus et on ne dit rien, tout passe en glisse !

Trouvez-vous ce commentaire utile ?11
Publié le 5 mars 2019 à 18h11 - #4Nicos
  • Homme

@Tof ... sinon vous pouvez conserver votre argent en cash dans votre portefeuille et ça vous coûtera 0e.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?

Ajouter un commentaire