Hello Bank!

BNP Paribas s'intéresse à la carte bancaire à code dynamique

Carte bancaire Motion Code BNP Paribas
DR

BNP Paribas teste actuellement une nouveau type de carte bancaire à cryptogramme dynamique, une innovation d’Oberthur Technologies destinée à sécuriser les paiements sur internet et qui a déjà séduit la Caisse d’Epargne, la Banque Populaire et la Société Générale.

Le principe de cette carte est assez simple : le code CVC à 3 chiffres, situé au dos de la carte bancaire, est remplacé par un petit écran passif (proche de ceux des liseuses) qui renouvelle le code à intervalles réguliers. Ainsi, ce cryptogramme, qui sert à s’assurer que l’acheteur est effectivement en possession de la carte bancaire, devient quasi-impossible à détourner. « Plus de 90% des transactions sur internet sont réglées par cartes bancaires », développe Gilbert Arira, le directeur général du groupement des cartes bancaires, cité dans le communiqué de BNP Paribas. « Le cryptogramme visuel dynamique renforce la sécurité des transactions sur internet et est compatible avec tous les sites de e-commerce ». C’est en effet un des grands avantages de cette technologie : elle ne change pas les habitudes des consommateurs, et est compatible avec les infrastructures de paiement existantes.

De fait, la liste des grandes enseignes françaises qui s'intéressent à cette carte, baptisée Motion Code, s'allonge. En mai dernier, le groupe BPCE avait été le premier à annoncer son expérimentation, qui a débuté en septembre à la Banque Populaire Rives de Paris et dans trois Caisses d’Epargne. La Société Générale lui a emboîté le pas à la mi-septembre, suivie donc de près par BNP Paribas. « Cette expérimentation s’inscrit pleinement dans [notre] volonté (…) d’améliorer en permanence l’expérience client », argumente Marc Espagnon, directeur des paiements de BNP Paribas. « En expérimentant cette solution auprès de nos clients en France, nous sommes convaincus de renforcer leur confiance dans les paiements en ligne grâce à une sécurité accrue. »

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Octobre 2015