BforBank

Sécurité des cartes bancaires à l'étranger : que font les banques ?

  • Par
banque
© styleuneed - Fotolia.com

L'heure des vacances a sonné et vous partez à l'étranger. Pour passer un agréable séjour, quelques rappels sur la sécurisation de vos paiements par carte bancaire.

Avec l'arrivée des vacances estivales, les banques communiquent beaucoup sur les bonnes pratiques d'utilisation de la carte bancaire, en particulier à l'étranger. La Fédération bancaire française (FBF) a même édité deux guides « les clés de la banque » (1) sur le sujet. Que font les banques au-delà de cette communication préventive ? Elles suivent les opérations de votre carte. Si vous vous rendez dans une destination inhabituelle et propice à la fraude, votre banque n'hésitera pas à la bloquer temporairement. Pour éviter de vous voir refuser un retrait d'espèces ou un paiement, mieux vaut penser à prévenir votre banque de votre destination, même le temps d'un week-end.

Noter les numéros utiles

Autre double précaution : veiller à ce que votre compte dispose des sommes que vous allez dépenser et, éventuellement, modifier les plafonds d'utilisation. Dans le cas contraire, vos paiements peuvent là encore être refusés. Or pour rétablir la situation, vous devrez contacter votre banque par téléphone (si vous avez pensé à noter sur un papier ou votre smartphone les numéros utiles) ou messagerie, voire vous connecter à votre espace personnel, si cela est possible, pour faire les opérations adéquates pour retrouver l'usage de votre carte.

Toujours en termes de sécurité, toutes les cartes bancaires ne sont pas utilisables à l'étranger. Seule la carte bancaire internationale est acceptée dans les distributeurs de billets et chez les commerçants affichant le logo MasterCard ou Visa. Et si votre carte vient à expirer pendant votre séjour, au-delà de la date prévue, elle ne sera pas utilisable. Par précaution, en avertissant votre banque, vous pourrez demander « un renouvellement anticipé pour avoir une nouvelle carte avant votre départ », signale la FBF.

Vérifier les paiements réalisés

En termes de sécurité, certaines « bonnes pratiques » sont à intégrer. « Ne perdez jamais votre carte de vue lors d'un paiement chez un commerçant », avertissent les banques. Et dans un distributeur, comme en France d'ailleurs, si un objet paraît douteux sur le distributeur, ou si le clavier est suspect, « n'utilisez pas l'appareil », conseille la Fédération bancaire. Un réflexe d'autant plus important si l'agence bancaire est fermée. S'il vous êtes confronté à un vol ou à une perte de carte bancaire, vous pourrez faire opposition à la condition de pouvoir indiquer le numéro à 16 chiffres de votre carte, sa date d'expiration et de justifier votre identité.

L'ultime précaution reste de vérifier à votre retour, ou pendant votre séjour si cela est possible, « tous les achats effectués et réagir rapidement en cas d'anomalie » recommandent également les banques. Par ailleurs, pour éviter une mauvaise surprise sur le coût réel de vos achats, renseignez-vous à l'avance, ou au moment de votre achat, sur les frais de change qui seront appliqués. Parmi les frais possibles : une commission fixe, quel que soit le montant, en plus du coût de change. Bien sûr dans un pays de la zone euro, il n'y a pas de frais de change mais des frais fixes peuvent être appliqués en cas de retrait. Est-ce le cas de votre banque ? Pour le savoir, il faut lire la grille des tarifs qui s'applique à vous. Et aussi lire les instructions au moment du retrait car, sur place, la banque choisie peut décider d'appliquer aussi une tarification spéciale. C'est plus rarement le cas pour les grands réseaux internationaux tels que Barclays ou HSBC.

(1) « Carte bancaire : 9 réflexes de sécurité » et « Comment régler mes dépenses en voyage à l'étranger ? »

Partager cet article :
Baptiste Julien BLANDET

© cbanque.com / BJB / Juillet 2016